Hi! Do you remember blogs? Well, this used to be one. Now it just serves as an archive for my multiple Twitter accounts.

23 December 2002

Je ne sais pas. J’espère bien qu’il ne faut pas considérer ça comme un sondage représentatif, mais il semblerait qu’il y ait, de toute évidence, un nombre non négligeable de blaireaux parmi mes lecteurs. Alors, déjà, je comprends d’un seul coup très bien pourquoi le post de Géradon, annonçant la mise sous Allopass d’une de ses nouvelles, a disparu en moins de vingt-quatre heures — surtout quand on voit qu’au quotidien ses commentateurs ont déjà la dent beaucoup plus dure que les miens.

Ensuite, je m’interroge : quel est l’intérêt de lire un blog, si on n’en comprend pas l’auteur ? Comment un lecteur un tant soit peu régulier de mon blog peut conclure son commentaire par Garoo, va bosser ? Je sais bien que, dans la vie, les gens passent leur temps à éviter à tout prix de comprendre les autres, leurs motivations, leur fonctionnement. Ca serait épuisant, vous pensez bien. Mais… c’est un blog, ici. Ma vie, mon oeuvre, mon propre Bas les masques, quotidien et permanent. Alors à quoi ça sert, de le lire, quand on n’a pas l’intention de faire l’effort de comprendre la psychologie élémentaire de quelqu’un qui n’est pas soi ?

Paradoxicalement, ça m’a fait du bien de prendre cette baffe collective. Mes textes de ces dernières 48 heures sont bien meilleurs que tous ceux des deux derniers mois. Parce que je n’écris plus pour mes lecteurs, j’écris pour moi et mon public, une entité collective et immatérielle qui peut ou non exister, comme Dieu et Santa, ce n’est pas important. Que Dieu existe ou non, on lui envoie nos prières ; que le public existe ou non, les blogueurs lui envoient leurs textes. C’est comme ça que ça fonctionne, il s’agit avant tout de se parler à soi-même. Après tout, qui peut mieux m’entendre et me comprendre que moi ?

Ces derniers temps, j’avais laissé mon journal devenir une conversation. En fait, ça a été un peu le cas dès le début de mon passage au blog, mais c’est allé en s’aggravant au fur et à mesure. Je ne m’en suis pas aperçu sur le moment, mais ce site s’est doucement transformé en log IRC, au détriment de mon écriture. A l’origine, je n’ai pas créé ce journal pour discuter, mais pour moi, pour voir si j’étais capable de le tenir sur le long terme, pour voir comment je savais écrire, si j’étais productif, et si ce que je pondais pouvait être intéressant et bien écrit. Du coup, je n’ai pas encore décidé si je vais supprimer les commentaires ou simplement les ignorer mentalement, mais une chose est sûre : dans les jours qui viennent, le style de ce blog va être beaucoup plus comme ce week-end, et beaucoup moins comme cet automne.

J’ai toujours dit qu’il ne fallait pas écrire en pensant à ses lecteurs. J’ai cru un moment que ça pouvait être différent pour un blog, mais c’était n’importe quoi.

Archives

2001 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2002 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2003 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2004 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2005 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2006 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2007 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2008 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2009 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2010 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2011 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2012 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2013 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2014 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2015 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2016 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2017 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2018 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12