Hi! Do you remember blogs? Well, this used to be one. Now it just serves as an archive for my multiple Twitter accounts.

12 January 2004

Je passe trop de temps devant mon ordinateur. (Scoop !) A une époque, lointaine, bien avant les ordinateurs et Internet, ne faites pas les jeunes, vous connaissez, j’ai quand même peu de lecteurs de douze ans, bref, il y a longtemps, je me couchais presque tôt (je ne sais pas, une heure, deux heures du matin) et je réfléchissais. Je méditais. Je pensais. Et puis je m’endormais.

Maintenant, avec ma connexion illimitée, je passe mes nuits sur Internet jusqu’à cinq heures du matin (discussion, lecture, discussion, lecture, ad lib.), je me couche et je m’endors dans les cinq minutes. Je sais que ça va paraître hérétique à mes lecteurs insomniaques mais, non, ce n’est pas bon du tout. Comme tout maître zen vous le dira (mais, pour autant que je sache, il y en a peu sur le web, alors ce sera dur à vérifier si vous ne me croyez pas), c’est indispensable, la méditation. Repenser à tout ce qu’on a fait de la journée, se taper la tête contre les murs en chouinant parce qu’on se repasse en boucle la séquence humiliante du jour, réaliser tout ce qu’on aurait pu répondre aux gens si on n’avait pas l’esprit d’escalier, puis faire le tri doucement dans tout ça, se calmer et passer à autre chose. Evidemment nécessaire pour ne pas devenir psychotique. Euh, trop tard ? Bon, plus terre à terre : c’est toujours à ce moment-là que j’ai le plus d’idées. Carnet à spirale près de mon lit, je note et, le lendemain, je programme une extension formidable sur mon site web, ou j’écris un roman d’une traite. (Oui, j’extrapole un poil, là.) Grâce à l’informatique et Internet, je n’ai pas d’idées, je ne suis pas créatif, je n’ai pas de boulot, je n’ai pas d’appart, je n’ai pas de mari et j’ai des trous dans les dents. Si, si. (Pour le coup, sans Internet, je n’aurais pas pu découvrir mon inner artist et je serais ingénieur informaticien dépressif dans une boîte merdique — mais j’aurais un appartement à moi !) Allez, ce soir, je me déconnecte… disons, à 5h30.

Je me suis rappelé ça tout à l’heure, en attendant pendant quinze minutes dans un abribus sous la pluie et la grêle. C’est beau, les bourrasques de grêle qui parcourent la chaussée, le bruit des grêlons sur le toit de l’abri, les voitures qui ralentissent, pilent, dérapent et envoient voler une mamie qui traversait.

Euh, je me suis perdu en route, pardon. Vous voyez ? Encore l’effet néfaste du clavier d’ordinateur ! J’ai besoin de vacances au bord de l’océan, d’attraper une pneumonie en passant la nuit sur une dune à regarder les vagues. Les vagues et la pluie, c’est ce qui me rappelle que je suis sur Terre, Gaïa, Mère Nature, tout ça, et pas dans la matrice. (Notez que j’avais trouvé un programme pas mal pour imiter le bruit de l’océan, comme quoi ça pourrait aussi bien être simulé par la matrice. Mais ce que j’évoque est un concept métaphysique, pas une expérimentation scientifique visant à prouver que nous sommes, ou non, l’invention de scénaristes drogués.) Au bord de la mer, je fais comme Willow, je médite et je fais pousser des excroissances de chair sur mon ventre, en connexion avec la Terre. Et là, je me dis qu’il faut vraiment que j’arrête, parce que si j’en suis à citer Buffy dans un post métaphysique c’est que ce blog part vraiment en couille.

Bref, attendre d’avoir sommeil pour aller se coucher, c’est mal. Enfin, heureusement, il me reste les heures passées sur le siège des toilettes à tourner les pages de catalogues d’attrape-gogos plus ou moins ringards. (Les catalogues. Et les gogos. Enfin, non, les gogos, ils sont tous au même niveau.) Ca ne suffit pas, mais ça doit être pour ça que je n’entends pas encore de voix.

Archives

2001 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2002 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2003 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2004 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2005 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2006 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2007 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2008 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2009 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2010 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2011 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2012 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2013 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2014 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2015 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2016 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2017 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2018 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12