Hi! Do you remember blogs? Well, this used to be one. Now it just serves as an archive for my multiple Twitter accounts.

29 July 2004

Travelog

2004.07.26 – 22.00

Je sais pourquoi je déprime, au fond, vraiment. J’ai vingt-huit ans, je suis forcé de déménager de Paris à Avranches, j’abandonne tout ce que j’ai pu construire en vingt-huit ans, en plus de quinze ans en région parisienne, toute ma vie. Sauf qu’en fait je n’abandonne absolument rien, je ne laisse rien derrière moi. Tout ce qui me manquera, ce sera le confort de tout avoir à portée de métro ; c’est léger, comme attachement.

Ce n’est pas un nouveau départ qui m’attend là-bas, c’est un départ tout court. Un départ possible. Un départ éventuel, s’il y a du vent, de dos. Un départ improbable. Un départ auquel personne ne croit, en fait, et surtout pas moi.

Un peu comme un suicide, quoi, mais avec en prime la conviction qu’une fois que ce sera fait le résultat ne sera pas mieux qu’avant et qu’on n’aura échappé à rien. Alors que, normalement, dans un suicide, il y a juste un risque, plus ou moins faible selon comment on s’y prend, qu’on se retrouve de retour au point de départ.

2004.07.27 – 23.45

A peine arrivé, je hais déjà Smallville (non seulement c’est une ville de province, mais en prime c’est bondé de touristes — worst of both worlds) et aussi l’appartement (les toilettes ou ma salle de bains personnelle sont assez grands pour loger une équipe de foot, mais ma chambre elle-même est plus petite qu’au Perreux), mais je n’ai rien pour justifier le coût (à tous les niveaux) de retourner à Paris. Toutes ces possibilités que j’avais en y étant, je n’en faisais rien. La techno qui passe à l’instant sur NRJ (une des trois seules stations que j’ai réussi à caser sur ma vieille chaîne) me rappelle à la fois l’époque où je sortais beaucoup (Sweet Drop, comme par hasard, le morceau que j’associe aux longues et nombreuses soirées #gayfr dans le Marais — le bon vieux temps de l’insouciance, qui n’est pourtant pas très éloigné… temporellement) et le fait qu’à Paris je pouvais sortir en boîte et ne le faisais jamais. Et pourtant — ou peut-être justement à cause de ça — cette musique ajoute à ma déprime. Enfin, je crois bien que j’aurais du mal à trouver quoi que ce soit qui ne m’enfonce pas.

2004.07.28 – 25.29

C’est bizarre d’allumer son ordinateur à 400 km de chez soi (enfin, de son ancien chez soi…), dans une chambre vide de meubles (à part 7une mezzanine Ikea), dans une ville étrangère et hostile (après un passage à Carrefour, je me dis que les pauvres indigènes ne doivent même pas pouvoir imaginer ce que c’est qu’un vrai hypermarché — ah, et je suppose qu’il va falloir que je m’achète un 103 SP et que je me remette à la gomina si je veux avoir la moindre chance de pécho un jour, ça a l’air d’être la norme ici quand on n’a pas 70 ans), et retrouver tout son environnement, tel qu’on l’a quitté deux jours plus tôt. Si seulement tout était aussi simple.

Oui, je sais, les ordinateurs portables, ça existe depuis longtemps, et c’est souvent plus facile à déplacer et installer que trois écrans 17 pouces. Mais je ne voyage pas souvent (pour ainsi dire jamais), alors permettez-moi de m’extasier sur les choses sur lesquelles je peux, même si ça a l’air bête. Parce qu’il y a un peu pénurie d’extase, en ce moment, dans ma vie.

Tiens, en prime, un des ventilateurs l’alimentation de mon unité centrale a l’air de ne pas avoir supporté le transport. Heureusement que j’en avais emporté plusieurs de rechange, qui traînaient dans ma chambre (allez savoir pourquoi des alimentations ATX de rechange traînaient dans ma chambre…).

Archives

2001 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2002 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2003 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2004 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2005 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2006 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2007 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2008 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2009 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2010 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2011 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2012 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2013 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2014 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2015 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2016 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2017 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2018 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12