1 décembre 2003

Note : la wishlist n’est pas un chantage pour le retour du blog, parce qu’il n’y aura pas de retour.

2 décembre

Le gros lapinou de Donnie Darko a une voix de tapette en VO. C’est différent.

3 décembre

4 décembre

5 décembre

6 décembre

LeChat

LeChat, élu chat du mois sur garoo.net.

7 décembre

Tech: Sitebar, un très bon système en PHP pour gérer vos bookmarks à distance.

Tech: iCapture, pour prévisualiser gratuitement vos sites sous Safari.

8 décembre

Tech: Mozilla Firebird a une vraie sidebar (depuis quelques mois, je lagge), il est temps d’y passer.

Stuff: 360° Everest panorama (QTVR, via EL). J’ai le vertige.

Stuff: Mr. Picassohead (via A.L.). Excellent.

A quel moment E=M6 est devenu de la merde ?

Quel abruti a décidé que Firebird ouvrirait un nouveau tab en appuyant sur Alt-Enter ?

24 : mauvaise saison, bonne fin.

9 décembre

News: MyCokeMusic.com. Ca peut marcher.

10 décembre

12 décembre

Arrêtez de parler de VoIP, ou les opérateurs télécom vont tripler les tarifs ADSL et RTC local.

Tech: The evolution of file-sharing. Y’a qu’à faire ça.

13 décembre

Quand je serai grand je veux habiter près d’un hypermarché.

14 décembre

Thunderbird n’est pas prêt, retour à Eudora.

J’ai fini par l’appeler, depuis le temps qu’on se parlait sur Internet. (Je suis du genre à avoir du mal à décrocher le téléphone. Surtout quand il ne sonne pas. Enfin, non, même quand il sonne.)

Coup de chance, c’est le répondeur qui décroche. Ca va lui donner l’occasion de décider s’il rappelle, la balle est dans son camp, je suis débarrassé de la responsabilité. Je prépare mentalement mon message, n’écoutant la bande enregistrée que d’une oreille pour avoir un aperçu de sa voix.

Et là, après quelques mots, un doute m’assaille. Est-ce que je me suis trompé de numéro ? Est-ce que j’ai pu enregistrer mon propre numéro sous son nom dans le répertoire de mon téléphone ? Je me prépare à raccrocher et à vérifier que je ne deviens pas fou, mais la fin du message me détrompe : je suis sûr que le texte que j’ai enregistré sur mon répondeur ne se finit pas par ses mots.

Je raccroche et explose de rire nerveux, mais en fait c’est tragique. On a exactement la même voix, la même façon de parler. Si je sors avec lui, ça va être surréaliste.

Heureusement, lui, il est mignon.

15 décembre

Firebird n’est pas idiot comme Mozilla quand on enregistre plusieurs logins sur un même site. Yay !

“Ton fils a une rhinopharyngite et t’es même pas fichue de lui faire prescrire des antibiotiques.” Et les Chiennes de garde, elles sont où ?

16 décembre

Votez 1 pour éliminer Ardiçon. Définitivement. Par pitié.

17 décembre

18 décembre

A chaque fois que j’entends parler des maladies nosocomiales (ce soir sur Canal+ au détour d’un débat sur les antibiotiques, l’autre jour chez Ardiçon que je n’ai pas eu le courage de regarder très longtemps), quelque chose me tracasse : je n’ai pas le souvenir d’avoir entendu parler de staphylocoque doré dans Urgences. Ca pourrait être un oubli, je suis loin de mémoriser tout ce qui se passe dans la série, mais… quand on voit comment fonctionnent les urgences du County, comment ils font pour qu’il n’y ait pas cinquante cas d’infection nosocomiale par épisode ?!

Alors, qu’est-ce qui s’est passé pendant que le blog était offline ? Beaucoup de choses, et très peu en même temps. Surtout très peu, je crois. Enfin, au niveau du blog, ça va se traduire par “très peu”, vu que je n’ai pas l’intention de raconter grand chose.

Regardez plutôt les améliorations du site, c’est plus intéressant. Oh, les jolis permalinks ! Oh, des catégories ! Oh, des vignettes pour que le photolog se charge plus vite ! Oh, des apostrophes et des guillemets typographiques sous Explorer ! Oh, une page d’accueil statique en HTML ! Oh, pas de commentaires !

Ne vous habituez pas trop au bleu, par contre, c’est probablement temporaire.

P.S. J’aurais surtout dû écrire : Ne vous habituez pas au presque tableless, c’est temporaire aussi. Aujourd’hui, avec mes trois ou quatre tables imbriquées, je me sens beaucoup plus chez moi. (Et avec le gris, aussi.)

Amélie sur France 3. Bouh. Snif.

19 décembre

Stuff: Killer origami (via BB). Woah.

20 décembre

StopDesign :

Without complete support of min-width and max-width properties [in MSIE], designers using CSS are left stuck in the middle of the debate. We have no reliable means to control line-length, nor prevent content overlap or layout weirdness when a fixed-width object (i.e. an image) is inserted into a liquid-width container (i.e. a fluid column).

[…] This, I believe, is one of the issues CSS advocates (including myself) don’t cover that often. Truth be told, table-based layouts are currently more capable of handling this issue than CSS layouts are. I’m certainly not advocating a move back to tables for layout. But unless dimensions are heavily manipulated by CSS, tables do work well at “containing” any objects placed within their cells. This, without needing to worry about content from one cell overlapping another, or a cell suddenly getting re-positioned below a cell instead of beside it.

J’ai choisi mon camp : le style fixed-width en pixels n’est pas jouable, pour un blog, si on veut autoriser les visiteurs à redimensionner le texte. D’où les tables. On ne peut qu’apprécier la façon dont l’auteur écrit, en gros, « les layouts à base de tables sont les seuls à pouvoir gérer un contenu variable, mais je ne recommande pas le retour aux tables, parce que c’est mal, même si c’est la seule chose qui marche ». Ah, ces standardistes.

Oui, je commence fort : à peine revenu, j’attaque déjà. Pas spécialement que ça m’ait manqué ; je n’ai même pas considéré, au moment de reprogrammer entièrement le blog, la possibilité de refaire un système de commentaires. Alors, c’est peut-être juste que je suis frustré de ne pas avoir pu faire le layout aussi joliment que sur ma maquette Photoshop. Ben si, c’est la faute du W3C. Oh, on ne va pas encore recommencer ce débat, si ? Pas aujourd’hui, en tout cas.

J’oubliais de créditer les sources d’inspiration de ce layout : et .

Stuff: What a crappy present. Clair. Un vrai dilemme quand j’ai rempli ma wishlist.

Les commentaires sont de retour, mais ils sont transmis par mail, pas publiés sur le site. (A titre expérimental.)

21 décembre

It’s gonna be a long, long day.

Addendum : dans un reportage récent sur une épidémie de je ne sais plus quoi dans les hôpitaux du nord de la France, on expliquait que, pour éviter toute contagion, le personnel avait pour consignes de se laver les mains entre chaque patient ; on voyait une infirmière expliquer que, non, se laver les mains au savon, elle n’avait vraiment pas le temps, mais qu’elle utilisait une lotion désinfectante à base d’alcool.

Et moi, je me demande juste : pourquoi est-ce qu’il faut une directive ministérielle (ou préfectorale, ou n’importe) pour que le personnel se lave les mains entre deux patients ? Ca ne fait pas partie des règles de base d’hygiène ?! Et les gants en latex, connaît pas, non plus ?

Ca ne donne pas envie d’être malade, tout ça…

Je vais me mettre à l’homéopathie et à la sophrologie. Au moins, ça ne peut pas refiler d’infections. Et boire de l’eau bénite, aussi. Enfin, de l’eau bénite bouillie, parce qu’on ne sait jamais ce qui a pu traîner dedans.

Les cryptoracistes utilisant l’excuse de la condition féminine (dont ils se contretapent, évidemment, le reste du temps) pour interdire le voile dans les écoles par peur de contagion peuvent être contents : non seulement les conséquences à long terme vont bien entendu être totalement contraires à leur volonté d’effacer tout signe de différence (même sans considérer la création inévitable d’écoles musulmanes avec voile obligatoire, toute exclusion entraîne une radicalisation, et le CNED a de beaux jours devant lui), mais même à court terme ça ne va pas marcher. Trois mille manifestant(e)s, objectivement, c’est peu, mais ça fait quand même peur au bon peuple bien français.

A moins que ce soit le but, bien sûr ? Vrai qu’il n’a pas assez peur, le peuple français, en ce moment, et c’est mauvais pour la cote de popularité de Raffarin.

« Ca me met très mal à l’aise, surtout quand je les entends chanter la Marseillaise. » Ben tiens, déjà qu’elles portent ce voile de barbares, maintenant elles osent venir souiller les rues de Paris au lieu de se cantonner à leurs ghettos, et voilà qu’en plus elles voudraient revendiquer leur citoyenneté française ?! Non mais ça va pas, non ?

« Le XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas. » Et si le message n’est pas assez clair, pour les motiver, on enverra les arabes tuer des lions à mains nues dans les arènes. Ou à Koh-Lanta.

22 décembre

Ca m’énerve. Beaucoup. A chaque fois que je pose les yeux sur ma page. Ce que je fais régulièrement, pour me relire (et aussi, un peu, avec à chaque fois l’espoir secret et irrationnel qu’il y aurait de nouveaux textes, quelque chose à lire, que ça se serait rempli en mon absence). Je ne sais pas comment ça se passe chez vous, parce que ça doit dépendre de la taille du texte et de plein d’autres facteurs, mais chez moi Mozilla (enfin, Firebird, mais c’est censé être exactement le même moteur de rendu) met un retour chariot entre “Marseillaise” et le point.

Un retour chariot, entre un mot et une ponctuation. Eh ?

J’ai vérifié dix fois la source de la page : <i>Marseillaise</i>.</q>&nbsp;&raquo;. Clairement, il n’y a rien qui justifie un retour à la ligne : que des tags, qui ne sont pas censés mettre d’espaces. Depuis quand un </i> est une incitation à aller à la ligne ? Je pourrais mettre un <nobr> autour de “Marseillaise.”, mais d’une part je ne vois pas pourquoi j’aurais à faire ça, et d’autre part si c’est pour qu’il y ait un retour à la ligne avant le guillemet ce n’est pas vraiment la peine. (Enfin, si, c’est vrai que ça serait moins pire. Mais je me refuse à mettre n’importe quoi dans mon blog juste pour corriger un bug aussi idiot.)

Bon, alors… qui se dévoue pour signaler ce bug sur bugzilla ?

P.S. En tapant l’article, je m’aperçois et me rappelle que depuis que j’ai activé l’affichage du japonais dans Windows le système met des retours chariot un peu n’importe où (en particulier en plein milieu des mots accentués). Alors, peut-être que le problème ne se présentera pas chez vous, même si vous utilisez Firebird, que vous avez bien la police Georgia et que vous affichez le texte en taille M. N’empêche, ça n’annulerait pas le bug pour autant.

Binary Bonsai :

When I bought my cell phone I decided to get a bluetooth phone because I thought it was a cool technology, and I hoped to get it working with my computer at some point. My Powerbook has bluetooth and OS X comes loaded with cool bluetooth technology!

iSync allows me to sync my Address Book and Calendar with my phone. It’s piss-easy to set up and it always works. I can go into the Address Book and click on a phone number and I get the options of calling the number or sending an SMS to it. When the phone calls the person calling is displayed on the screen! When I get an SMS it comes up on the screen and I can reply to it. […]

When my phone calls my Powerbook mutes. When I leave the proximity of my computer the screensaver kicks in and iTunes, if it’s playing, pauses. When I return [the] screensaver stops and iTunes starts playing again. From my phone I can control iTunes, I can control the DVD, the volume. I can activate the iTunes visuals, reboot it and so on and so forth. Hell I can even use the joystick on my phone to control the mouse cursor!

C’est possible, tout ça ? C’est pas de la science-fiction ?

23 décembre

Bon ben bonnes fêtes à tout le monde, hein, joyeux nowel et tout ça. Bourrez-vous bien la panse et n’oubliez pas de donner deux centimes au SDF du coin le jour de nowel.

Hmm. Je recommencerai mon post de voeux quand je serai de meilleure humeur. Une autre année.

24 décembre

25 décembre

Voilà, ça, c’est fait. Il ne reste plus qu’à survivre aussi au 31 décembre. Et après, on repart pour un tour. Youpi.

C’est marrant… euh, enfin… c’est intéressant de voir que presque tous les blogueurs que je lis postent des articles déprimés ou acides en période de fêtes. J’ai beau ne plus avoir envie de faire partie d’une pseudo-communauté blogosphérique, il faut croire qu’il y a vraiment des choses qui nous rassemblent.

La vie, c’est plus fort que toi.

Effet pervers d’avoir un blog : comme les gens s’habituent à avoir de vos nouvelles d’un clic de souris, ils n’en demandent plus, des nouvelles, et ne pensent pas non plus à en donner.

Effet pervers de lire des blogs : comme on s’habitue à avoir des nouvelles des gens en un clic de souris, on ne pense plus à en demander à ceux qui ne bloguent pas (les losers euh non, rien).

Le blog, remplaçant ultime et spam-free du mail, ou destructeur du lien social que le mail avait commencé à rétablir ?

Quoi, il y a des rumeurs pas gentilles (et pas très intéressantes, non plus) autour de la capture de Saddam Hussein ? Tiens, et si on annulait tous les vols en provenance de France, pour faire diversion, emmerder encore un peu ces cons de français et faire croire à ces couillons d’électeurs qu’on s’occupe de leur sécurité ?

Ca me rappelle un sketch des Guignols, ça. Je le citerais bien, mais je ne les ai jamais mémorisés, même à l’époque où ils étaient drôles. Celui-là, c’était avec PPD, le Commandant Sylvestre, et ça se passait sur le plateau du journal. Voilà. Vous voyez ? (La recherche “guignols girafe” ne donne rien sur Google, donc ça ne parlait peut-être pas de girafe. Mais si vous voyez de quoi je parle, vous pouvez faire passer l’information dans le formulaire “contact” en bas de page.)

Ce qui m’amuse le plus, c’est que le journaliste que j’ai entendu expliquait que la coopération des autorités françaises et américaines faisait plaisir à voir et que ça méritait d’être signalé. Les américains annulent les vols Air France entre deux réveillons : c’est ça, une coopération qui fait plaisir à voir ?

C’est de la SF, Lagardère avec son masque en latex ?

26 décembre

Quoi, un épisode récent des Simpsons pas mauvais ?!

27 décembre

Je ne me souviens plus si j’ai écrit, à la première diffusion (je crois que oui, mais ça mérite bien d’en remettre une couche), à quel point j’étais reconnaissant à Whedon pour cette réplique de l’épisode 7.01 :

« This isn’t a hobby or an addiction. It’s inside you now, this magic. You’re responsible for it. »

On pourra dire ce qu’on voudra sur cette saison (on pourra d’autant plus que je n’en ai vu que la moitié et que j’évite de commenter des choses que je n’ai pas vues), mais on ne peut pas le remercier assez d’envoyer Marti Noxon et sa saison 6 saison qui n’a jamais existé, n’a jamais été tournée, n’a même jamais été imaginée et a été remplacée par un téléfilm musical, dans les cordes — direct, comme ça, dès le premier épisode.

Faute avouée…

P.S. Tiens, c’est marrant, la première fois que j’ai vu cet épisode, je ne l’ai pas pris de la même façon.

28 décembre

Downloading OpenOffice 1.1.0. 53180 KB left. Eep.

Ouin, déconnecté en pleine nuit, et ça ne chargeait qu’à 2 Ko/s.

Pas réveillonné, et pris deux kilos quand même…

29 décembre

Il me faut un traitement de textes simple, fiable, joli, agréable, gentil et sympathique. C’est pour mon projet à moi que j’ai pour janvier dont je vous parlerai un autre jour.

Il y a Word, mais… je n’ai pas Office, et on ne peut pas dire que je meure d’envie de l’avoir. Personne n’a besoin de tout ce que propose Word ; j’ai juste besoin de quelque chose qui me permette d’éditer un fichier assez long (enfin, long à taper — je ne sais pas ce qu’un ordinateur considère comme long, pour un texte) sans planter.

J’ai encore une fois testé OpenOffice.org, mais il y a toujours le même problème : trop lourd, trop usine à gaz, et c’est bien joli de pouvoir basculer en interface façon MacOS (ancien, pas X), mais ça implique que le logiciel n’utilise pas les contrôles standard de Windows, impliquant perte de temps, de poids, bref, pas bien.

J’ai récupéré une vieille copie de Borland Sprint (ça tenait sur cinq disquettes 3.5”, et même pour l’époque c’était peu) parce que je trouve que rien ne vaut le mode texte pour écrire du texte, et je n’ai jamais vu une interface plus agréable pour écrire que Sprint. Mode texte en blanc sur fond bleu, et pas de menus ni de cadres envahissants comme sous Word DOS. Le problème ? J’ai deux écrans, je voudrais bien écrire sur l’un tout en lisant mes notes sur l’autre, et si je bascule un programme DOS en plein écran le deuxième s’éteint (c’est un peu idiot de la part de Windows, mais… ben, c’est Windows). Donc, à moi de m’installer un nouvel ordinateur dédié à Sprint (remarquez, au moins, il ne me faudrait pas une configuration trop puissante, et même pas puissante du tout), ça ne fonctionne pas.

Alors, voilà, il me reste… rien. Je ne sais pas avec quoi écrire. Je vais finir par utiliser des gros cahiers et mon joli feutre noir, mais… non, ça fait des années que je suis plus à l’aise pour écrire avec un clavier qu’un stylo.

Je ne vais pas pouvoir écrire de roman, tout ça parce que j’ai besoin des deux écrans sur mon ordinateur. A quoi ça tient, quand même.

Cher Père Noël, je n’ai pas pu le mettre sur ma wishlist Amazon parce qu’ils ne vendent pas de matériel en France et c’est bien dommage et la Fnac n’a pas envie de faire un système de wishlists et ça ne risque pas de changer maintenant qu’Amazon l’a breveté même si ce genre de brevet n’est actuellement pas applicable en France ce qui ne va pas durer, mais si tu pouvais m’apporter une carte Matrox dual-head et trois écrans LCD 1280x1024 pixels, ça serait super cool. Ou une carte triple-head et quatre écrans.

Voilà, merci.

Comment ça, trop tard ?

C’est pas grave, il y a aussi la Saint-Sylvestre et un mois plus tard mon anniversaire. Ca te laisse le temps, vieux chnoque.

(Si quelqu’un a une meilleure orthographe à proposer pour “chnoque”, ça m’intéresse.)

Ah, sinon, en bonus, je veux bien un mini-PC avec un écran LCD de plus, ça pourrait être utile. Ou un portable, tant qu’on y est. C’est bien, un portable. Je ne sors jamais, mais j’ai toujours rêvé d’avoir un mari et d’amener mon portable chez lui dans une petite sacoche quand je découche pour être vraiment chez moi. Mais, bon, là, pour le coup, y’a le temps, avant que j’aie le mari qui va avec mon besoin de portable.

Non, ce que j’aime bien, dans les portables, c’est le toucher du clavier. Comme sur les Mac. Ah ben, oui, un Mac, aussi. Mais sur un Mac je ne pourrais pas écrire un roman en mode texte.

30 décembre

Archives

2001 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2002 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2003 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2004 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2005 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2006 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2007 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2008 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2009 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2010 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2011 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2012 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2013 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2014 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12