Hi! Do you remember blogs? Well, this used to be one. Now it just serves as an archive for my multiple Twitter accounts.

4 December 2002

Pourquoi s’entêter à faire une nuit gay de temps en temps (même pas régulièrement… qu’est-ce que ça fout là, un trois décembre ?) et, surtout, pour qui ? Est-ce qu’il y a une seule personne dans l’équipe de réalisation qui pense aux téléspectateurs en produisant ce truc ? C’est à peu près pareil chaque année, mais tout de même de pire en pire : on sent que l’équipe des programmes courts se sert de l’occasion pour se défouler — d’ailleurs, si c’est pire maintenant, c’est probablement parce que L’oeil du cyclone n’existe plus, et qu’ils n’ont donc vraiment plus que cette soirée spéciale pour s’exprimer. Oui, c’est bien. Mais appelez ça la nuit de l’art moderne multimédia, si vous voulez, faites-le à l’occasion du festival Imagina, et laissez les gays en dehors de ça. Non ? Vraiment, vous ne voulez pas ? Ah, oui, vous ne me lisez pas.

Alors, le contenu… je n’ai jamais supporté les courts-métrages (enfin, les longs encore moins, mais c’est plus rare) d’homos qui racontent leur vie avec force plans sur les fesses, donc on va passer là-dessus. On va aussi passer sur la dizaine de courts totalement réalisés avec des bouts de ficelle et totalement sans intérêt. Ne pas parler des anime gay qu’ils ont trouvé le moyen de flouter, plutôt que de les diffuser une heure plus tard. Ne pas parler du montage de quinze minutes d’extraits de pornos tous plus insipides, minables et ridicules les uns que les autres — pour le coup, je ne vois absolument pas qui ça pouvait intéresser, ce truc : ni les homos, ni les hétéros.

Il reste quoi ? La réponse officielle et définitive à la question que je me pose depuis longtemps, Kinu Sekigushi (w) est-il français ou pas ? (La réponse étant oui.) Et le début du court Paradisco (c’est un court-métrage, et ils trouvent le moyen de ne pas le passer en entier, qu’est-ce que c’est classe), seule bonne surprise du lot — très bien réalisé, qui trouve le moyen d’être émouvant. Je me demande juste quel intérêt de faire tourner des gens que je connais en vrai, si c’est pour les rendre aussi méconnaissable : il a fallu que j’aille sur le site du film pour découvrir des noms que je connaissais. Et non, je ne vous dirai pas de qui je parle, vous ne saurez pas qui je connais, na, de toute façon, je n’ai couché avec aucun, snif, d’ailleurs. Bon, excusez-moi cinq minutes, je repasse la cassette maintenant que j’ai vu qui est qui sur les photos du site.

Bien, après avoir repassé trois fois la bande, je confirme que c’est la seule chose qui sauve cette nuit : d’abord parce que je retrouve des têtes connues sous les perruques et les moustaches, et ensuite parce que je suis vraiment impressionné par la qualité de la réalisation, de l’écriture, enfin de tout l’ensemble. Quand je pense que j’ai connu (non, pas bibliquement non plus, bon sang, vous ne pensez qu’à ça) quelqu’un qui va devenir un vrai réalisateur professionnel qui fait des films, et je n’en ai pas profité… je ne sais pas entretenir les relations qui pourraient me servir, c’est terrible. Enfin, c’est peut-être lié au fait que je ne sais entretenir aucune relation ?

Bref, n’empêche… c’est toujours pareil : les nuits gay de Canal, ça me fout le bourdon à chaque fois. Et pas parce que je n’ai pas encore réalisé trois courts-métrages, ni juste parce que je suis un gay célibataire. Mais parce que c’est de la merde, ce programme. Et si, plutôt que de faire ce vague truc de temps en temps histoire de dire qu’on n’a pas oublié le public gay (vous saviez que je me suis abonné à Canal+ la veille de la première nuit gay ? maintenant, vous le savez), on faisait chaque année, à date fixe (genre la Gay Pride, hein, c’est fait pour ça) une journée entière avec une thématique gay ? Une journée sur 365, c’est quand même pas beaucoup demander, si ?

Bon, à part ça, faut que je me lance vraiment dans la réalisation de courts, pour être prêt à leur envoyer mes choses la prochaine fois qu’ils font une nuit gay. Parce que je ne peux pas faire moins bien que la majeure partie de ce qu’ils ont diffusé ce soir. Je sais déjà chez qui squatter pour faire le montage ; pour la DV, il y aura toujours bien moyen ; pour les comédiens, c’est pareil, ça doit se trouver sur dialh. J’ai même le serveur où mettre des DivX pour devenir une star de la vidéo sur le web. Il manque donc juste l’idée. Quelqu’un en a une ?

Archives

2001 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2002 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2003 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2004 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2005 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2006 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2007 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2008 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2009 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2010 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2011 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2012 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2013 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2014 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2015 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2016 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2017 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2018 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12