Hi! Do you remember blogs? Well, this used to be one. Now it just serves as an archive for my multiple Twitter accounts.

30 August 2004

Rentrée de merde sur Canal+ — mais ça fait maintenant quelques petites années que leurs rentrées ne sont plus des événements.

 

Mauvaise surprise à midi (pour être exact, mauvaise surprise il y a quelques jours, en recevant le magazine des programmes de septembre), Géraldine Carré avec son mélange de Grande famille et de magazine féminin étant remplacée (enfin, d’après le site de Canal, toute l’équipe « est en vacances », allez savoir) par Maïtena Biraben et un mélange de Grande famille et de magazine féminin. Je n’ai rien contre elle, mais l’animatrice est moins charismatique, la bande autour d’elle aussi… sachant que La vie en clair faisait, il me semble, plutôt de bonnes audiences, quel peut être l’intérêt du remplacement ? Se débarrasser de Réservoir Prod ?

 

Pour la fin d’après-midi, ils nous ont mis un présentateur qui va très vite devenir insupportable, forcément, comme tout speaker essayant d’être comique. Il n’y a plus que Canal+ pour vouloir mettre en 2004 un présentateur autour de séries — souvenez-vous de… euh… comment elle s’appelait… la vieille ? Ah, c’était révolutionnaire. Et au bout de trois jours on avait envie de balancer sa télé par la fenêtre.

Bref, une saison inédite de South Park (vive la VM sur Canalsatellite) suivie d’un dessin animé… euh… comment dire… euh… j’ai pas compris, je dois être trop vieux, tant pis pour moi. Et passons sur la mini-série interactive, c’est un format qui donne rarement de bonnes choses, et il leur fallait bien un piège à SMS.

Inattendu, le retour du live — et approfondi sur toute une semaine, cette fois. Plus facile à programmer, quarante artistes par an au lieu de deux cents. Plus économique, quarante enregistrements d’une heure ou deux au lieu d’un studio à l’année. Pas bête.

 

La présentatrice météo est désagréable, dans la tradition de ces dernières années, mais le dispositif est enfin intéressant. Une fois qu’un producteur lui aura expliqué de ne pas se mettre devant les indicateurs de températures (ils lui ont pourtant laissé plein de place autour de la France), et accessoirement une fois qu’ils auront insonorisé le sol, ce sera vraiment une très bonne idée de météo. Quelque chose de joli, et qu’on n’a pas vu mille fois ailleurs.

 

Plat de résistance, la tranche 19-20h (puisqu’ils ont gardé Bern et Wizman pour la suite, argh, il n’y a vraiment pas de justice) : même principe que pour celle de midi, on garde le concept de l’année précédente en changeant présentateurs et producteurs. Comme dans Merci pour l’info, un invité people, un débat d’actualité, des chroniqueurs, et même un générique en 3D (mais, là où le précédent était vulgaire et reniait toute parenté avec la charte Canal+, celui-ci en est une réinterprétation très belle, très élégante — vive la radiosité — et, pour la peine, je mets cette capture-là en 400 pixels, parce que j’aime vraiment très beaucoup).

Le plateau est classe mais un peu froid, le public se retrouve relégué au balcon (?!), et le présentateur est… eh bien, le présentateur n’est pas Emmanuel Chain. On perd Nathalie Ianetta dans l’opération, mais ça valait quand même le coup. Tout valait le coup de se débarrasser de Chain.

Côté gimmicks, les caricatures en 3D sont relativement réussies, mais souffrent du problème classique des imitations improvisées : c’est rare de trouver un imitateur correct qui ait aussi un vrai sens de la répartie. Quand c’est Denisot, et non Marco3D, qui rebondit sur le fantasme de Fogiel et Ardisson ensemble, il y a un gros problème. En revanche, ça fait un moment que je pense que les Guignols devraient passer à aux images de synthèse. Mais bon, je pense aussi qu’ils devraient changer d’auteurs, c’est dire comme les grands pontes de Canal+ m’écoutent.

Impossible de juger les chroniqueurs et leur esprit d’équipe pour cause de journal écourté (que le conducteur ne soit pas respecté pour une première, ce n’est pas étonnant, mais on dirait que l’émission va être systématiquement trop courte — et si ils fusionnaient avec 20h10 pétantes en virant Bern et Wizman ? hein ? allez, soyez gentils, regardez tous Le grand journal pour qu’ils aient une audience record et envahissent la tranche horaire suivante), reste La minute blonde, qui a réussi à me faire rire alors que j’étais de moins en moins d’humeur. C’est bon signe.

 

Sinon, en passant, j’en connais une qui file un mauvais coton et va finir par ressembler à son frère dans dix ans :

D’un autre côté, il y en a une qui pète la forme, c’est impressionnant :

Archives

2001 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2002 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2003 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2004 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2005 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2006 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2007 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2008 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2009 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2010 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2011 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2012 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2013 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2014 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2015 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2016 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2017 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2018 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12