Hi! Do you remember blogs? Well, this used to be one. Now it just serves as an archive for my multiple Twitter accounts.

23 December 2002

7 instants

1. Faut-il interdire le porno à la télé ?

J’ai déjà abordé le sujet, ici et/ou dans les commentaires d’un autre blog, je ne sais plus. Mon opinion profonde, c’est qu’un gosse qui peut se retrouver devant Canal+ à deux heures du matin aura des problèmes bien plus graves, dans sa vie, que le fait d’avoir vu un porno trop jeune.

Et puis, comme le disent beaucoup des participants à ce débat, le porno de C+ n’est plus tellement, de nos jours, la façon la plus facile pour des enfants de tomber sur du porno.

Ceci dit, il y a aussi des arguments valides de l’autre côté, comme le fait que XXL soit vendu uniquement en pack avec d’autres chaînes, imposant aux 0,001% d’abonnés qui ne s’intéressent qu’aux autres chaînes en question, d’avoir du porno disponible sur leur bouquet satellite. Ou le fait que les pornos ont tendance à être vaguement machistes. Mais ils ne sont pas là pour éduquer les enfants, ce sont les parents et l’école qui sont là pour ça. Alors, à quand une éducation sexuelle et sentimentale efficace, à l’âge auquel elle serait nécessaire ? Oui, c’est impossible, les parents n’accepteraient pas. La censure, c’est plus simple.


2. Qu’est-ce que mentir pour la bonne cause ?

Il y a des tas de bonnes raisons de mentir. Comme dire Mais non, tu ne vas pas mourir ! ou Tu es magnifique, cette robe ne te grossit pas du tout, tu as même l’air moins grosse que tu ne l’es vraiment ! Des choses comme ça, quoi. Enfin, je ne sais pas, je n’arrive pas à trouver ce qui pourrait vraiment cadrer avec l’expression pour la bonne cause, que je trouve un peu forte.


3. Qui sont les plus en phase avec la réalité : les philosophes, les journalistes, les politiques, les scientifiques, les artistes ? Pourquoi ?

C’est très philosophique, cette semaine. Je pourrais dire les artistes, histoire de prêcher pour ma paroisse, mais je ne pense pas que ce soit le cas. Enfin… en définitive, dans chacune de ces catégories les individus sont parfaitement capables de couper les ponts avec la réalité, et de ne voir le monde que par le prisme qui leur plaît. Je ne suis pas en train de dire que tout est tellement relatif qu’il n’y a plus de réalité, parce que c’est une grosse exagération : même le Bien et le Mal, ce n’est pas totalement subjectif, il ne faut pas exagérer. Non, le fond de ma pensée, c’est que les êtres humains sont très doués pour tordre leur perception du monde à leur guise, c’est peut-être même leur principale caractéristique.

Du coup, finalement, ce sont peut-être bien les artistes, oui, qui sont le plus en phase avec la réalité. Peut-être parce que ce sont ceux qui ont le moins d’ambitions de la transformer. Ou de la transcrire. Ou de la définir. Ou de lui faire quoi que ce soit, à cette pauvre réalité qui n’a pas besoin de ça.

En bref, les artistes sont les plus honnêtes précisément parce qu’ils revendiquent que le prisme avec lequel ils voient l’univers est le fondement de leur identité.


4. Quelle est votre définition du mot “ami” ?

Je ne sais pas quoi répondre de moins bateau que quelqu’un qui sur qui on peut compter. C’est ça, la différence entre un ami et un copain, non ? Le fait que le premier soit là, ou pas loin, même quand on a des problèmes, quand on déprime et qu’on n’est pas drôle. Et qu’il n’y a plus grand monde.

Pour autant, je n’ai jamais pensé que l’amitié était irrévocable — et, mon caractère étant ce qu’il est, la mienne l’est moins que toute autre. Je suis intransigeant, je devrais peut-être même ça comme principal trait de caractère quand j’essaie de me définir. Et puis, les gens changent, comme dans Cravate club.


5. Quelle différence faites-vous entre solidarité et charité ?

Tu l’as fait exprès, de poser cette question-là ce weekend, hein ? Enfin… je dirais que la différence est qu’on est solidaire avec quelqu’un de son espèce, et charitable envers quelqu’un qu’on considère inférieur. On est solidaires avec les victimes des inondations, parce que ce sont des gens bien qui n’ont pas mérité ça, mais charitable envers les SDF, qui ne sont pas de notre caste. Les gens sont formidables.

Si on y réfléchit, la solidarité, c’est de l’égoïsme. (Pause Google.) Si nous pensons à vous c’est en fait égoïste : nos noms demain peut-être grossiront-ils la liste. (C’est plus classe dit par la voix de Montand.) Alors que la charité, c’est condescendant mais, au moins, un peu désintéressé.


6. Si vous deviez avoir un [autre] enfant, comment l’appeleriez vous ? Pourquoi ?

Je ne crois pas m’être jamais posé sérieusement la question. Vu que je n’ai jamais envisagé sérieusement d’en avoir. Des questions. Euh, non, des enfants. Je prendrais un prénom vaguement à la mode, mais pas trop commun ni trop ridicule. Je sais ce que c’est que d’avoir un prénom impossible à porter, et je rétablirais bien la peine de mort pour les ploucs qui osent appeler leur fille Mégane Renault. Je ne sais pas, un prénom simple, classique. En fait, je ne peux pas répondre à la question, parce que ce sont les prénoms que j’utilise pour mes nombreuses fausses identités sur le web, et que je garde en réserve pour les nombreux noms d’artistes dont j’aurai besoin ultérieurement. Vu que je ne pourrai pas garder Garoo.


7. Vaut-il mieux tout savoir quitte à ne plus croire en rien, ou bien en savoir moins pour en croire plus ?

Qu’est-ce que j’aimerais croire en Dieu… Mon rêve, être convaincu qu’il y a une vie après la mort, que les bonnes actions sont récompensées, que tout arrive pour une raison. Euh, je ne sais pas si je réponds bien à la question, là, parce que ce n’est pas spécialement à cause d’un savoir que je n’ai pas de religion. Mais j’imagine que c’est tout de même une réponse valide à l’esprit de la question, non ? Qu’est-ce que je pourrais croire, et ne peux pas à cause de mes connaissances ? Que la Terre est plate, que le tonnerre est envoyé par Zeus ? Je vais donc garder ma réponse : oh oui, j’adorerais croire en Dieu. C’est vrai, les croyants passent leur temps à être manipulés. Mais ils ont la vie tellement plus facile. Avoir des convictions, quel pied…

Archives

2001 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2002 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2003 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2004 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2005 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2006 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2007 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2008 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2009 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2010 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2011 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2012 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2013 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2014 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2015 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2016 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2017 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2018 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12