Hi! Do you remember blogs? Well, this used to be one. Now it just serves as an archive for my multiple Twitter accounts.

16 September 2002

24 (1.01—1.02)+

Excellent ! Excellent ! La meilleure nouvelle de la rentrée ! (A part le fait que Canal+ diffuse la série par lots de deux épisodes… enfin, il y a une diffusion VO, ne nous plaignons pas — au passage, ça fait bizarre de découvrir une série en VO, c’est la première fois, je me sens tout chose.)

Donc, je disais… excellent. La réalisation, les acteurs, le découpage, le montage, l’histoire, tout, c’est vraiment parfait. (C’est juste un peu dommage qu’en ayant lu un petit article de rien du tout, une fois, sur le web, je sache déjà qui sera ou non un traître. En même temps, une bonne histoire d’espionnage doit être suffisamment bien écrite pour pouvoir se re/voir en connaissant la fin, et celle-là a l’air vraiment bien écrite.) Même le coup de la fugue de la fille : dans le premier épisode, je me disais que, soit ça n’avait aucun rapport avec l’histoire et c’était du remplissage de mauvais goût, soit on allait découvrir longtemps après qu’il y avait en fait une relation complètement artificielle avec les autres événements, et ce serait pire. Alors que non : le rapport est établi dès le deuxième épisode, et il est en fait parfaitement cohérent.

Bien sûr, il y a des incohérences. Des grosses, voire énormes. Même dès le premier épisode, ce qui fait très négligé. Franchement, que tout repose sur le fait que le méchant appelle l’horloge parlante sur le téléphone du CTU, sans se douter qu’on va surveiller son appel… c’est très minable. Que, dans le second épisode, les tueurs laissent Jack entrer sans le moindre problème pour ne leur tirer dessus qu’à la sortie, c’est bizarre. Qu’on provoque un crash de 747 juste pour récupérer l’identité d’un photographe, c’est… bon, ok, c’est faisable, mais quand même pas hyper réaliste. Et passons sur les détails : Jack qui prend le doigt d’un tueur plutôt que de se contenter du pistolet couvert d’empreintes, Jack qui rampe allègrement sur du verre brisé, Jack qui scanne une carte magnétique sur l’ordinateur embarqué dans son SUV… bon, c’est de l’espionnage pour la télé, quoi, ça ne se veut pas documentaire.

Et, pourtant, malgré tout ça (et bien que, donc, visiblement, mon cerveau ne se soit pas mis en veille pendant l’épisode), ça reste excellent — ça couperait même l’envie de regarder les prochains Alias. Tout est parfait, je l’ai déjà dit : réalisation, montage, split screen… super, génial, j’adore. Vivement la suite (en plus, vous ne trouvez pas que c’est la série qui se prête idéalement à un concept de marathon à l’américaine, diffusion de toute une saison en un seul bloc, avec juste des pauses pipi tous les trois kilomètres ?).

Au fait, après lecture de tvtome.com, un petit détail, pour information : si vous trouvez ça bizarre, qu’on ne voie pas plus que ça le 747 exploser, ce n’est pas par hasard… une partie de la scène a été coupée, rapport à vous savez quoi.

Archives

2001 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2002 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2003 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2004 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2005 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2006 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2007 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2008 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2009 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2010 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2011 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2012 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2013 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2014 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2015 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2016 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2017 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2018 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12