Hi! Do you remember blogs? Well, this used to be one. Now it just serves as an archive for my multiple Twitter accounts.

4 August 2002

Frequently asked question : ça sert à quoi, le marathon ? C’est quoi, le but de cette idée débile ?

C’est simple, il y a deux raisons principales (outre le côté défi, le petit côté compétition qui ne peut pas être totalement absent, et aussi le fait d’occuper un dimanche, tout est bon pour ne pas s’ennuyer). D’un côté pour le blog lui-même, d’un autre côté pour ma… carrière.

L’intérêt pour le blog : décoincer la machine à mots. J’étais un peu en perte de vitesse ces derniers temps. Peut-être la chaleur, peut-être ma vie, peut-être le manque de choses à commenter dans l’actualité générale ou du web, bref, pas beaucoup de mots, de phrases, de posts, on s’ennuie. D’où le marathon : 24 posts (minimum) à écrire en douze heures, c’est une bonne façon de réamorcer la pompe, de s[e ré]habituer à écrire tout et n’importe quoi, faire des longues phrases sans queue ni tête (hmm…), trouver des formulations qui rendent le texte intéressant à lire alors qu’il ne dit en fait rien… tout ça, c’est des choses que je sais être vaguement capable de faire, mais dont j’avais perdu l’habitude. Et donc, ce marathon, c’est destiné à [re]prendre contact avec les formulaires d’administration de son blog. S’y [re]mettre, quoi. Au départ, dans ma tête, ça partait de façon beaucoup plus concise que ça, là c’est un peu devenu le bordel, mais disons que l’idée a dû vaguement passer.

L’intérêt pour moi, perso, parce que c’est moi qui compte le plus, ici, quand même : dans ma liste de “9,3 idées pour gagner ma vie sans laisser choir mes idéaux”, il y a, quelque part au milieu, l’option “écrivain”. Ce qui me rappelle un texte que j’avais vu il y a peu, écrit par un auteur de comics, qui disait que, quand il dit qu’il est écrivain, tout le monde lui répond “ah, c’est marrant, moi aussi j’ai des projets de livre en tête, mais j’ai pas le temps” et que c’est super énervant. J’imagine. Mais je ne suis pas poujadiste : je ne pense pas que n’importe qui serait capable d’être écrivain, président de la république ou Madonna — je pense seulement que moi j’en serais capable. Donc, disais-je, écrivain, parmi les options. D’où le marathon : vérifier que je suis capable d’écrire des quantités. De passer une journée à écrire. De trouver suffisamment de choses à dire, suffisamment de mots différents, suffisamment de phrases pour ne pas me répéter au long des pages (déjà, c’est mal barré, vous aurez peut-être remarqué que tous mes posts depuis le début contiennent le mot “intéressant”). Si j’arrive au bout du marathon, ça me permettra d’en savoir un peu plus sur mes capacités dans ce domaine : combien de pages suis-je capable d’écrire en une journée sans devenir fou ?

Bref, l’idée du marathon, c’est que l’appétit doit venir en mangeant, que plus on écrit plus on a de choses à écrire, que ce n’est pas parce qu’on met par écrit ses idées quand on les a qu’on n’en aura plus assez après, et que, si je ne me suis pas planté, si ma conception du monde tel que je le concepte n’est pas totalement erronnée au niveau du concept, alors les blogs participants ne devraient pas hiberner la semaine prochaine pour rattraper le coup, mais au contraire être plus bavards que jamais.

Archives

2001 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2002 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2003 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2004 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2005 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2006 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2007 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2008 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2009 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2010 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2011 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2012 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2013 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2014 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2015 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2016 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2017 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2018 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12