Garoo

Bienvenue ! Vous vous rappelez les blogs ? A une époque, ce site en était un. Maintenant, c’est surtout une archive de mes multiples comptes Twitter.

 

Twitter Twitter Work Contact

1 mai 2003

Windows XP va me rendre fol… euh… fou. Sérieux. Non, globalement, ça marche bien. Y’a juste un truc. Enfin, il ne doit quand même pas y en avoir qu’un, mais il y en a un qui va me rendre fou, comme je disais au début du post, qui n’est pas très long, alors vous n’auriez vraiment pas dû être perdus à ce stade. J’ai pris l’habitude, quand je veux supprimer un fichier, d’appuyer sur Suppr (ça va, jusque-là, vous suivez, c’est pas encore trop conceptuel) et d’enchaîner immédiatement, dans le même geste, sur Entrée (ce qui a pour effet de confirmer la suppression, pour ceux qui n’auraient jamais utilisé un ordinateur de leur vie et consulteraient ce site par l’intermédiaire d’un agrégateur RSS intégré dans leur téléviseur) (ben oui, je prends en compte la pérennité de mon blog, peut-être que quelqu’un tombera sur mes archives dans dix ans) (bref). Sauf que, sous XP, ça ne marche pas. Sous XP, quand je fais Suppr puis Entrée, ça supprime, puis ça exécute. Logique, hein. Et comme la machine est plutôt carrément plus rapide que la précédente, ça ne vient pas de la lenteur du système d’exploitation, c’est un choix conscient. Scient, mais con. J’ai envie d’avoir l’album d’Indochine, ça doit être sympa de passer une heure là-dedans. Un choix bien intentionné (pour une fois que quelqu’un est bien intentionné chez Microsoft — le pauvre hère responsable de cet accident industriel a dû être viré depuis) : ça empêche les fausses manoeuvres, les effacements accidentels. Ouais. Sauf que les chances d’appuyer accidentellement sur Suppr puis Entrée sont quand même relativement marginales. Et que pour 99% des utilisateurs le fichier supprimé se retrouve de toute façon dans la corbeille — quoique, en écrivant ça, j’imagine les administrateurs réseau applaudissant cette mesure préventive contre les suppressions accidentelles de fichiers sur le réseau. Mais sauf que, surtout, le résultat, pour tous les power-users habitués aux OS précédents, est aberrant : on appuie sur Suppr puis Entrée comme on a fait depuis des années, la fenêtre de confirmation de suppression apparaît, puis le fichier s’ouvre. Logique, hein. Phew. Ce fut un paragraphe long, ardu, sans intérêt, et surtout sans chute. Je suis un peu surmené, moi, en ce moment. Et puis je dors mal. Je sais pas bien pourquoi.

Je me demande si je ne devrais pas engager une doublure corps pour devenir blogueur culte. Regardez quel genre de blogueur est payé (300 $, c’est pas le bonheur, quand même, mais ce n’est qu’un début) pour fourguer une boisson de merde aux djeunez américains. Non, le blogueur, c’est pas la fille preskapoil, c’est celui qui est sur les autoportraits. A un moment, j’avais mis un lien dans le minilog vers superiour.co.uk (qui a déménagé depuis) en disant qu’un blogueur ne devrait pas avoir le droit d’être aussi beau. Je n’avais encore rien vu. Comment est-ce qu’on peut — comment est-ce que je peux — faire quand la compétition peut poster des images comme celles- ? En France, on appelle ça de la concurrence déloyale, mais je ne crois pas que ce concept ait cours aux Etats-Unis. Alors, une doublure corps. Je n’ai pas le choix. Je ne peux pas combattre à mains nues. Mais où est-ce que je vais trouver ça, et combien ça va me coûter, et est-ce que ça vaut le coup, et oui ça vaut le coup, mais est-ce que ma banque va accepter de me signer un prêt pour ça ?

Et celui-là est hétéro. Enfin, quelque part, c’est plutôt un soulagement : ça m’évite d’être jaloux, amer, et toutes les choses que je vais être quand même.

C’est effrayant. (Bon, ok, c’est de l’effrayant de trois heures du matin, avec la moitié des neurones partis en vacances dans les bois se faire trucider par des jeunes vierges effarouchées.) Comme il semble clair que je paume la moitié des mails signalant de nouveaux commentaires (ça ne vient pas de moi, matt, qui est chez le même hébergeur, a le même problème) (bon, accessoirement, c’est aussi moi qui ai fait ses scripts, donc ça peut venir de moi, mais ça ne vient pas de moi parce que c’est statutaire, je suis une bête en PHP, ça ne vient donc pas de moi, point final) (final, j’ai dit) (ça veut dire pas de discussions) (et puis ça marchait très bien avant et j’ai rien changé) (ouh l’argument de la lose totale grave qui tue à mort faut que je dorme et encore, vous vous rendez pas compte que je vais devoir traduire ce post en anglais, comment j’me la pète grave écrivain moi) (oh et, au fait, pour les nouveaux lecteurs : oui, ça m’arrive d’aller à la ligne et de commencer un nouveau paragraphe, mais juste pas aujourd’hui). J’disais ? Comme je paume les mails, j’ai décidé de rajouter une page lisant tous les derniers commentaires par ordre anti-chronologique — avant tout pour mon usage personnel, pour ne pas en rater, mais autant en faire profiter les lecteurs. Alors… Et merde… Je viens de paumer toutes les majuscules de mon texte parce que Treepad a buggé. Je reviens. J’ai bien fait d’écrire toutes ces parenthèses, elles avaient l’avantage de ne pas avoir de majuscules. Donc, j’ouvre mon index.php pour rajouter l’option, et qu’est-ce que je trouve-t-y pas ?

   case 'comments':
       $page_contenu = 'comments';
       break;

Voyez ce que je veux dire ? Je veux dire que j’avais déjà eu l’idée, que j’avais déjà prévu de la coder, et puis que, visiblement, je ne l’ai pas fait. Et que tout ça s’est passé il y a tellement longtemps que j’avais complètement oublié.

Je vous avais prévenu, ce n’est effrayant que quand il est trois heures et demie du matin et que je ferais mieux de me coucher plutôt que de poster des conneries dans mon blog. Mais vous savez aussi bien que moi que je ne suis jamais aussi bon blogueur que quand je suis à moitié comateux. Et ça, c’est vraiment effrayant.

Ah, au fait, la liste des commentaires : c’est sur la droite. Juste un petit inconvénient, elle inclut les commentaires à des posts qui ont été effacés. Je réfléchirai peut-être, ou peut-être pas, à régler ça, on verra une autre fois. Du coup, pas de liens précédents / suivants pour l’instant, pour que vous ne puissiez pas aller fouiner dans les archives. Bande de curieux.

Elephant Art Gallery : As in, elephants that paint, and it’s not as bad as you’d think [src]

J’ai bien coché la case Ne pas charger les mails sans connexion réseau. Si si, je l’ai fait. Et pourtant, Eudora passe la nuit à bipper parce qu’il ne peut pas se connecter à mon serveur mail. Ok, il y a quand même une amélioration : quand je me connectais par AOL, Eudora plantait systématiquement quand il ne trouvait pas de connexion. Maintenant, il se contente de bipper, donc je peux encore utiliser l’option Charger les mails toutes les n minutes dans la mesure où je coupe le son avant d’aller me coucher. Mais, franchement, comment un client mail peut être aussi bête ? Est-ce que plus personne n’a de connexion RTC ?

Plutôt qu’un remake francophone du Penis Blog Project, que j’ai de moins en moins envie de faire parce que c’est le concept qui était intéressant, et qu’en faire un remake avec d’autres blogueurs n’a pas tant d’intérêt que ça (ceci dit, maintenant que j’ai fait le design, s’il y a suffisamment de participant(e)s, on ira jusqu’au bout), je me demande si on ne devrait pas plutôt aller plus loin dans la surenchère : le Porn Blog Project, avec plusieurs photos de plusieurs blogueurs ensemble, à identifier. Là, côté publicité, on serait au top, non ?

Vous savez, Eudora ? Il y a une autre chose tout aussi stupide que la première. C’est qu’il ne faut pas que j’aie la malchance de vouloir taper un mail au moment où Eudora a décidé de regarder si j’ai de nouveaux mails : parce que, quand il se décide (et ça arrive toutes les dix minutes, donc), il désactive la fenêtre de saisie du mail et ça fait un gros bip quand je continue à taper. En gros, si je tape un très long mail, je vais devoir recliquer toutes les dix minutes pour réactiver la saisie. Vous imaginez comme c’est pratique ?

2 mai

Yay ! J’ai une carte Firewire pour récupérer les vidéos sur mon PC. Yay ! Cliquez sur l’image ci-dessus pour récupérer une image du chat qui bouge (y’a pas que le chat qui bouge, y’a aussi la caméra, et puis la lumière est mauvaise, alors si c’est pour critiquer fermez-la, c’est juste un test technique, merci). Si ça ne marche pas, il faut charger le codec DivX (et être sous Windows ; pour les autres systèmes, je n’ai aucune idée de comment ça marche).

En prime, j’ai un scanner, ce qui m’a permis de numériser la carte de Patterson que je regrettais de ne pas pouvoir vous montrer :

Vidéo. Carte de capture. DV. Qui marche. Yay ! Un très grand merci à Marc grâce à qui je vais pouvoir vous inonder de vidéos de mon chat. Euh, non, je vais pouvoir tourner mon film, surtout. Yay !

Deux petites choses au passage, tant qu’on est dans le matériel. J’ai vu en vrai le nouvel iPod, qui me paraissait tellement bizarre sur les photos, ressemble vraiment à ça dans la vie, parce que les boutons sont remplacés par un truc-machin tactile à travers le bidule rigide en verroïde blanc, et c’est superbe. Allez tester d’urgence dans un Apple Store. J’ai vu aussi en vrai et en fonctionnement un petit gadget qui reconnaît l’empreinte digitale pour authentifier les utilisateurs : je n’aurais jamais cru que ça puisse bien fonctionner et être pratique, mais on me dit que si, alors je le recommande pour les familles nombreuses. Hop, on touche un peu le capteur, et Windows XP vous identifie et vous logge automatiquement, tirant avantage du Fast User Switching. Classe.

Je savais déjà qu’Ophélie était cool, mais je ne me serais pas attendu à ce qu’elle cite les Robins des Bois. Quelle femme !

Ca y est, j’ai enfin réussi à faire marcher correctement la capture DV (la vidéo postée précédemment était capturée en faible résolution). Adobe Premiere plante quand je veux accéder à la caméra ; Windows Movie Maker a l’air de fonctionner tout normalement mais me met une erreur après avoir capturé la vidéo ; DVIO fait 32 Ko (sans faute de frappe) et fonctionne parfaitement, je n’ai plus qu’à importer la vidéo ensuite dans Premiere. Je suis donc tout prêt à travailler, à faire mon film, à devenir célèbre. Ah, non, j’oubliais, toujours ces fichues chansons à écrire. J’ai un couplet sur une douzaine, là. C’est déjà mieux que zéro, mais à ce rythme j’en ai encore pour un mois — ce qui n’est pas si dramatique, quand on y pense.

3 mai

Je ne sais pas ce que je fichais à utiliser Trillian pendant tout ce temps. A quel moment Miranda est devenu aussi bien ? La dernière fois que j’avais testé, ça ne faisait rien, ça marchait à peine, ça n’avait aucun intérêt, et j’étais revenu à Trillian. Mais là, j’avais envie de tester de nouvelles expériences, je l’ai réinstallé, et je n’en reviens pas.

Il y a tout ce qu’il me faut dans un client ICQ : une tonne d’options de configuration, beaucoup moins de bugs ou de défauts de conception que Trillian, et une super architecture de plugins qui lui permet de faire tout sauf le café. ICQ, MSN, Yahoo, tous les réseaux imaginables, mais aussi agrégateur RSS, affichage de la température locale, synchronisation horaire, système de Post-It et tout ce qui peut un intérêt dans la petite fenêtre de la contact list. Apparemment, Miranda n’est plus skinnable, mais pour moi c’est plutôt un avantage, puisque ça veut dire qu’il s’adapte automatiquement à ma skin Windowblinds. Et il y a le petit bonus tellement extraordinaire que je ne comprends pas comment on peut avoir vécu sans : à chaque fois que j’ouvre une fenêtre de dialogue, les dix dernières lignes de l’historique (dix ou plus, ou moins, c’est une option, évidemment) sont rechargées et affichées, pour qu’on puisse savoir où on en était dans la discussion. Magique et tellement simple.

J’ai juste un problème. Deux bugs, plus exactement. D’abord, je ne sais pas comment ils ont codé le clignotement des fenêtres quand on a reçu un message, mais ça fonctionne mal avec Windowblinds. Ok, c’est un détail. Plus gênant (si j’ai appris à vivre avec, visiblement, puisque je reste dessus, mais j’espère tout de même bien que ce sera réglé très vite), le mode invisible sous ICQ ne fonctionne pas, ou mal. Apparemment, chez la moitié des gens qui m’ont dans leur contact list, j’apparais online. Chez l’autre moitié, l’invisible marche. Allez comprendre. J’ai la flemme de désactiver tous les plugins pour voir si ça peut venir de là, mais je ne vois pas ce que j’ai activé qui puisse causer ça, donc on va plutôt dire que je vais m’y habituer. Je suis sûr que je peux m’y faire.

Et… c’est tout. Pas d’autre défaut. Un gros bug, qui sera forcément corrigé, mais c’est tout : contrairement à Trillian, je ne passe pas mon temps à pester contre la conception idiote des développeurs. Ca doit être le signe que c’est un logiciels pour geeks ? Oui, avec un système de plugins qui fait que le logiciel triple de volume une fois qu’on a installé tous ceux qui sont intéressants, c’est bien un logiciels de geeks. Mais vous êtes des lecteurs de blog, non ? Alors allez juste le télécharger, vous verrez.

Le seul truc, c’est que depuis que j’ai Miranda je fais beaucoup, beaucoup plus de fautes de frappe. Je ne sais pas si c’est parce que j’écris en gris foncé, mais je fais des fautes, et j’ai la flemme de les corriger. Comme si j’utilisais un autre clavier à chaque fois que je suis sur une fenêtre Miranda. Ah, au fait : depuis quelques jours, de temps en temps, quand je renomme un fichier, je me retrouve en clavier anglais — et uniquement pour renommer le fichier, ça ne persiste pas après. Vive Windows, c’est vraiment très très pratique.

Ca alors, JTT (Jonathan Taylor Thomas) en freak of the week dans Smallville… Tiens, c’est curieux, je pensais avoir déjà parlé de lui dans le blog, mais la recherche ne donne rien. J’ai rêvé que je parlais de lui, ou c’est Online qui supprime mes articles au fur et à mesure pour faire de la place ? Un JTT, dans ma télé, deux JTT dans ma télé, deux JTT en sous-vêtements dans ma télé, un Garoo qui ronronne devant sa télé, je sais, ça a l’air un peu con, mais je ne suis plus à ça près. Et puis il est tout minuscule face à Tom Welling, c’est adorable… Ca compense un peu les scénarios lamentables et l’acteur principal du même nom. Un peu. Tant que ça dure. C’est-à-dire le temps d’un épisode, c’est mince. Tiens, comme JTT !

Je viens de repenser au film Contact et au fait que je trouvais la place accordée à la religion trop importante, irréaliste, que ça ne pourrait plus se passer comme ça de nos jours, que même aux Etats-Unis la religion ne pourrait pas avoir tant d’influence sur le gouvernement. En 2003. A une époque où Bush est capable de partir en guerre sainte. Comme quoi, ça m’arrive encore, à moi aussi, d’être optimiste. (Ou peut-être que j’étais tellement plus jeune quand j’ai vu le film ?) Vous imaginez ce qui pourrait se passer si Bush se retrouvait à devoir gérer un message mathématique envoyé du fond de l’espace ? Non, moi non plus. Je sais juste qu’on serait dans la merde.

4 mai

La 7ème saison de Buffy commencera vendredi 16 mai […] les derniers épisodes passeront [vers] le 25 juillet

Ca y est, nous entrons donc officiellement dans la saison des spoilers pour les pauvres français sans câble ni satellite. Il me reste douze jours ; après ça, il faudra que j’évite les newsgroups et bon nombre de sites web, ainsi que la plupart des chats. Et, bien sûr, il va falloir que je supprime le système de commentaires de mon blog. Ca va sans dire, non ? Ok, peut-être que ce serait plus simple de trouver une solution pour regarder les épisodes au fur et au mesure. Soyons fous, peut-être même que je pourrais essayer de convaincre ma mère de me les enregistrer. Ouais. Je peux toujours essayer, non ? Tout dépendra des horaires de diffusion…

A l’époque où les sucrettes Canderel étaient la grande mode (et à l’époque où le lobby du sucre arrivait à nous faire nous demander si ça n’était pas cancérigène, ces choses-là), je me disais qu’on devrait les parfumer, que ça ferait des petits trucs sympas à sucer. Et voilà que, la semaine dernière, Monoprix met un (unique et solitaire) présentoir de Smint près des caisses, et c’est exactement ça. Bon, il s’est écoulé dix ans entre temps, mais mieux vaut tard que jamais. C’est moins fort et globalement moins violent que les Frisk, donc on doit pouvoir en avaler plus avant de se sentir ballonné. Et puis le design de la boîte est très intelligent (y compris dans le fait qu’elle contient 40% de vide). Voilà.

A l’occasion d’un reportage dans E=M6 qui donne une raison qui ne me convient pas, me lançant sur google, je découvre qu’il n’existe pas d’explication acceptée universellement pour le ronronnement des chats. Il y a des théories, certaines vieilles d’un siècle, mais apparemment aucune étude n’a donné de réponse ferme et définitive. En 2003, on ignorererait comment l’un des animaux les plus proches de nous produirait un son que nous connaissons tous ? Personne n’a mis un chat dans un scanner pour voir quelle partie de leur corps produit cette vibration ?

Un paragraphe que j’ai trouvé commence par Les recherches récentes suggèrent…, ce qui est bon signe — mais c’est encore moyennement convaincant, cette idée de ligaments reliant la clavicule à la gorge, et qui vibreraient en permanence, mais à un volume variable. D’ailleurs, ça devrait impliquer que le volume du ronronnement soit lié à la position du chat, ce qui ne me paraît pas juste.

Les autres théories ? Une veine qui vibre (?!), les cordes vocales qui se contracteraient d’une façon particulière (c’est celle à laquelle je ne croyais pas à l’origine), ou les vibrations conjuguées du larynx et du diaphragme. Personnellement, je vote larynx, c’est ce qui me plaît le plus.

Au passage, une information intéressante, elle : le ronronnement, par ses basses fréquences, favoriserait la guérison des blessures des chats et renforcerait leur squelette. Moi je dis, faut mettre des lits ronronnants sur le marché, ça peut marcher. Ou alors, que la Sécu rembourse les vibromasseurs. Ca peut être bien aussi.

Depuis dix ans, Sylvie Caspar est la Voix d’ARTE (et désormais celle d’arteradio.com). Sirène sans visage, elle invite les téléspectateurs à découvrir les programmes, tout en les faisant beaucoup rêver. ARTE Radio l’a rencontrée, aussi singulière et attachante qu’on l’imagine.

Sur arteradio.com, section Arte+, rubrique murmures, sujet Sylvie, la voix d’Arte. Pas de lien direct possible, mais j’aime bien le design du site, alors ça ira pour cette fois. (Il y a bien un lien pour charger le mp3 directement, mais cette saleté de plugin QuickTime prend les rênes au lieu de me laisser l’enregistrer, alors, bon, et puis de toute façon ça ne se fait pas de linker directement un fichier mp3.) Je suis amoureux. Si quelqu’un a déjà croisé une femme qui avait la voix d’arte, je suis preneur de témoignages. Quoique, non, elle a raison, c’est mieux qu’elle ne reste qu’une voix. Sylvie Caspar, c’est un peu le modèle, l’idole, de Pascale Clark, non ? Bon, quand est-ce qu’on la lance, cette webradio ? Arteradio.com, c’est pas mal, ça donne envie.

P.S. Je précise ma pensée : Sylvie Caspar n’a pas seulement une belle voix, ça ne suffit pas, je ne suis pas si superficiel (surtout en ce qui concerne les filles) (enfin, en ce qui concerne les mecs, ce n’est pas sur la voix que je suis superficiel, mais vous avez dû comprendre l’idée). Elle est aussi très drôle et intelligente. Ca compte, un peu, des fois, quand même.

5 mai

C’est marrant. (Haha). Je viens de corriger (name removed to protect witnesses) qui m’écrivait sur ICQ je vais le noter par acquis de conscience. Parce que ça s’écrit acquit de conscience. (On acquitte sa conscience, on ne l’acquiert pas.) C’était la minute culturelle du jour, mais ce n’est pas pour ça que je le vous le dis, vu que vous l’oublierez aussi vite que moi, sauf que non, pas moi, mais un peu quand même. Je m’explique : je suis absolument épaté de savoir ça. Je suis convaincu que j’aurais fait la faute si j’avais voulu utiliser cette expression. Que je n’aurais pas hésité une seconde à la faire, la faute. (Je viens de chercher dans mes archives et sur Google Groups, mais ça n’a rien donné.) Sauf que, là, ça m’a sauté aux yeux. Sûrement qu’on m’avait corrigé une fois, et c’est revenu d’un coup, et ça repartira comme c’est venu. Sûrement que je ferai la faute un jour. Mais, aujourd’hui, la correction est venue toute seule, comme si un prof de français s’exprimait par mes doigts. Peut-être parce que, justement, quelques minutes plus tôt, la conversation portait sur l’orthographe, et que ça a mis en éveil une certaine partie de ma mémoire ? C’est marrant. (Haha).

Si je n’arrête pas de poster depuis quelques heures, ce n’est pas que je suis malade, mais j’ai réussi à écrire trois ou quatre strophes des chansons de mon court, un bouchon a sauté, et il y a maintenant tout un tas de mots et de phrases qui se précipitent pour sortir d’un coup, schpleuargh, c’est le bruit que font les grosses phrases visqueuses qui sortent de mon cerveau pour atterrir sur mon blog. C’est marrant (haha, donc), comme l’appétit vient en mangeant, comme le forgeatit vient en forgeant, l’écrivatit vient en écrivant. (Ok, là, il est peut-être temps que j’aille me coucher.)

Je n’ai plus qu’à espérer que le bouchon ait sauté définitivement, et que la suite (du script, pas du blog, parce que le blog, bon, c’est bien, mais c’est pas ça qui va faire de moi une stâr) s’écrive toute seule demain. Je ne sais pas ce qui va se passer cette nuit, peut-être que le cérumen va pénétrer mon crâne, se répandre entre mes neurones, et à nouveau tout bloquer. Ou peut-être, aussi, que ce que j’ai écrit aujourd’hui est de la merde, c’est une possibilité à ne pas exclure.

N’empêche, aujourd’hui, je suis tellement motivé que j’ai eu l’idée (inspirée par Xarro) de lancer un blog de fiction. J’ai les personnages et le concept général. Je n’ai juste pas envie de me disperser, alors je vais attendre que l’idée fasse son chemin tout autour de mon cerveau et disparaisse ou devienne si forte que je n’aie plus d’autre choix que de la matérialiser. Mais l’idée d’un fictionlog qui pourrait bifurquer à tout moment vers un webcomic me plaît bien.

Pourquoi les rêves sont-ils si souvent déstabilisants et angoissants ? Est-ce que ça veut dire que je suis instable et… Vos gueules. Non mais, sérieusement, est-ce qu’il y a des gens qui ne font jamais que des rêves agréables ? (Parmi ceux qui s’en souviennent, bien sûr.) Ou est-ce qu’il faut que je consulte ? (Par rapport aux rêves — j’ai déjà dit ici, même que c’est marqué en gras dans le formulaire, que vous n’êtes pas là pour commenter ma vie.) Enfin, si des gens comme ça existaient, ils ne liraient pas des blogs, si ?

Note pour un lecteur que je vais avoir beaucoup de mal à me retenir d’insulter, mais je vais essayer : dire que la suite d’une certaine série va être encore plus déprimante, et en particulier l’évolution d’un certain personnage précis et nommé, ça s’appelle un putain de spoiler, bordel de merde ! Pourquoi c’est si compliqué à comprendre ? Si vous voulez faire les malins à montrer que vous en savez plus que les autres, ouvrez votre propre blog, et laissez aux autres la surprise.

Ou comment se mettre de mauvaise humeur dès le matin…

Voici, en première exclusivité, le prochain design du site, que j’ai envie de faire, que je vais commencer à faire, que je vais peut-être faire. Avec, bien sûr, plein de <table> parce que sinon ça ne serait pas fun. Ca faisait longtemps que je n’avais pas changé la page d’accueil, non ?

Si je vends la mèche à l’avance au lieu de vous faire la surprise comme d’habitude, c’est pour le plaisir d’utiliser le scanner. Ca me fait très bizarre, un scanner USB. Pas besoin de l’allumer, il est allumé en permanence. Pas besoin de rebooter, il n’est pas SCSI. J’ai envie de scanner une image ? Je la scanne. Je sais, ça fait un peu dix ans que ça fonctionne comme ça, mais jusqu’à la semaine dernière je n’avais jamais eu l’occasion d’en profiter. Ca me donne vraiment très envie de tenter le coup du webcomic (après tout, de plus mauvais dessinateurs que moi y arrivent), mais il faut que je me concentre sur mes priorités actuelles.

www.garoo.net — version 1858.0

Je ne sais pas pourquoi le formulaire de recherche a décidé d’un coup de devenir invisible. Tout ce que je sais, c’est qu’il est toujours là, il marche toujours, il est juste caché. Je vérifierai les CSS plus tard.

Pour le reste, ce n’est pas extrêmement spectaculaire, mais j’aime bien. En vérifiant mes fichiers, je me suis aperçu que la version précédente n’avait que deux mois. Il a dû s’en passer, des choses, pendant ces deux mois, pour que j’aie l’impression de l’avoir vue pendant des siècles. (Ok, pas des siècles, j’exagère un peu, là.) Ou peut-être que j’ai juste beaucoup posté.

Oh, j’oubliais. Le bandeau en haut de page exploite les excellents fonds de page de Squidfingers. Chargez les fonds, visitez le site, c’est plutôt impressionnant (le dernier site du portfolio, en particulier).

6 mai

Les âmes perdues (Lost Souls)

Le film, bien que pas inintéressant, est loin d’être incontournable. Mais il y a la photographie. Elle est un peu trop froide, trop distante, ce qui est loin d’aider le film, mais c’est superbe. Tout a l’air d’être fait en éclairages artificiels naturels, comme X-Files mais en encore plus classe (et en grand écran, enfin, je suppose, à moins qu’ils aient tourné une version spéciale télé avec les caméras vidéo de Chris Carter). J’aimerais bien des détails sur le côté technique du tournage, mais comme on est loin du film culte ça va être difficile à trouver. En tout cas, c’est beau, le progrès. Je ne sais pas ce que je vais pouvoir faire, moi, avec ma DV. Déjà, c’est dommage que je ne raconte pas une histoire d’exorcisme, c’est tout de suite plus spectaculaire, forcément. J’ai envie de sauter l’étape du court-métrage musical en DV, sauter les deux téléfilms gays en DV qui sont ensuite sur ma to-do list, et passer directement au film de démons qui est juste après. J’ai pas la patience.

A blogger’s disclaimer : I don’t agree with everything, but it’s a good read [src]

Weblogues.com est ouvert. La syntaxe du ping est beaucoup plus abordable que celle de weblogs.com, mais par contre la lecture de mon fil RSS plante à cause d’un &nbsp; tout ce qu’il y a de plus normal. A moins que je n’aie pas droit aux &nbsp; dans mon RSS ? D’après le message d’erreur l’analyse n’est pas faite maison mais utilise MagpieRSS ; c’est bizarre qu’un système open source, probablement utilisé par plein de gens, plante sur un truc aussi bête, non ?

P.S. : Bon, mon RSS est effectivement invalide, et MagpieRSS est particulièrement sensible sur ce point. Les complications du XML m’emmerdent à un point assez difficile à transcrire avec des mots, alors tant pis pour weblogues.com et pour les éventuels agrégateurs trop stricts.

Apple a payé une licence auprès d’Amazon pour utiliser 1-Click™, qui consiste simplement à stocker les informations de carte bancaire du client dans un fichier et à permettre d’effectuer un achat online sans devoir rentrer ces informations lors de la validation.

Quel monde de merde.

Oh, je sais, Apple est certainement loin d’être le seul exemple, il doit y avoir plein d’autres boutiques en ligne qui ont fait pareil. N’empêche. Quel monde de merde. M’énerve. Si les compagnies comme Apple cèdent à ce genre de brevet absurde, qui nous en débarrassera ? Ok, Apple n’a peut-être pas assez de fonds disponibles pour s’engager dans un gros procès, mais est-ce que ça veut dire qu’on va devoir attendre que Microsoft ait envie de lancer un site de vente en ligne ?

7 mai

Ca alors ! Pascal Sevran a, dans son émission, les fauteuils en plastique Starck que je veux pour mon appartement. Ce qu’il y a de bien, c’est que d’ici que j’aie un appartement où les mettre il aura changé de décor et je pourrai racheter ses meubles. Quoique, je les préfèrerais d’une autre couleur que beige. Tant pis, je ne pourrai pas meubler mon appart. Pas la peine que je cherche à gagner de l’argent pour déménager, alors, si c’est pour vivre dans des murs vides…

8 mai

Comme je m’ennuie, la screencam et la webcam sont de retour, sur la droite. Ca ne durera probablement pas longtemps, mais, bon, elles sont là pour l’instant. Il n’y a pas assez de soleil dehors pour que j’arrive à me motiver à bosser sur des choses plus constructives, alors il faut bien s’occuper à quelque chose.

Vous avez de la chance. Si on veut. C’est moi qui ai de la chance, alors. Enfin, je m’en fiche, en même temps. Bref. J’ai découvert qu’il y avait un bug (connu) quelque part entre le processeur AMD, le chipset VIA et Windows XP, qui faisait que ma webcam arrêtait de fonctionner après quelques minutes. Là où la chance entre en jeu, c’est qu’il y a deux ports USB supplémentaires sur l’avant de mon unité centrale et je ne sais pas où ni comment ils sont connectés, mais ils ne sont pas sujets à ce problème. Donc la caméra What’s on TV ? reste (pour l’instant), grâce à cette configuration bizarre. Enfin, vous vous en fichiez, en même temps.

P.S. Article supprimé parce que la cam s’était encore arrêtée, puis désupprimé parce qu’elle n’a pas l’air de s’arrêter à nouveau. En tout cas, si elle s’arrête, c’est après beaucoup plus de temps, donc l’utilisation est un peu plus envisageable.

P.S. Evidemment, très évidemment, pile deux minutes après que je désefface ce post, la caméra s’arrête à nouveau. Je suppose que je la lancerai, de temps en temps, quand il y aura quelque chose d’intéressant à montrer. Ou peut-être que je la supprimerai de la sidebar demain. Ou dans les dix prochaines minutes. Allez savoir.

P.S. C’est bon, ça remarche. Il y avait le bug de la carte mère, plus le bug du programme ; j’ai changé de port USB et de logiciel, et maintenant ça fonctionne sans problème (pour l’instant !).

9 mai

Soirée House Movies sur Canal+ : des cassettes envoyées par le public. Je n’ai pas encore décidé si c’était déprimant ou décourageant, ce que j’ai vu. Il y a des merdes, c’est sûr, forcément, mais je ne m’attendais pas du tout à ça, je pensais voir de la vieille super 8 qui tache, pas des vidéos truquées sous After Effects ! C’est pas drôle, je veux être un surdoué, moi, je ne veux pas qu’il y ait des milliers, ni même des dizaines, de gens plus doués (ou ne serait-ce qu’aussi doués) que moi. Ca marche pas, ça ne me convient pas du tout. En même temps, il y a le côté encourageant : avec une DV et des ciels surexposés, on peut quand même faire de belles images. C’est déjà ça. Et il y a aussi le fait qu’un nombre étonnant d’acteurs-réalisateurs aiment montrer leurs fesses (c’est toujours intéressant, même si, je vous préviens, je n’ai aucune intention d’en faire autant). Et il y a, enfin, le fait qu’Audrey Vernon n’a pas disparu de l’antenne, bien que la séance au choix ait été supprimée. Ca, au moins, c’est une bonne nouvelle. Alors, est-ce que je dois déprimer ce soir ? Je suppose que non. On attendra demain.

A few details about Microsoft’s Athens : I dig the LEDs on top of the screen, and the hardware IM status switches

J’ai envie de faire un Daily Lechat (façon Daily Oliver ou Cult of Georges), mais je ne suis pas sûr d’avoir le courage de faire une photo par jour. Enfin, ce n’est pas de faire la photo, mais de la transférer, la recadrer, etc. Peut-être que si je faisais un script Photoshop pour garooïser automatiquement les photos je pourrais gagner du temps, et ça deviendrait faisable. Mais l’autre question est, au bout de combien de photos du chat en train de dormir les lecteurs (et moi) vont se lasser ? Ca ne fait rien, un chat, ça n’a aucun intérêt d’en photographier tous les jours.

Reportage sur France 5, montrant la dame de chez TF1 qui coupe les scènes trop violentes dans les séries. La responsable probable, donc, des coupes sombres dans Angel. Mais, comme je n’ai rien d’autre à écrire que des bordées d’insultes, je vais devoir arrêter mon post ici. Je ne dénature jamais. Ben tiens. Oups, y’a encore une insulte qui est passée pas loin, faut vraiment que je coupe. Sans dénaturer le sens de mon post, bien sûr.

Mmmmmfffiam. C’est bon. C’est pas loin du goût du Nutella, d’ailleurs, c’est dire.

10 mai

Est-ce qu’il n’y aurait pas un problème avec le cache DNS de Mozilla ? Il y a une épidémie de blogs en dyndns.org en ce moment, et j’ai comme l’impression que tant que je ne redémarre pas Mozilla il ne réinterroge pas le DNS, ce qui fait que d’un jour sur l’autre ça ne marche plus. Je ne garde jamais d’Internet Explorer ouvert suffisamment longtemps pour que ça se produise, donc je ne peux pas vraiment comparer, mais il paraît que chez tout le monde sauf moi ça fonctionne, donc j’aurais un peu tendance à accuser Mozilla… Il y a un moyen de corriger ça (sans virer complètement le cache) ? En supprimant le cache RAM, peut-être ?

Puisqu’il est hors de question que je vous fasse lire le scénario en cours d’écriture (ou même après écriture, d’ailleurs, je vous préviens tout de suite), je vous livre la réaction de mon compositeur face au work in progress (j’ai rajouté des lettres à la citation, c’était sur un chat) :

C’est pas mal… c’est assez étonnant comme écriture… à mi-chemin entre littéraire et langage parlé… je suis pas certain d’aimer tant que ça les contractions à la Presgurvic, mais ça c’est un goût perso.

Au cas où ça n’irait pas de soi, il va sans dire, enfin, non, puisque je le dis justement au cas où non, donc, voilà : je déteste tout ce que fait Presgurvic. C’est genre le pire nom qu’il ait pu trouver, bien pire que Barbelivien ou Lalanne ou, je ne sais pas, le producteur de Britney. Quant au reste de la citation, et au reste de la conversation, on ne peut pas dire que ça respire l’enthousiasme. En même temps, je savais que ce n’était pas génial, mais j’avais encore un poil d’espoir, jusque-là. Voilà. Je n’ai pas encore décidé si je dois me tirer une balle ou non.

Ah, j’ai trouvé confirmation de mon bug Mozilla : non seulement il est confirmé, mais en plus il est volontaire, Mozilla désobéissant sciemment aux standards DNS pour éviter un vague risque de sécurité que je ne commenterai pas parce que j’ai la flemme de me documenter suffisamment pour en avoir le droit. En tout cas, il y a un workaround :

Pour l’instant vous pouvez “déverrouiller” des adresses en passant en mode offline puis en revenant online (dans le menu File, ou via l’icône représentant une prise dans la barre d’état) (ohh c’est à ça qu’elle sert cette icône).

Donc, si vous voulez accéder à un site en dyndns.org (ou équivalent) et que ça ne répond plus, essayez cette méthode. Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester, parce que le problème ne s’est pas encore reproduit, mais ça paraît crédible. Et puis, au moins, c’est plus simple que de redémarrer Mozilla.

P.S. Une quinzaine d’heures plus tard, je peux confirmer. Il suffit de double-cliquer sur l’icône en bas à droite, et les dyndns remarchent. Et ça fait quelque chose comme six mois que ce bug est connu…

Mmm, j’aime bien l’idée : à chaque fois qu’on poste un article, enregistrer automatiquement le contexte (les gros titres sur les sites de news, le temps, et autres gadgets inutiles). Ca ne sert à rien, mais ça peut parfaitement s’automatiser, donc ne pas me prendre de temps. Il suffit d’interpréter la page news de Yahoo, je peux récupérer les titres, le temps et même le CAC40.. Une chance que j’aie la flemme de me me documenter sur l’extraction de données d’un fichier HTML, sinon je m’y mettrais tout de suite.

Et si une bonne âme généreuse mettait à disposition de la communauté un petit script, qui recevrait en paramètre l’identificateur d’une ville, et renverrait en XML (ou en urlencode(), c’est plus simple pour tout le monde) toutes les données ? Il suffirait de faire un petit programme, en crontab, qui chargerait ces informations toutes les demi-heures et les stockerait en local. Et hop, ça marche. Non, ne me regardez pas comme ça, je ne sais pas faire.

Oui, je sais, ça ne servirait qu’à ceux qui ont un système de blogs fait maison. Et alors ? On est peut-être une minorité, mais on compte, quand même, pourquoi est-ce qu’on devrait accepter d’être une minorité opprimée, d’abord, on a autant de valeur que les autres, y’a pas de raison, c’est injuste !

Bon, d’accord, je me débrouillerai tout seul, si jamais je n’oublie pas cette idée idiote d’ici là.

11 mai

Ile flottante dans une crème anglaise au chocolat. (Je n’ai pas pensé à faire une photo, j’en ferai une de la prochaine si elle ne disparaît pas du frigo avant que j’en aie le temps.) Dure semaine pour un régime.

Je suis impressionné par la nouveau single de la famille caritatif multi-artistes : Combat combo, par Le coeur des femmes (sic, à moins que ce soit une faute de frappe de chez TF1 — oui, je m’informe devant TF1, mais à deux heures du matin — mais je suppose que non, c’est bien un de ces jeux de mots à la con qui entretiennent la mauvaise orthographe des djeunez). Bien sûr, ça aide, de n’avoir pris que des femmes, mais l’homogénéité de l’ensemble est quand même surprenante, par rapport à ce dont on a l’habitude en la matière. Même Muriel Robin chante juste, c’est dire ! Félicitations aux ingénieurs du son et à tous les trucs de ce genre (je n’ai pas encore enregistré mon premier album, je ne connais pas bien tout comment ça marche et qui fait quoi, mais ça viendra). Et le casting est pour le moins éclectique, aussi, dans le genre. Bon, et puis c’est pour la leucémie, y’a pire, comme cause.

Je n’arrive pas à croire que Zazie ait sorti ça en DVD. Y’a du relâchement dans les live : à une époque, on retravaillait en studio plutôt que de montrer ses défauts, mais ce n’était pas forcément plus mal. Quelque part, il y a une question de politesse, là-dedans. (Eh ouais, ça m’arrive de casser Zazie. Je ne sais pas être fan, j’ai toujours mon esprit critique. Quand je serai star internationale il sera temps de dire que c’est ma plus grande qualité ; pour l’instant, c’est juste chiant.)

Juste un truc : qu’est-ce que l’émission Hits & co fiche à deux heures du matin sur la grille de TF1 ? A quoi ça sert de produire cette émission pour la caser là ? Les trucs imbitables genre La vie des médias, avec des présentateurs amateurs débauchés des séminaires pour VRP, je veux bien, mais là, des interviews intéressantes d’artistes, des clips en entier et une voix off pas débile du tout, qu’est-ce que ça fout là, soit à cette heure, soit sur TF1 ? Ils devraient la mettre face à Top of the pops, plutôt. Sérieusement, il n’y a pas de concurrence : dans ce créneau, en hertzien, on a le choix entre le triple live de France 2 en différé des studios de la BBC, ou les deux neuneus du Hit machine (parce que je suppose que ça existe encore) ! Ils défient vraiment toute logique, chez TF1…

Qu’est-ce qu’elle est jolie, ma mise en page. Euh, pardon, j’ai dit ça à haute voix ? Ca m’a échappé.

7 mai

8 mai

The Problems with Click-Through : I never thought of it that way

11 mai

Je me suis coupé les cheveux trop court aujourd’hui, ma comédie musicale est merdique, je n’arrive pas à savoir si j’ai grossi ou maigri (je n’ose pas me peser, j’ai toujours préféré l’incertitude, dans ce domaine comme dans les autres, et des fois l’expérience prouve que j’ai bien raison, ça m’apprendra à faire lire mon script), et je recommence à me coucher à des heures pas possibles. Ca va pas du tout… Je sais maintenant pourquoi j’ai refait mon design et rajouté des cams : j’avais déjà prévu mon retour au blog à plein temps. Au moins j’aurai essayé de faire autre chose. On ne peut pas être bon en tout. Et quand ce en quoi on est bon est quelque chose qui ne rapporte pas d’argent, c’est pas de chance.

12 mai

Ah, ça me rassure : il y avait bien une raison à ce que j’aie l’air d’un con, ce matin (hier matin, du point de vue des dates, en attendant que MySQL implémente les journées de 36 heures) à souhaiter une bonne fête à ma mère. C’est à cause des québécois et des belges, toutes ces minorités etniques qui polluent le web et répandent des fausses dates pour brouiller les idées des bons citoyens français. Et voilà le résultat. L’air d’un con. Ca me change.

Six Feet Under (2.04—2.05)

<SPOILERS>

Décidément, cette deuxième saison est déprimante. Et puis… je ne sais pas si je suis blasé ou objectif, mais je trouve que l’invention de la première saison manque un peu. Je suppose que c’est un peu normal, mais on n’a plus le même sentiment, en regardant les épisodes, de découvrir quelque chose de complètement nouveau, ou, au moins, de peu courant. Et puis c’est déprimant. Et puis, déjà, à la base, j’ai du mal à accepter l’idée qu’à la fin de la saison 1 on découvre une tumeur du cerveau oh, non, un machin truc de naissance au cerveau, à l’un des personnages principaux. Qu’est-ce que ça peut faire cliché — en plus de rendre l’atmosphère pesante. Non, vraiment. C’est peut-être moi qui ne suis pas d’humeur, mais je n’ai pas l’impression : ça fait quand même trois semaines que ça dure, et sur les semaines précédentes je n’étais pas spécialement d’humeur destructive.

</SPOILERS>

Tiens, non seulement The Sims Online est sorti, alors que j’avais complètement oublié (faudrait que je négocie un réabonnement à Joystick, ça me manque un peu, ça me rajeunissait, Télérama m’a rendu vieux), mais en plus ça a fait un flop. J’aurais pas cru. Faut dire, s’ils m’avaient demandé, j’aurais pu les prévenir qu’à dix dollars par mois ça ne pouvait pas marcher — ils croyaient avoir trouvé la poule aux oeufs d’or, ou quoi ? Du coup, apparemment, le jeu n’est même pas encore sorti en France à cause du bide américain. Finalement, ils n’auront pas encore réussi à détruire la société occidentale cette fois-ci, ça sera pour une prochaine fois.

The Problems With Click-Through, redux. Aviez-vous déjà réfléchi au fait que, si tant d’utilisateurs de Windows mettent toutes leurs fenêtres en plein écran (ce qui m’énerve à chaque fois que je vois ça sur une screencam, encore heureux que je ne passe pas mon temps dans les cybercafés, j’aurais sûrement des bouffées de chaleur), c’est à cause du click-through (i.e. le fait qu’en cliquant sur une fenêtre inactive on risque d’activer un bouton, déclencher une commande, faire des modifications alors qu’on voulait seulement ramener cette fenêtre au premier plan) ? Et du coup, j’ai une idée. Je n’ai pas tellement envie de me replonger dans le Visual C++ en ce moment, donc je vais plutôt la livrer aux internautes en espérant qu’elle devienne quelque chose : il faudrait que quelqu’un fasse un petit freeware qui empêcherait le click-through, interceptant tout clic sur une fenêtre inactive, et activant la fenêtre sans transmettre le clic à un de ses boutons. Pour ce qui est de la technique, je vois deux possibilités : mettre un hook sur les mouvements de la souris et tester où tombent tous les clics, mais ça risque de ralentir certaines choses comme les programmes de dessin, ou rajouter une fenêtre transparente qui reste systématiquement en-dessous de la fenêtre active, et récupère les clics. Ensuite, il ne reste plus qu’à implémenter une ignore-list, pour ne pas empêcher le click-through sur certaines fenêtres, selon le titre ou le nom d’exécutable (pour, par exemple, Winamp, ou la contact-list ICQ). Tout simple, je pourrais presque avoir envie de m’y mettre. Alors, qui s’y colle ?

P.S. J’ai pingé Lazyweb. Eh, on sait jamais. Sauf que je ne suis pas sûr que mon idée soit expliquée de façon suffisamment claire.

13 mai

Ah ben. Je parlais de The Sims Online ce matin, et voilà que je tombe sur ça. Rhan, c’est beau. C’est beau, et j’ai une Geforce 4 MX ou quelque chose comme ça depuis que j’ai changé d’ordinateur, donc ça pourrait sûrement tourner. J’avais rempli le formulaire d’inscription à la beta, mais ça fait longtemps que je n’ai pas relevé mon adresse à spams. Bougez pas, je vais voir. Euh… 372 messages… non, je vais d’abord réinstaller Mailwasher. Ne quittez pas. En même temps, je ferais mieux d’oublier, ce ne serait pas raisonnable de m’embriguer dans un truc pareil. Tiens, la nouvelle version de Mailwasher ne permet plus de définir qu’un seul compte mail, vive le progrès. Bon, ben pas de message de There, ou alors il est parti lors d’un nettoyage trop hâtif. Mais c’est probablement aussi bien.

Sous le silence (The Unsaid)

J’ai déjà vu cette tête… je suis sûr d’avoir déjà vu cette tête… (Non, pas Andy Garcia.) Bingo : c’est le fils d’Angel ! Et l’impression donnée dans la série se confirme : il joue bien, et est plutôt charismatique. Et comme le film lui-même n’est pas mal non plus… (Mais je n’aime pas Andy Garcia. Enfin, rien de personnel, c’est juste personnel.)

On dirait que quelqu’un a installé une montagne à 10 km de chez moi, sans me prévenir. C’est joli, mais je ne sais pas skier, il va falloir que j’apprenne, à moins que la montagne ne se dissolve dans l’après-midi.

Bon, on se rend moins bien compte en photo qu’en vrai, peut-être que je suis un mauvais photographe après tout. Tant pis : you had to be there!

Cette nuit j’ai rêvé que je réécrivais mon scénario pour Ophélie Winter. Et, là, tout de suite, je viens de passer une demi-heure à chercher à quelle chanteuse je pourrais la comparer pour que les lecteurs étrangers puissent situer, et du coup j’ai oublié complètement ce que je voulais dire dans cet article. C’était peut-être que je ne sais pas si je dois prendre ça comme un bon ou un mauvais présage. Ou peut-être pas un présage du tout, bien sûr. Cet après-midi j’ai envoyé le scénario à un autre lecteur, et maintenant je ne sais pas s’il devait vraiment partir ou s’il a voulu éviter de me froisser. Qui vivra verra. Et si vous n’avez pas de nouvelles de moi dans les prochains jours, cherchez du côté des services d’urgences en région parisienne.

14 mai

En regardant sur IMDb la fiche du navet de valoures (j’me comprends, pas vous, c’est normal — indice : taper à dix doigts) que je suis en train de regarder, je tombe sur le nom de Simon Rex, qui sera familier à tous ceux qui ont chargé des photos de cul sur le web dans les années 90 (un VJ de MTV dont les photos circulaient à plein, c’était marquant, pour l’époque). Et là, je découvre : sa filmographie sur IMDb inclut les films porno. Je rêve. Comme quoi, on peut avoir notoirement fait du porno, avoir été vu [plus qu’]à poil par des mecs du monde entier, et pouvoir encore avoir une carrière à Hollywood, tournant des films aussi prestigieux que Les vampires du désert ou Scary Movie 3. Je me demande si ça resterait vrai s’il avait été passif en vidéo (je présume que ce n’est pas le cas, sinon les images seraient partout).

Aucune idée de qui je parle ? Vous pouvez commencer par là. Moi, j’en veux un comme ça, personnellement. Vous en avez ?

J’aime quand je rajoute une section sur mon site, et qu’au moment de réaliser les images du titre de la page je m’aperçois que je l’avais déjà faite, en prévision du jour où j’ouvrirais cette section. Tout ça pour dire que le minilog a désormais une page d’archives. On ne peut pas faire de recherche dedans pour l’instant, mais c’est déjà mieux que rien. Et ce n’est pas si évident que ça : il y a des choses qui sont pires que rien. Des tas de choses, en fait. Et de gens, aussi. Vous voyez. Parce que le monde est compliqué, et tout ça. Ouais, je suis fatigué.

C’est malin : Nallé est encore plus mignon, avec les cheveux coupés. Et, comme de par hasard, il ressemble encore plus à la personne à qui j’aimerais bien qu’il arrête de ressembler. Alors, si un des loftpipoleurs pouvait le défigurer à la chevrotine, ça me rendrait un peu service. Oh, allez, ça rendrait service à tout le monde, de toute façon il ne va coucher avec personne, et il ne fait rien d’intéressant dans cette villa.

Mais comment ça se fait que je n’aie jamais testé, moi, la Danette aux corn flakes ? Ca doit être bon, forcément !

The Matrix Phone : Seems like it would really be released [src]

Même à la cérémonie d’ouverture du Festival de Cannes ils ont trouvé le moyen de mettre des danseurs à moitié nus sur scène (et je ne parle pas des fesses de Monica Bellucci qui se baladent en relief dans le bas de sa robe, heureusement que ça ne me concerne pas). On ne m’aide pas, je vois. Et la grève qui se prolonge de jour en jour, et ne se terminera sans doute jamais (ou peut-être demain)… qu’est-ce que je vais devenir, moi, s’il ne me reste plus que Netmeeting ?

C’est l’extrait de trop, ils viennent de faire tomber d’un seul coup mon envie de voir Matrix: Reloaded. Je n’ai aucune envie d’aller voir sur grand écran Lambert Wilson pseudo-jouer un pseudo-méchant avec un pseudo-accent français à couper au couteau. Là, d’un coup, je me dis que je peux largement attendre la diffusion télé. Plus envie. Tant mieux, ça m’évitera de chercher quelqu’un pour m’inviter, de sortir de chez moi, et d’être souriant pour remercier le quelqu’un qui m’aurait invité.

15 mai

Cog : Might well be for real [src]

Giant Microbes : Isn’t common cold cute? [src]

16 mai

La ville de New York a passé tout récemment une loi qui inflige une amende aux gens dont les téléphones portables sonnent dans “des lieux de représentation publique”.

Est-ce que Delanoë aurait le droit de faire ça, en France, ou il faut attendre une loi nationale ? Allez, ça devrait pouvoir plaire à Sarkozy, une idée comme celle-là…

Le premier film Matrix était plus que juste un film d’action. […] Le nouveau film Matrix est juste un film d’action.

Je n’ai pas lu tout l’article parce qu’il annonce quelques petits spoilers, alors je ne pourrai pas en dire plus. Mais je ne suis pas surpris. Je crois vraiment que la matrice va se passer de moi cette année.

P.S. Tiens, j’avais interverti les versions française et anglaise. Corrigé.

P.S. La critique sur telerama.fr aurait tendance à confirmer…

Bien. Ca faisait un moment que je voulais le faire, et cette fois je m’y suis mis, j’ai rajouté un script d’administration me permettant de supprimer un commentaire en deux clics de souris. Et maintenant, j’hésite un peu à m’en servir. Je ne sais pas. Je me dis que je ne vois pas pourquoi je devrais assurer la liberté d’expression à des lâches qui n’ont rien d’autre à faire que de venir m’emmerder (et emmerder les autres lecteurs aussi par la même occasion) pour s’amuser. Je méprise au plus haut point ces cons qui considèrent que, parce qu’ils sont anonymes, parce qu’on est sur Internet et que tout y est virtuel, on peut bien se foutre de la gueule des gens et les agresser, ça ne porte pas à conséquence. Quand quelqu’un m’insulte sur un chat, je le mets en ignore ; alors pourquoi je laisserais les trolls s’exprimer ici ? Soit ça, soit j’empêche les non-blogueurs de poster des commentaires. Le problème est que, d’un autre côté, je suis résolument contre la censure. Je ne sais pas encore quoi faire…

Notez que ceci n’est pas un appel au vote populaire : c’est moi qui déciderai, selon mon humeur, et peut-être au coup par coup. Vous aurez la surprise.

Les épisodes 7.01 et 7.02 de Buffy passent ce soir, dans moins de trois heures, sur Série-Club. Et je n’ai pas le câble ni le satellite. Il y aura trois rediffusions dans la semaine, mais je n’aurai toujours ni câble ni satellite d’ici-là. I’m screwed. Je suis à la limite de la tachycardie, là, de penser que pendant que je regarderai d’un oeil distrait les inédits de Stargate SG1 tout fr.rec.tv.series.sf sera devant la saison 7 de Buffy, et de penser que je serai fatalement spoilé sur la fin du 7.22 avant même d’avoir vu le 7.01 (ça a déjà commencé aujourd’hui, les spoilers : pour ceux qui lisent des webcomics et suivent Buffy, évitez Dork Tower s’il n’est pas déjà trop tard).

17 mai

Je ne sais pas si mon mail est cassé ou s’il lagge de plusieurs jours, mais en tout cas ça fonctionne moyennement bien, voire plutôt mal. Je reçois les commentaires avec deux jours de retard et je n’ai pas encore reçu les mails que je me suis envoyés moi-même, parce que je suis tellement seul et personne ne pense jamais à moi et j’ai besoin de me consoler moi-même et vous voulez bien me passer les chocolats s’il-vous-plaît, donc c’est plutôt mauvais signe, non ? Je veux dire, les mails. Je veux dire, les mails qui n’arrivent pas.

18 mai

C’est évidemment quand je sors sans mon appareil photo qu’une fanfare traverse Nogent à dos de camionnette sous la pluie, ou que des chevaux sillonnent la ville. Mais pas de regrets pour une fois, la place était prise dans mon sac pour quelque chose de bien plus important : des cassettes vidéo. More about that later.

I’ve been used

Je ne comprends pas l’intérêt de raconter sa vie pendant deux heures à un inconnu, de l’embrasser et de le peloter comme si on était les deux derniers hommes sur terre, si c’est pour au final ne même pas échanger les numéros de téléphone à la fin. Je sais, je suis vieux jeu, je suis un grand naïf, je ne suis pas de ce monde. Bien sûr, dans l’histoire, celui qui a vraiment perdu son temps, c’est surtout celui qui a passé deux heures à écouter attentivement (con de moi) pendant que l’autre faisait sa séance de psychanalyse gratuite, mais il se trouve que je ne suis pas un grand bavard, et que j’ai donc tendance à entretenir ce genre de situation.

Je crois que je devrais arrêter définitivement les bélier, c’est mauvais pour moi, décidément.

Je crois que je devrais arrêter définitivement les hommes, c’est mauvais pour moi. Yeah, right.

Cette vie, ce monde m’emmerdent. Ca fait quand même deux fois de suite qu’on me fait le coup des gros mamours et bye. Tout ce que je demande aux mecs qui ne cherchent qu’un plan (et c’est pas comme si ça ne m’arrivait jamais), c’est de ne pas me rouler des pelles de cette façon.

Pour finir la journée sur une note plus positive : un très grand merci à M. (je ne sais pas si ça sert à quelque chose que je linke, puisque son blog semble mort) qui m’a permis de voir, et enregistrer, les épisodes 7.01 et 7.02 de Buffy. (Et, normalement, pour les épisodes suivants, c’est bien parti aussi, en tout cas, c’est l’idée. Faut juste que je ne me fâche pas avec lui pendant les trois prochains mois, mais a priori je ne vois aucune raison que ça arrive. A part la gueule de mon karma ces temps-ci. Enfin, bref.) La critique sera publiée demain, parce qu’il s’est passé trop de choses depuis (voir l’article précédent), et que je n’ai pas pris de notes au fur et à mesure des épisodes, donc je vais me repasser la cassette demain. Ca me fait bizarre d’être dans le clan des gens qui ont vu ces deux épisodes cette semaine…

Ma journée ne s’arrange pas, je devrais me dépêcher de dormir. La deuxième personne à qui j’ai fait lire mon scénario, il y a trois jours, vient finalement de m’envoyer un mail.

Sauf que ce mail parle de tout autre chose.

Comme j’ai dit au couillon de ce soir : il faut que je trouve une meilleure idée (une idée plus simple) pour un premier film.

www.garoo.net — version 1858.1

On est d’accord qu’il y avait beaucoup trop de couleur dans la version précédente, avec son gros bandeau rose en haut, non ? Tant pis. C’est beaucoup mieux comme ça, il y a plus de gris, ça me correspond plus, et je trouve surtout que ça fait plus léger (je ne parle pas de temps de chargement, il y a toujours plus d’images et de tables, mais de légèreté visuelle, évidemment).

Le layout n’aurait pas l’air autant cassé pendant qu’il se charge si Mozilla n’attendait pas la dernière seconde pour charger les fonds de table, bien sûr. Mais je ne pense pas que ça puisse intéresser qui que ce soit dans l’équipe de développement du browser, vu la mauvaise presse que reçoivent les tables ces temps-ci.

Buffy (7.01—7.02)

Bien. Je suis donc beaucoup plus réceptif à Buffy quand je regarde seul, enfermé dans ma chambre, concentré dessus. (Mais avec mon clavier sous les mains pour noter au fur et à mesure, quand même.) N’empêche que c’est un début de saison un peu faible. Rien d’aussi mauvais que la plupart des épisodes de la saison 6, mais pas de quoi hurler à la lune, que ce soit d’effroi, de bonheur ou d’autre chose.

Au fait, et avant d’entrer dans le détail : comment est-ce que les abonnés Noos, ceux qui payent pour voir la télé, supportent la mauvaise qualité de réception ? C’est n’importe quoi, plein de carrés qui se baladent, et de son qui saute quand l’image bouge trop. C’est pas sérieux.

[lire la suite]

Ca ne fait que quelques heures qu’il y a mes yeux en haut de la page, et ça m’emmerde déjà. Les paris sont ouverts quant au nombre d’heures restant avant leur disparition.

19 mai

Six Feet Under (2.06—2.07)

Ca fait plaisir de voir la série revenir au top. Il a fallu près d’une demi-saison, mais on y est enfin. Les épisodes de ce soir n’étaient pas globalement déprimants ; certains moments étaient vraiment drôles, d’autres émouvants, d’autres inspirants, etc., etc., mais rien de déprimant, et on en revient au message de la première saison, qu’il faut vivre sa vie toussa toussa. C’est un message positif et qui me plaît. D’ailleurs, c’était le message qui ressortait de mon premier court-métrage, celui que je ne vais jamais réaliser. (Oui, je sais que c’est un peu en contradiction avec l’idée de base.)

Ca fait une vingtaine d’épisodes de Six Feet Under que je regarde, et pourtant à chaque fois après le jingle HBO je continue à m’attendre aux premières mesures du générique de Sex &the City. Je suis gâteux.

A.I.

Je veux un Teddy. Je ne demande même pas de robot Jude Law, juste un Teddy. Je vous parlais il n’y a pas longtemps d’un Petit Ourson à épouser, alors, voilà, c’est cohérent, maintenant c’est un Teddy que je veux. Un petit truc fourru avec une voix grave bienveillante qui ne dit que l’essentiel, pas de bavardages, j’en veux un. Et c’est tout ce que j’ai à dire, rien de plus intelligent, parce que le film est superbe et qu’il n’y a pas grand chose à commenter. Spielberg n’a pas trop perdu la main, hein. Bien sûr, comme tout le monde, je trouve que le film se passerait parfaitement de l’épilogue, mais…

<SPOILERS>

…en lisant les spoilers sur la fin du film (je ne sais pas si quelqu’un a eu la chance d’y échapper, pour le coup), je m’attendais à quelque chose d’atrocement plus niais, où les aliens rendraient David réellement humain (après tout, technologiquement, pourquoi pas). Alors que non, le petit robot se retrouve dans un laboratoire alien et on lui pond un clone de sa mère périmé au bout de 24 heures : c’est quand même pas mal glauque, pour un happy end prétendument indigne de Kubrick, non ?

Bon, ceci dit, qui a conçu ces aliens ? C’est n’importe quoi, le design.

</SPOILERS>

Maintenant je pourrais presque ressentir une pulsion me commandant d’écouter la chanson du film interprétée par Lara Fabian, mais je crois bien que je vais pouvoir y résister, ça va aller.

20 mai

Voilà, j’ai testé Mozilla Firebird 0.6, et c’est n’importe quoi. J’ai la flemme de le tester plus avant pour faire une critique complète, alors je vais juste donner un exemple : Firebird fait son propre son, personnel et inclus dans le programme, quand le type-ahead find ne trouve pas de résultat, au lieu d’utiliser les sons système Windows. Débile. Bon, c’est vrai, c’est plus léger et plus rapide que le gros Mozilla, mais la sidebar n’a pas l’air de fonctionner et je déteste les particularités de l’interface. Je suis triste que les mozilliens aient décidé que Firebird représentait leur avenir.

P.S. Bon, je suis passé à Mozilla 1.3.1, et le son du type-ahead find n’est pas une invention de Firebird, mais récupéré de Mozilla. Pff, c’est n’importe quoi.

21 mai

Interrogation de trois heures du matin : est-ce qu’il y a statistiquement moins d’éjaculateurs précoces parmi les circoncis ? Ca serait logique, ou peut-être pas. (J’hésite à désactiver les commentaires sur ce post pour échapper à la dizaine qui se voudront drôles en demandant si je pose la question à des fins personnelles.)

22 mai

Les garçons intéressants ne sont pas sur dialH, ça c’est sûr. Ils ne traînent certainement pas aux Tuileries non plus, c’est encore plus sûr, et je doute qu’ils passent leurs nuits en boîte, même si ça doit pouvoir leur arriver de temps en temps, mais rarement, et de toute façon il est hors de question que j’y aille. Bon. Mais alors, où est-ce que ça se rencontre, un garçon intéressant ?

Enfin, là, je pars du principe que ça existe. Je me fais sans doute des illusions. Mais j’ai envie de me faire des illusions, en ce moment. J’ai même envie d’attendre un miracle, parce que je crois qu’il n’y a rien d’autre qui pourra me sauver de l’état dans lequel m’ont plongé le rejet de mon premier script par les deux acteurs principaux potentiels. Ah ben oui, j’oubliais ça. Pour rencontrer des gens intéressants, il faut d’abord que le monde me reconnaisse comme un gens intéressant moi-même. L’oeuf et la poule.

WindowFX 2.1 : Too bad I didn’t renew my ObjectDesktop subscription

Strangebanana : Random CSS (reload, and reload, and reload some more) [src]

23 mai

J’effacerais bien l’article précédent, mais ça ferait, du coup, deux jours sans post, d’autant que je sens bien que je n’aurai rien à poster aujourd’hui.

Je referais bien, aussi, le coup du point, mais si je me mets à faire ça à chaque fois que je n’ai rien à dire ça va devenir un poil systématique et ne plus ressembler à un blog. (Ou peut-être que ça ressemblerait trop à un blog, en fait.)

Alors je vais me contenter de ne rien écrire, et de juste dire bonjour. Bonjour !

24 mai

J’ai un peu de mal à déterminer si la façon dont Justin Timberlake chante Cry Me A River comme un adolescent en manque de sexe et de mue est sexy, ou si ce sont seulement mes hormones (et ma mémoire visuelle) qui s’expriment. En même temps, s’il gagne des miyons de dollars en vendant des disques et en racontant des conneries sur Britney Spears, c’est bien que ses chansons sont conçues précisément pour les pisseuses à peine pubères qui n’ont pas encore vu le loup, comme moi. Comme mon surmoi prépubère. Ou mon ça prépubère, ou un truc comme ça en rapport avec mon cerveau reptilien.

En tout cas, le jour où je téléchargerai du Britney, achevez-moi.

Je viens de vérifier si j’avais du Britney dans mes réserves (somme toute limitées) de mp3, et… je ne vous dirai pas la réponse.

M’enfin, je n’ai aucun sujet plus intéressant à aborder que ça ? Non. Semaine de merde.

P.S. Il est cinq heures du matin et j’écoute un mp3 de Justin Timberlake en boucle. Il n’y a pas de temps à perdre, achevez-moi tout de suite, il n’y a plus le moindre espoir.

25 mai

Rien de tel qu’un bon vieux récit de violences policières au petit matin dans le Vrai journal pour vous mettre de bonne humeur et vous couper l’envie de bloguer pour raconter la nuit passée. Je suis le seul à avoir envie de changer de pays quand je vois Sarkozy à la télé ? Bon, c’est pas tout ça, mais j’ai un blog à remplir, alors faut que je m’y mette.

Cette nuit, j’ai appris que je pouvais aller en boîte sans me sentir nécessairement comme un loser. Vraiment. Oui, je sais, je suis un peu lent, il m’a fallu une demi-douzaine d’années pour découvrir comment ça fonctionne, les boîtes. Mais mieux vaut tard que jamais, qu’on dit — en plus, grâce à mon légendaire refus d’endosser la moindre responsabilité (pour ceux qui débarqueraient ici, je fais particulièrement référence à ma carrière flamboyante, là), je fais énormément plus jeune que mon âge. Donc, ça va, j’ai encore le temps de rattraper un peu, tout n’est pas perdu.

Merci, donc, pour commencer, au Paumé de m’avoir proposé d’aller en boîte, d’avoir insisté, de m’avoir prié, de m’avoir supplié à genoux (j’en rajoute juste un peu, c’est mon blog, quoi, la novélisation implique toujours de faire quelques changements pour rendre les choses plus intéressantes, vous ne croyiez tout de même pas que j’aime vraiment les séries télé, si ?), et de m’avoir permis de passer une bonne soirée (même si je suis rentré bredouille, mais bon, c’est encore neuf pour moi, fallait pas espérer que ça marche dès la première fois) pour strictement zéro neuro zéro centime.

Parce que voilà : je suis toujours allé en boîte plutôt en spectateur (même si ça pourrait changer dans un avenir proche, mais je ne veux pas vendre la peau du nours), mais, forcément, debout dans mon coin, je m’emmerdais toujours assez rapidement — je ne savais pas que ça se faisait vraiment, qu’on pouvait être spectateur en boîte, qu’il y avait tout plein de tables prévues pour ça, qu’il suffit de trouver quelqu’un pour payer une bouteille d’alcool, et d’avoir deux-trois personnes avec qui partager l’expérience. Tout simple, finalement. Je précise : je ne bois pas (j’ai juste testé un demi whisky-orange, pour voir comment c’était, et d’ailleurs ce n’est presque pas mauvais, bien que je n’aime pas le whisky seul ni avec du Coca). Mais qui dit bouteille (payée par quelqu’un d’autre, donc, puisque je ne bois pas, c’est l’astuce pour que ça ne me coûte rien, à l’avenir quand je vais en boîte il faudra toujours prévoir quelqu’un qui paye une bouteille) dit pichets de Coca ou de jus d’orange ou de trucs comme ça, qui se boivent, à volonté, gratuit (enfin, gratuit pour moi, si vous suivez). C’est qu’on s’ennuie beaucoup moins quand on est assis et qu’on a des boissons (et glaçons, c’est utile aussi) à volonté. On s’ennuie aussi beaucoup moins quand on est en train de danser après avoir descendu un litre de jus d’orange dans la nuit, d’ailleurs ; ça aussi il faudra que je réessaie.

Résultat, c’est la première fois que je sors de boîte alors qu’il fait grand jour. Pas petit jour comme quand j’attends l’heure du premier métro en maugréant dans un coin sombre, mais un vrai grand jour de six heures et demie du matin à la fin mai (merde, déjà la fin mai, au secours). Maintenant, les vêtements sont dans la machine à laver, et même mon sac pue la fumée, mais ça lui passera. En ce qui me concerne, je réfléchis donc à comment conceptualiser une sortie régulière en boîte. C’est-à-dire que je ne vais pas me mettre à bosser juste pour pouvoir financer une sortie hebdomadaire en boîte, non, je ne vais pas, y’a pas de risque. Si, au moins, je racontais du sexe sur mon blog (il faudrait déjà que j’en fasse, mais même si c’était le cas je ne rentrerais pas dans les détails), je pourrais devenir une star du milieu et avoir mes entrées en boîte. Mais non, il va falloir attendre d’être un réalisateur gay connu, et ça risque de prendre un peu plus de temps. Surtout que, quand ce sera arrivé, je serai usé et désabusé, et j’aurai l’air d’un vieux pervers qui vient fantasmer sur la chair fraîche qu’on trouve sur place.

Et puis, quand j’y pense, vu que j’ai repéré 50% de têtes déjà croisées sur les chats, à quoi ça sert, d’aller en boîte, si on y trouve les mêmes ?

Et, avec tout ça, non seulement j’ai raté la rediffusion de Pop Idol que j’aurais bien voulu voir, mais en plus je ne savais pas qui avait été viré du loft de la villa, alors il fallu que j’aille sur le site. Yay ! A moins que… Zut ? C’est que, si Nallé avait été viré, ça faisait ça de moins comme raisons de regarder l’émission.

26 mai

nVidia drivers v44.03 : Making almost all WindowFX features finally usable

Tu penses vraiment que ta mère était le genre de femme à se laisser violer sans rien dire ?

Là, je crois que c’est le moment où je devrais zapper. Comment en 2003 on peut encore sortir ça dans un film ? (Enfin, en 2003 ou jamais, d’ailleurs.) Je veux dire, même un film écrit par Luc Besson ne devrait pas pouvoir contenir une connerie pareille — le gang de travelos qui braque une banque, les flics qui cassent trois dents aux suspects, pour du Besson, ce n’est pas étonnant, mais là, on atteint des sommets…

Ah, au fait, pour ceux qui voudraient savoir, je parlais de Wasabi. Ben, ouais, si je paye un abonnement Canal+, c’est bien pour regarder ce qui passe et me faire des avis sur les films, même quand ils sont mauvais. Savoir que Besson continue à faire de la merde d’année en année (voire de pire en pire à chaque fois), c’est important aussi.

27 mai

Casemods for cats : The outfits are funny, but… do the Japanese cut cats’ ears or what? Eww. [src]

28 mai

The Matrix phone reviewed : It’s sold out, it’s not GSM compatible, and it’s all made of plastic. But it’s still way cool. [src]

Simplicity of design.

L’autre jour, Françoise Hardy expliquait un concept astrologique que je ne connaissais pas : on peut vivre son signe de deux façons, adaptée ou inadaptée. Comme je n’ai pas tellement l’intention d’acheter son livre, je ne saurai pas si on peut choisir sciemment de basculer de l’un à l’autre (mais je suppose que oui, sinon ça n’aurait aucun intérêt d’expliquer aux gens qu’ils sont inadaptés), mais l’idée est que les caractéristiques de base de chaque signe peuvent devenir des défauts ou des qualités, selon la façon dont elles sont vécues. Ce qui est marrant, c’est qu’elle était invitée aux côtés de Serge Lama, et qu’elle a donc pris en exemple les verseaux, disant que la façon adaptée d’être verseau est de toujours positiver, et la façon inadaptée… d’être perdu dans ses rêves.

Vous voyez où je veux en venir, là ?

Peut-être que je devrais me le faire offrir, finalement, ce livre. Ca pourrait changer ma vie, non ? Mais, pas de chance, il n’a pas l’air d’être dans le catalogue amazon. Ma vie ne changera pas encore aujourd’hui.

P.S. Merci à Pierre pour l’URL du livre (j’avais cherché à Françoise Hardy, pas F. Hardy, alors je ne risquais pas de trouver).

29 mai

Note to self : arrêter de jouer au photographe aussi longtemps que je serai célibataire (et, vu comme je suis parti, là, ça pourrait bien durer jusqu’à la fin du millénaire, hein). C’est trop dur pour mes petits nerfs, en particulier quand le modèle est beaucoup plus mon style, et beaucoup plus sympa, que ne le laissait à penser la photo que j’avais vue. J’étais déjà pas mal démotivé au niveau de la photographie, ces derniers temps (c’est pas difficile, je suis démotivé à tous les niveaux, depuis un mois), mais, là, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le four à gaz.

P.S. Je ne sais pas si c’est la chaleur ou si c’est un bug passager (et je ne sais pas non plus laquelle de ces options serait pire), mais mon appareil photo a mangé une photo et le bas d’une dizaine d’autres. CF Error, qu’il dit. Ca me fait une belle jambe ; moi, tout ce que je vois, c’est que ça a merdé, et que c’est inquiétant pour mes prochaines séances photo.

30 mai

Les gens sont-ils réellement assez cons pour trouver ça formidable que la SNCF fasse des réductions pour tout le monde au lieu de réduire simplement le prix du billet par le même pourcentage ? A quel moment ça devient une fraude, leur tactique de bonimenteurs ?

31 mai

Je voudrais lancer un nouveau service pour les sites de rencontres gay (ou autres, mais les autres ne me concernent pas) : l’odorama. Pas des cartes à gratter, pas des diffuseurs d’huiles essentiels, mais plutôt une espèce de blogger code qui permettrait de situer les odeurs corporelles qu’on aime, et celles qu’on ne supporte pas. Bien sûr, ce serait un peu plus compliqué que le blogger code : il faudrait aller dans un institut spécialisé, qui analyserait la sueur et identifierait les composants de l’odeur corporelle, pour la transformer en code texte compréhensible par tous — pas a priori bien sûr, mais avec de l’expérience. Après avoir couché avec deux ou trois cents personnes en connaissant leurs body odor codes personnels, on apprendrait à reconnaître les codes qui nous font fuir et ceux qui nous attirent. Parce qu’il est grand temps de rendre à la nature, et aux phéromones en particulier, la place qui leur est due dans les relations humaines, vous ne trouvez pas ? C’est bien beau, de se plaire physiquement et d’écouter Lara Fabian en couple, mais on ne va pas faire sa vie avec quelqu’un qui pue !

P.S. Ou alors, peut-être qu’il y a plus simple : il suffirait de se constituer un réseau de mecs avec qui on a couché, et dont on sait qu’on aime bien leurs odeurs corporelles, et ne coucher ensuite qu’avec des gens qu’ils ont testés et peuvent recommander. Friendster appliqué au sexe. Plus jamais de mauvaises surprises ! Mais c’est glauque, comme concept, et je sais que je ne pourrais pas faire ça.

J’ai failli devenir fou, mais je m’en suis sorti, pour cette fois. Lorsque je voulais visualiser une image, ACDSee s’ouvrait en double. IrfanView fonctionnait correctement, mais est mal foutu et désagréable à utiliser. J’ai installé Image Eye, que je ne connaissais pas et qui n’est pas mal du tout, mais c’était pire : il s’ouvrait, puis un message d’erreur Windows m’annonçait que le système n’avait pas réussi à lancer l’image une seconde fois (?!). Au cas où, j’ai tout désinstallé sauf Image Eye, et voilà la catastrophe : le Windows Fax and Picture Viewer est revenu à la vie, s’ouvrant à tous les coups, pas moyen de le virer, la manipulation que j’avais citée il y a deux mois ne fonctionnait plus, rien à faire.

Du coup, je vous donne la manoeuvre complète, que j’ai trouvé après trois pages de résultats sur Google, et qui, enfin, fonctionne : après avoir exécuté comme convenu la commande regsvr32 /u shimgvw.dll, il faut ensuite lancer regedit, faire une recherche sur shimgvw.dll, et supprimer toutes les clés qui contiennent cette valeur. La page d’instructions conseille aussi de supprimer le fichier shimgvw.dll, mais mon Windows refuse (c’est peut-être parce que c’est une version Home ?).

Maintenant je m’en suis débarrassé, et je me passe même d’ACDSee. Ca fait du bien.

Archives

2001 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2002 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2003 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2004 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2005 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2006 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2007 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2008 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2009 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2010 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2011 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2012 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2013 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2014 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12