Hi! Do you remember blogs? Well, this used to be one. Now it just serves as an archive for my multiple Twitter accounts.

2 December 2002

En repensant à une interview récente d’Arlette Laguillier, je me suis demandé… est-ce qu’elle est visionnaire, ou est-ce qu’elle fait de la récupération ? Elle expliquait que les faits lui donnaient raison de ne pas avoir appelé à voter Chirac, parce que, de toute façon, Le Pen n’avait aucune chance et que, si Chirac n’avait pas eu 82 %, il ne se prendrait pas pour le Roi Soleil désigné par Dieu pour diriger la France. Et c’est pas faux, quand on y pense. J’ai pensé, dès le début, qu’on avait joué à se faire peur avec Le Pen, parce que ça nous réveillait, ça nous occupait, ça nous faisait nous sentir vivant, de faire comme si qu’il risquait vraiment d’être élu. Alors qu’en fait, même si tous les électeurs de gauche s’étaient abstenus, il aurait certainement été élu quand même. Bien sûr, le pourcentage de votes contre aurait été moins impressionnant, moins symbolique, mais, allez savoir, ça aurait peut-être débouché sur un vote plus raisonnable aux législatives suivantes. Alors… et si elle avait raison ? Et si on l’avait critiquée à tort ?

Tant qu’on y est à parler de politique et de Chirac (et bien que les deux concepts n’aient que peu de rapport, en tout cas tant qu’on s’en tient à une conception théorique et idéalisée de la politique), je me demandais, aussi… Chirac, est un gros manche, ou bien ? Oui, ok, mais je veux dire, de façon plus précise : quand Raffarin a été nommé Premier Ministre, il était évident pour tout le monde que Chirac avait choisi le candidat le plus fantômatique possible, histoire de retirer tout le crédit de son action, de prendre en main le gouvernement, et de pouvoir se mettre en avant, le tout en se réservant la possibilité de tout mettre sur le dos du provincial inconnu si ça se passait mal. C’était bien ça, l’idée, non ? Et le résultat ? On entendait plus parler de Chirac quand il cohabitait avec Jospin. Ou alors, ce n’est qu’une impression parce que je regarde peu les journaux, mais c’est vraiment ce que je ressens. Si je devais voter demain… et si je devais voter à droite… et si on me forçait à voter UMP… je voterais Raffarin, non ? Non, je ne sais pas, c’est trop difficile à imaginer. Mais c’est quand même le sentiment que j’ai, quoi. Que Chirac a eu tellement peur que le gouvernement se plante qu’il a trop mis Raffarin en avant, au cas où, et que du coup plus personne ne se souviendra de son existence aux prochaines présidentielles.

Notez que… les présidentielles, c’est dans quatre ans et demi. (Enfin, si jamais elles avaient lieu avant, ça serait pour des raisons qui impliqueraient que Chirac ne se représente pas, a priori.) Connaissant la mémoire politique des électeurs comme on la connaît, il suffira peut-être que Chirac se remette à serrer des mains six mois avant le vote, pour redevenir un président idéal. Après tout, peut-être que je me trompe, et que c’est au contraire un calcul bien pensé… A vue de nez et sans me plonger dans un livre d’histoire pour vérifier, je dirais que les Présidents de la Ve qui ont été réélus l’ont toujours été après une cohabitation, alors peut-être que Chirac veut précisément se remettre en situation de cohabitation pour avoir une chance d’être réélu ?

(Toutes mes excuses si ce que j’écris ici a déjà été dit et redit un peu partout : j’ai tendance à zapper tout ce qui parle politique en dehors de périodes courtes, précises et imprévisibles, donc de façon générale je ne me tiens pas tellement au courant. J’ai une conscience politique intermittente. C’est déjà plus que la majorité de mes concitoyens, alors je ne complexe pas.)

Archives

2001 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2002 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2003 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2004 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2005 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2006 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2007 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2008 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2009 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2010 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2011 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2012 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2013 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2014 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2015 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2016 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2017 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2018 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12