Hi! Do you remember blogs? Well, this used to be one. Now it just serves as an archive for my multiple Twitter accounts.

14 November 2001

Combattre le futur ? Arrêter ici.

Phew… Note à moi-même : poster un journal la veille de X-Files, parce que, là, je crois bien que je vais battre mon record de longueur. Bon courage par avance à ceux qui iront jusqu’au bout.

Alors, on commence par un résumé de quelques trucs sur la semaine passée 

Urgences : Sally Field, formidable. Après l’hystérie de la semaine précédente, le fond de la déprime. Et Abby, définitivement, je suis fan (de l’actrice comme du personnage). Elle mérite vraiment mieux que ce Luka qui a décidé, depuis qu’il avait été absout par un grand ponte de l’Eglise, qu’il pouvait se permettre d’être odieux et psychorigide.

Agrippine : le nouveau dessin animé de Canal+, en remplacement des Simpsons, est une grande surprise. C’est bien animé, et surtout drôle ! Pourtant, je ne suis pas fan de la bande dessinée hebdomadaire éponyme dans le Nouvel Obs - mais, comme par hasard, Claire Brétecher n’a, à ce que j’ai cru comprendre, pas travaillé sur la version animée.

Star Academy, les pensées du jour : on aurait pu penser qu’après trois mois de Loft Story et un mois de Star Academy, ils sauraient ce qu’ils voulaient, mais non, la procédure de vote a encore changé, puisque cette semaine il n’y a qu’un seul numéro de téléphone à composer. Soit quelqu’un a découvert les automates téléphoniques chez ASP, soit les frais fixes des numéros étaient trop élevés par rapport aux revenus… à vous de choisir.

Internet Archive Wayback Machine : retrouvez le web d’il y a cinq ans archivé sur ce serveur. Dépaysement garanti. Malheureusement, mes pages personnelles des débuts ne sont pas dessus, alors je vous donne juste une petite chose à voir : comparez le site de mon école, version 1997, et version 2001. Wow, n’est-ce pas ? Maintenant, comparez n’importe quel site, version 1997 et version actuelle. Ca fait un peu pitié, quelque part.

Et maintenant, le plus intéressant : X-Files. Vous avez vu, j’ai fait court sur le reste. Alors, évidemment, grosse surprise, Mulder n’était pas totalement mort. C’est une surprise d’autant plus grosse que M6 a eu la bonne idée d’annoncer la soirée sous le titre “Le retour de Mulder” dans les programmes télé. C’est déjà assez difficile de se retenir de lire les résumés des épisodes avant diffusion, mais là, ça devient trop dur : la seule solution possible, c’est de demander à une tierce personne d’arracher la page M6 du mercredi dès réception du programme.

Remarquez, on ne peut pas dire que la série, à l’origine, ait tellement joué sur le suspense. Quand l’enterrement de Mulder est montré dans le prégénérique d’un épisode, on se doute qu’il va se passer quelque chose. Notez qu’il y a une évolution importante : avant, dans X-Files, un personnage ne pouvait être considéré comme totalement mort que si on avait vu son cadavre, rigide et décomposé. Ben maintenant, ça ne marche même plus. Alors préparez-vous au retour de l’homme à la cigarette :o)

Sinon, qu’a-t-on appris dans ce triple épisode ? Que Mulder était mort, pas mort mais sur le point de se transmuter en alien, puis pas mort du tout. Bon. On s’y attendait pas, hein. Que Mulder n’était pas au courant de la grossesse de Scully, qu’il ne pense pas être le père (faut croire que Carter a décidé que, finalement, non, ils n’avaient pas couché ensemble) et que Scully n’a pas l’air d’avoir un avis sur la question, puisqu’elle ne lui dit rien (c’est crédible, hein ?). Que l’INSEE locale profite des recensements pour dépister les candidats à l’hybridation (ce qui n’est pas vraiment une nouveauté, plutôt une confirmation). Que l’ami de Doggett a été remplacé, à un moment à un autre, par un méchant alien (on savait déjà qu’il était méchant après l’épisode de l’accouchement, maintenant on sait qu’il est alien). Que les aliens qui remplacent des humains ont des machins bizarres dans le dos - contrairement à tous les autres aliens qu’on a pu voir avant (et on peut se demander l’intérêt de faire des faux humains complètement identiques avec une crête de coq en plus - remarquez, c’est toujours plus élégant que le petit doigt tout dur des envahisseurs). Voilà. Voilà le résumé d’un épisode en trois parties.

Et là, on se dit que, quelque part, Carter aurait pu resserrer un peu les deux dernières parties. Parce que vous, je ne sais pas, mais moi, je me suis pas mal ennuyé. Autant dans la première partie (celle diffusée la semaine dernière, donc) il y avait une vraie tension dramatique, et une fin à couper le souffle, autant cette fois-ci, on aurait pu couper la moitié des scènes, ça n’aurait pas été plus mal. Parce que, bon, dans la mesure où finalement il n’était pas mort, il était peu probable qu’il re-meure à la fin de l’épisode. Serait-ce du mauvais esprit de soupçonner Carter d’avoir un peu dilué le retour de Mulder pour faire plus d’audience ? Est-ce que, depuis le début de cette saison, le remplissage d’une vingtaine d’épisodes ne serait pas, par hasard, sa principale préoccupation ? Je ne sais pas, hein, je demande.

En comparaison, on a appris infiniment plus de choses dans l’épisode suivant que dans la trilogie qui précédait. Reyes est un peu médium sur les bords. Reyes est capable de parler sans sourire en même temps. Le fils de Doggett a été tué, indirectement, par le Démon (ce qui peut ou non donner des développements par la suite, mais en tout cas, on sait qu’il est bien mort). Mais la révélation la plus importante, c’est que Doggett, lui-même, est médium ! Médium refoulé, certes, mais tout de même ! Ca promet d’être intéressant, si le développement est suivi le jour où Doggett et Reyes s’occuperont ensemble des X-Files.

Donc, conclusion : l’épisode en trois parties du retour de Mulder, trop long, pas très intéressant. Et l’épisode sur le fils de Doggett, niais au possible (ohhh alors moi je crois que quand quelqu’un subit un choc important il perd son immunité et peut être contaminé par le mal - au secours, au secours, au secours, on est dans Disney là ?) mais intéressant au niveau des personnages, Doggett révélant enfin un semblant de caractère quand Mulder a le malheur de s’intéresser à son passé. Et quel caractère.

Maintenant, passons à quelques observations. L’inconvénient d’avoir noté tout au fur et à mesure dans un fichier, c’est que… je me souviens de plein de petits détails, que je vais donc vous faire subir maintenant.

• les résurrections : d’une part, je ne comprends pas ce que le premier corps faisait dans un filet de pêche - il s’agit bien de celui que Scully avait autopsié la semaine dernière, non ? D’autre part… quand le FBI déterre un cercueil, ils emmènent toujours des femmes de ménage pour le nettoyer à la sortie ?

• un être humain qui mue, ben… c’est pas joli. Jusque-là les épisodes liés à la mythologie étaient exemptés de scènes gore, mais là, c’est fini - ça doit être lié au fait que l’histoire était trop courte pour faire trois parties, alors il fallait rajouter des scènes, et en donner aux spectateurs pour leur argent (logique purement carterienne…).

• Scully voit un homme revenir à la vie, constate que tous les résultats d’examens indiquent qu’il est comme neuf, et sa première réaction est… “C’est pas normal, ça doit être un virus” ?! Les miraculés de Lourdes, on leur fait des tests HIV, aussi, peut-être ? Ensuite, Krycek confirme que c’est un virus, donc, qu’est-ce qu’on fait ? Un traitement anti-virus, bien sûr ! Symantec ou McAfee ? Non, je demande, c’est si jamais j’ai la grippe cet hiver, ça peut servir. La solution, donc, c’est : changer le sang, et faire un traitement anti-virus. Voilà. Je ne comprends même pas pourquoi tout le monde a tellement peur de la maladie du charbon, il suffit de se faire dialyser toutes les semaines, et ça ira.

• sur le retour lui-même de Mulder… je crois que c’est une mauvaise idée. On s’habituait à voir Scully et Doggett enquêter ensemble : ça manquait un peu de, euh, d’intelligence :o) mais ça marchait quand même à peu près. Et voilà que Mulder revient et, à peine revenu à la vie, commence par faire des blagues à Scully. On commençait à oublier ce qu’on avait perdu, et voilà qu’ils nous le remontrent. Mauvaise tactique, dans la mesure où tout le monde sait qu’il est peu probable qu’il reste. Heureusement, il y aura Reyes pour le remplacer, mais si Scully part aussi, on se retrouvera à nouveau avec une femme intelligente et un gros bras sans humour. Ca manque de relief, tout ça.

• on croyait la mythologie alien enterrée définitivement dans X-Files mais non, elle est là et bien là : les aliens veulent toujours envahir la Terre, et leur plan a progressé. Enfin, non. Ils ne veulent pas envahir la Terre, ils veulent envahir les Etats-Unis. Tous les autres pays sous-développés, vous pensez bien que ça n’a aucun intérêt pour eux.

• Scully est enfin sur le point d’accoucher, et ça ne sera pas d’un hamster. Pour le coup, en deux épisodes, elle est passée du hamster aux triplés en trois épisodes. Bon, on va se raccrocher au fait qu’elle n’est pas grande, et que la caméra grossit, donc que la prothèse qu’elle porte doit, dans la vraie vie, être réaliste. Mais j’aime la façon dont les scénaristes de X-Files ne s’embarrassent pas de petits détails mesquins comme la chronologie : pendant 14 épisodes elle n’avait pas le moindre signe extérieur, puis en trois épisodes (dont deux parties d’une même histoire) elle est passée progressivement de 3 à 8 mois. Si tout va bien, elle accouche dans le premier épisode de mercredi prochain, et est de retour sur le terrain dans le deuxième. Ca se passe comme ça, au FBI.

• c’est du détail, mais bon… je sais bien que les trains de marchandise américains sont longs, mais comment un train allant aussi vite peut-il permettre à un piéton (fatigué, en plus, par une journée de travail) de s’enfuir alors qu’il est poursuivi par un fourgon de police ? Ca doit être une indulgence divine, pour compenser le fait que ce fugitif est trop bête pour s’enfuir au volant d’un des fourgons et préfère partir à pied.

• Mulder a pris des cours de technologie appliquée pendant son enlèvement… Vous vous demandiez tous pourquoi il était torturé, eh bien c’était parce qu’il était trop lent à apprendre à se servir d’un téléphone portable. Eh oui, entre son enlèvement et sa résurrection, il a appris à se servir des SMS, c’est-y pas beau ? Bon, pour l’instant il tape encore tout en majuscules, mais c’est aussi pour qu’on voie mieux à l’écran.

• tiens, au fait, pourquoi il a été torturé ??? Passe encore que les aliens prennent le risque de renvoyer les, euh, mutants sur Terre avant que la transformation soit finie - ce qui est très, très bête. Mais pourquoi le torturer, s’il s’agissait juste de lui inoculer un virus ? Et s’il ne s’agit pas d’un virus, est-ce qu’il a un embryon alien sous le palais ?

• je n’ai jamais testé, mais quelque part, je doute qu’une caméra thermique puisse détecter un pistolet à travers une main. Et ce n’est pas parce que Doggett parle de détecteurs à rayon X (ou rayons Zix comme dirait Mac Lesggy) que ça y change quelque chose : l’image est thermique - et avec une caméra 3D, évidemment, ben tiens, c’est plus joli.

• les Lone Gunmen bloqués par un mot de passe, vous y croyez vous ? Les dix gigas de données inutilisables telles quelles et qu’il faut aller lire à la source, vous y croyez aussi ? Et le plus beau : “fight the future” écrit en gros et en majuscules dans le diaporama donné par Skinner au début, et ça ne leur vient pas à l’idée de le tester comme mot de passe ? Ils ne sont pas en forme, nos Gunmen, depuis que leur spin-off s’est cassé la figure.

• la malédiction des X-Files : en entrant dans le service, tu oublieras toutes les règles et tu feras les choses, de ton côté, sans rien dire à qui que ce soit. Un nouvel agent qui entre aux X-Files, un nouvel agent qui fait tout dans son coin.

• Doggett : “je refuse l’idée que mon fils soit mort alors qu’on peut faire revenir des morts à la vie”. Mais, bizarrement, je ne me souviens pas qu’il ait eu un tel cas de conscience quand le monstre indien a “mangé sa mort”. Ah, je suis bête, ce n’était pas le même scénariste.

• cerise sur le gâteau… à trois mois d’intervalle, ils n’ont pas été fichus de prendre le même acteur pour jouer le fils de Doggett, mort dans les champs, que sur la photo qu’il montrait dans un épisode précédent. On peut vraiment dire qu’ils planifient tout à l’avance, en produisant cette série.

Je sais qu’il y a pas mal de ces choses qui ne sont que des détails, sans grande importance, mais… comme je les ai notés pendant l’épisode, je les transcris ici, désolé :o) Ce qu’il faudra retenir des trois épisodes de ce soir tient en quelques mots : long, pas très intéressant, décevant, surtout après le cliffhanger de la semaine dernière. Voilà, c’était ma récompense pour ceux qui ont sauté tout le reste pour lire directement le dernier paragraphe. Je sais, la vie est injuste.

Archives

2001 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2002 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2003 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2004 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2005 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2006 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2007 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2008 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2009 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2010 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2011 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2012 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2013 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2014 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2015 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2016 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2017 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2018 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12