Hi! Do you remember blogs? Well, this used to be one. Now it just serves as an archive for my multiple Twitter accounts.

26 January 2002

On craindra plus les balles

Bon, j’en ai du retard… j’ai une demi-heure avant + clair, alors autant en profiter pour tracer les grandes lignes des dix derniers jours.

Commençons avec un événement (par rapport à ma vie devant la télé) : le concert de Raphaël à l’Elysée-Montmartre. Merci à Niko pour le billet (ben ouais, je suis pas du genre à acheter des billets de concert - ni même à prévoir d’y aller, donc merci aussi au destinataire d’origine du billet, qui est tombé malade, vive l’hiver). On va passer, par charité, sur la chanteuse qui faisait la première partie, pour aller directement à l’essentiel. Et sur l’essentiel, je n’ai pas grand chose à dire, sinon que c’était parfait. Preuve que l’apparence que donne Raphaël quand il passe à la télé (est-il shooté, ou juste stressé ?) est trompeuse : à l’aise sur scène (enfin, raisonnablement), à l’aise vocalement, et musicalement. Le seul bémol, c’est que faire un seul concert à Paris, c’est mauvais signe ; alors, par pitié (et par goût de la musique, aussi), achetez son album, vous ne serez pas déçus. Ou, comme le suggère un site de fans, votez pour lui dans les émissions de dédicaces des radios, c’est la meilleure façon de le faire connaître. Promis, si vous avez bon goût, vous aimerez.

Plus d’informations : Hôtel de l’Univers. Laissez aux chansons le temps d’entrer dans votre tête…

Revenons au programme télé de la semaine. Dans + clair, Daphné Roulier se laissait aller à fond dans le racoleur en invitant à la fois Loana et Jenifer (ouah, scoop, leur première rencontre…) et le toujours insupportable Nikos. Je vous rassure, on n’a rien appris, si ce n’est que même Loana a trouvé le moyen de dire que Star Academy n’avait absolument rien à voir avec Loft Story. Et qu’elle va, finalement, sortir un album, mais ça, il suffira sans doute de regarder M6 pour se l’entendre répéter mille fois par jour.

D’autant qu’elle n’aura vraiment que M6 pour lui faire de la pub : c’est officiel, la direction des divertissements de France Télévision (pardon, francetélévisions) refuse les lofteurs, academeurs ou popsteurs sur ses antennes. Quitte à faire sauter au montage un passage de Loana déjà enregistré sur un plateau de variétés. Est-ce que, franchement, c’est des façons de faire ?! Aller jusqu’à l’impolitesse de faire couper une séquence qu’une artiste (qu’on aime ou qu’on n’aime pas, Loana n’est pas moins artiste que toutes les autres chanteuses de son âge) a déjà tournée ?

Alors voilà, France Télévision s’inspire des méthodes d’Ardisson, et censure les gens qui viennent d’autres chaînes. Alors que le service public était le dernier endroit où la guerre des chaînes n’était pas trop vive, où on pouvait aller sans devoir justifier de son curriculum vitae. Loana a eu le malheur de faire un reality-show l’année dernière, alors elle ne passera pas sur France 2, oh non, c’est trop dégoûtant, la télé-réalité, alors ça lui apprendra.

Qu’on me dise, depuis quand les dirigeants de chaînes jugent de l’intérêt d’inviter quelqu’un en fonction des émissions auxquelles il a participé avant ? Depuis quand ils interdisent aux émissions qu’ils diffusent d’inviter un chanteur, sous prétexte qu’il a participé à une émission concurrente, sans se soucier que le public ait envie de le voir, et pour la seule et unique raison qu’ils n’aiment pas la façon dont il est devenu connu ?

Passons sur le fait que le prétexte officiel n’est pas de ne pas faire de la pub aux autres chaînes, mais juste de protester contre la télé-réalité. Parce que C’est mon choix, bien sûr, ne passe pas sur France 3, on m’a menti.

Dark Angel de la semaine dernière : un retour aux sources et aux lignes directrices de la série, avec la présentation d’un nouvel évadé de Manticore. Enfin, il se passe des choses et, en bonus, les concepts introduits par l’épisode (Max serait-elle plus dangereuse, plus noire, qu’on ne le croit ? ça rappelle étrangement la nouvelle saison de Buffy, au passage) promettent des développements intéressants pour la fin de la série. Bref, ça semble se réveiller, on devrait peut-être moins s’ennuyer prochainement. Ah, au fait, au passage, un X-5 torse nu, c’est… intéressant.

Buffy : épisode moins… frappant que le précédent, mais tout de même intéressant. Augurant probablement d’une évolution d’Alex, puisqu’il s’est finalement découvert des capacités insoupçonnées. Même le caractère d’Anya évolue suite à l’épisode précédent, puisqu’elle découvre les inconvénients de l’humanité, après s’être cassé la clavicule la semaine dernière. Quant à l’histoire de l’épisode, rien de bien original (un personnage séparé en deux, on n’innove vraiment pas) mais bien amené et bien géré. Notons que la principale originalité est que le double d’Alex n’était pas joué par l’acteur lui-même à coups de trucages vidéo, mais par son jumeau. Et enfin, l’épisode se conclut sur une note de surprise, Riley disant “elle ne m’aime pas” - je ne sais pas si la surprise vient plus de la réplique elle-même, ou du fait que Riley devienne intelligent cette année. Façon étonnante et sympathique, en tout cas, de conclure l’épisode.

Pour le plaisir, je vous mets deux idioties de la traduction. Willow : “I found a spell so you can’t smell anything, but it does it by taking your nose off, so … no” qui devient “mais ça vous remplace le nez par un groin de cochon”. Parce que c’est bien connu, évidemment, que les cochons n’ont pas d’odorat, alors, ha ha, c’est drôle, un groin de cochon.

Et ensuite, Giles : “I swear, this time I *know* I had that locked” devient “C’est bien aussi de frapper” - là, ce n’est plus surréaliste, c’est seulement complètement inexplicable.

Que les traducteurs jouent les adaptations à pile ou face quand ils travaillent sur des soaps, ça ne me dérange pas. Mais dans le cas de Buffy, c’est affligeant. La série se retrouve, en français, écrite comme un Melrose Place, alors que la lecture des transcripts en version originale donne envie de pleurer, tellement la série est en fait drôle et bien écrite.

Quelques notes sur La plage, qui a fini par passer sur Canal + : beaucoup d’esbroufe pour pas grand chose (c’est pas du Danny Boyle pour rien) pendant la première partie, et on sombre ensuite de plus en plus dans le nul et le pitoyable. Probable que la seule raison pour laquelle DiCaprio a accepté le film est de passer de belles vacances en Thaïlande. Alors que la bande annonce, et ce qu’on entendait pendant la promotion, laissait supposer qu’il se passerait des choses super graves mortelles à la fin du film, rien. Non, vraiment, rien. Film donc très fortement évitable, comme prévu - accessoirement, particulièrement évitable en VF, les acteurs français n’étant pas doués pour se doubler eux-mêmes.

Dans Tout le monde en parle, Thierry Ardisson a réalisé qu’il ne pouvait pas se permettre d’être le seul à ne pas profiter de l’affaire Karen Mulder pour parler et faire parler, et a donc invité la soeur de l’intéressée. Pour, fondamentalement, ne rien dire d’intéressant, évidemment ; le but est donc clairement de faire reparler de l’affaire, alors que tous les médias (donc le public) avaient oublié, et ne parlaient donc plus de l’émission d’Ardisson.

Au passage, “L’homme qui ne s’aimait pas”, racontant Chirac sous un jour nouveau (et bien qu’écrit par un journaliste du Figaro) semble intéressant : l’interview donnait presque envie de voter pour Chirac par pitié, tellement… tellement il fait pitié, quoi.

On va conclure sur une bonne nouvelle : Canal + vient de commencer une rediffusion de la troisième saison de Daria, qui augure probablement de la diffusion de la quatrième à la suite. Essayez de ne pas manquer ça, donc.

Archives

2001 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2002 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2003 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2004 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2005 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2006 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2007 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2008 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2009 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2010 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2011 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2012 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2013 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2014 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2015 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2016 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2017 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2018 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12