10 May 2004

En suivant d’une oreille Il est plus facile pour un chameau à la télé (déjà vu en cours de semaine, premier film français typique, pas grand chose à sauver à part Chiara Mastroianni, superbe en blonde), deux observations : je me demande ce qui est plus insupportable, une gamine qui piaille en français, ou une gamine qui piaille dans une langue étrangère ; j’ai la nette impression que la mère ne roule pas du tout les r, et je me demande si j’ai complexé pour rien pendant des années à mon incapacité totale à le faire (ce qui me gênait particulièrement parce qu’à part ça j’ai toujours été plutôt bon en accents étrangers, alors ça cassait tout) ou si c’est juste parce que l’actrice a tellement vécu en France qu’elle a perdu l’habitude (ce serait étonnant, mais dans un film où le frère — italien aussi, donc — est joué par Lambert Wilson, on peut s’attendre à tout, même si la réalisatrice elle-même est d’origine italienne).

Existe-t-il donc des accents italiens dans lequels on ne roule pas les r ? Ca m’arrangerait, parce que depuis toujours quand je parle italien (ce qui est plus que rare depuis que j’ai eu mon bac) mes r ressemblent plus à ceux d’un japonais qu’un italien. Mais je culpabilise tellement à l’idée de ne pas essayer du tout de les rouler, et d’avoir l’air d’un franchouillard qui ne sait pas parler les langues étrangères correctement…