Bienvenue ! Vous vous rappelez les blogs ? A une époque, ce site en était un. Maintenant, c’est surtout une archive de mes multiples comptes Twitter.

3 novembre 2008

My wrist hurrrrrts. What a counter-productive karmic punishment for my not getting started with NaNoWriMo on time.

Merde, mais où j’ai pu laissé traîner mon tube de superglu ?

4 novembre

Fluid JavaScript API

Fluid SSBs automatically include some additional JavaScript APIs in all browser windows that can be accessed by either webapp developers via remote scripts or Fluid users via Userscripts. This API is very similar in nature to the window.widget API from Dashboard Widgets.

Oooh. Je viens d’ajouter « window.fluid.dockBadge = “1” » à web is pink, c’est beau. (Et ça marche aussi dans Cruz, comme on pourrait l’espérer.)

5 novembre

The very concept of electoral college gives me the creeps.

Wow, I didn’t really think it was going to happen after all, but I ate an apple.

Ah fuck, GTA IV multiplayer is deserted.

Pimp My Mac

If you feel the need to personalize an Apple laptop with a bunch of stickers, that’s a pretty elegant way to do it. Although it looks like the circle isn’t centered correctly.

I can never believe the pictures of laser-engraved MacBooks where the engraving doesn’t take the apple into account all. And it isn’t that much better when the illustration stops with square edges wherever the source pictures happened to end.

Selection

Playing with marching ants is always fun.

7 novembre

Gizmodo teste l’étui Griffin Clarifi pour iPhone

Et il s’avère que l’objectif macro fonctionne. Cool. Bien sûr, vous n’allez pas débourser 35$ juste pour pouvoir utiliser ces stupides applications de QR codes pour iPhone (où “stupides” s’applique au fait de proposer, voire vendre, des applications de lecture de codes-barre sur un téléphone dont l’appareil photo est incapable de macro), mais si vous ressentez le besoin d’avoir un étui pour protéger votre iPhone il n’y a aucune raison d’en utiliser un autre (d’autant que le Clarifi n’est pas spécialement moche). Et si, comme moi, vous êtes hésitant sur la question de l’étui, la fonctionnalité supplémentaire peut être une bonne raison de se décider. En fait, je suis à deux banqueroutes près d’en commander un en ligne, là tout de suite.

9 novembre

Blok Candles

Now they need compatible metal bricks, because the plastic ones won’t survive much use near a candle. Or maybe wooden bricks.

11 novembre

Wall-E

There’s a lot that isn’t quite good about this movie (Pixar tends to make movies that would be better if they only lasted for thirty minutes, and in this particular instance mixing CG characters and live actors was very, very wrong), but I guess it deserves bonus points for getting me to care at all about the main characters in the end.

 

The X-Files: I Want To Believe

I really wonder what’s going through Chris Carter as he writes and directs this kind of useless crap. It can’t be just about the money — he’d give us aliens and flying saucers and conspiracy if he was just whoring it out, wouldn’t he? It looks like he’s clinging desperately to the idea that his creativity is worth something; like the story should be entitled “I want to believe I’m not a total hack and I can make a good movie.” I’m actually feeling oddly empathetic towards him right now, but that’s just because I didn’t have to pay to watch this crap, and wasn’t locked in a movie theater for two hours.

Incidentally, the movie misses the distinct X-Files look and feel; wonder if it’s a failure of the director of photography, or just because every single movie these days is shot the way X-Files episodes used to be.

 

Wait… did creepy Russian Cylon abduct young girls to stick his abused gay husband’s head on their bodies?

I guess the ugliness of my invoices reflects how much I hate billing. No matter how closely related it is to getting money in the bank.

Gear’s Heart

I have a hard time believing the video isn’t CG — especially if it’s supposed to be papercraft.

12 novembre

Left 4 Dead (démo 360)

La cinématique d’introduction est très bien réalisée, avec un timing parfait, et assez représentative du jeu lui-même : parfaitement compétent, et je n’aurai probablement jamais envie d’y rejouer de ma vie. Pour rappel, il y a des sections de Gears of War auxquelles j’ai du mal à jouer de nuit (c’est principalement au niveau des sons que je me fais avoir), alors je ne vais pas passer trop de temps dans un simulateur réaliste d’invasion par des zombies — surtout sans un rudiment de scénario pour me faire tenir.

La première option proposée dans le menu n’est pas le mode solo mais online ; mais je voulais voir le jeu à mon propre rythme (pour ne pas dire que je suis mauvais et que je ne voulais pas passer toute la partie à me faire crier dessus parce que j’étais trop lent et que je visais trop mal) et profiter pleinement des niveaux tels qu’ils ont été conçus (c’est-à-dire sans les insultes et geignements… geignardises… euh, bref, sans les abrutis auxquels on ne peut pas échapper sur Xbox Live). Donc je peux dire que les graphismes sont bons, les niveaux sont bien conçus — on est un peu perdu au départ, ce qui est assez logique quand on cherche à échapper à une horde de zombie, et la linéarité ne se révèle qu’une fois tous les recoins explorés — et l’ambiance sonore fonctionne parfaitement, mais je n’arrivais jamais à savoir d’où venait l’action, et je ne sais pas trop si c’est ma faute ou celle du jeu. Ah, et la démo est largement assez longue.

Ce que je ne peux pas dire, c’est si le code réseau est performant, ou si Left 4 Dead est jouable avec des inconnus (probablement pas — le matchmaking Xbox Live, sur des jeux co-op, on sait ce que ça donne), parce que je n’avais aucune envie de replonger pour vingt ou trente minutes de zombies dans l’obscurité, sans possibilité de pauser ou de quitter avant la fin (sans être un de ces blaireaux qui abandonnent les parties en ligne quand elles ne tournent pas à leur avantage).

Heureusement, j’avais aussi la démo de Lego Batman pour me changer les oh mon dieu j’entends des pas dans l’escalier !

Lego Batman (démo 360)

Je suis peut-être plus un fan de Star Wars que je ne l’admets : après avoir été déçu par la démo de Lego Indiana Jones, j’ai décidé que les bons designers et scénaristes devaient être trop occupés par le jeu Batman, mais il s’avère que je trouve Lego Batman tout aussi inintéressant.

Je ne sais pas si l’univers de Star Wars est plus approprié à la légoification, ou si c’est parce que ce sont les décors qui sont plus intéressants que les personnages (Indiana Jones se déroule dans une jungle anonyme, et le jeu Batman n’a aucun rapport avec les films), ou si l’idée de jeux Lego avait juste l’avantage d’être originale ; tout ce que je sais, c’est que celui-ci ne m’intéresse pas plus que Lego Indy.

Sans compter que les contrôles approximatifs et l’IA terrible du second personnage étaient acceptables quand on en était au premier jeu d’une nouvelle licence, mais à ce stade on aurait pu espérer que les développeurs aient un peu amélioré les choses.

13 novembre

Nouveau : résumés quotidiens en RSS

En préparation de l’éventualité que je me remette à poster des news sur #FF00AA et Beware The Frog (ce qui ne va probablement pas arriver, mais on ne sait jamais), vous, oui, vous, les cinquante lecteurs loyaux — ou paresseux — qu’il me reste, avez la possibilité de passer sur un nouveau feed RSS avec un seul article par blog et par jour, reprenant tous les articles du jour (de la même façon que les tweets étaient déjà présentés).

Pour garoo.net (c’est-à-dire là où tous mes articles de tous mes blogs sont repris), le nouveau feed est là ; pour les blogs individuels, il suffit de remplacer “index.xml” par “daily.xml” ou d’utiliser l’auto-découvration des flux RSS par un browser moderne.

 

P.S. Comme à chaque fois qu’on modifie quelque chose dans l’affichage et le fonctionnement de feeds RSS, toutes mes excuses pour la flopée d’articles qui ont dû apparaître comme non lus dans votre agrégateur.

L’iPhone à 99 €

Comme l’avaient annoncé les fuites il y a quelques jours — et la version 16 Go est à seulement trente euros de plus ; il va y avoir de l’iPhone à Noël. (Enfin, sauf que, pour autant que je sache, il n’y a toujours pas de solution pratique pour offrir un iPhone Orange.)

Nouvelle interface Games for Windows Live

Ca a pris un moment à Microsoft pour réaliser que les joueurs sur PC pourraient apprécier une interface optimisée PC plutôt qu’une transposition directe des lames Xbox ; mais, alors que les possesseurs de 360 attendent l’arrivée d’une belle interface à la Apple et d’avatars la semaine prochaine, les gamers sous Windows se retrouvent avec ce qui semble être un redesign très limité, remplaçant les codes visuels de la console par le style Vista. Et toujours pas d’application indépendante (ce qui passe d’autant moins bien maintenant que l’interface Live est basée sur Aero au lieu de venir directement d’un monde parallèle de gamers).

Plus un “ouais, ouais, on se souvient que vous existez” qu’autre chose.

Clara Sheller 2.01–2.02 en streaming

Il faut croire qu’ils sont tellement contents à France 2 de la nouvelle saison de Clara Sheller qu’ils pensent que mettre deux épisodes en ligne une semaine avant la diffusion va booster l’audience. Et ils ont peut-être raison : les dialogues irréels, la voix off atrocement mal écrite, et l’histoire sans intérêt, tout ça est parfaitement fidèle à la première saison, et je crois comprendre qu’elle avait eu un certain succès.

Je ne supporte plus la fiction française. Pourquoi est-ce qu’en prime d’être mal écrit ça se sent obligé d’être mal joué ?

It’s weird that it’s so weird to see a picture of head-of-state(-elect) smoking a cigarette.

Glue

A classer dans les bonnes idées qu’il faudrait que Facebook pique, parce que dans le marché actuel une petite start-up n’atteindra jamais la masse critique nécessaire à ce que ça fonctionne (même si Facebook s’est déjà grillé dans le domaine de l’interaction avec des sites tiers) : Glue est un plugin Firefox qui reconnaît quand vous visitez une page web concernant un livre, film, restaurant, etc., et affiche les opinions de vos amis à ce sujet — et ça marche même si vous êtes sur la page Amazon d’un DVD alors qu’un de vos amis l’a noté sur IMDb (d’où le nom du plugin). Mais ça ne marche que si vos amis utilisent Glue.

Investissez dans WIP : c’est toujours mieux que d’investir dans la pierre, par ces temps !

Safari 3.2

Paypal avait menacé plusieurs fois d’interdire l’accès au site avec Safari parce qu’il n’a pas de mesures anti-phishing pour l’imbécile d’utilisateur qui clique sur un lien depuis un e-mail foireux et ne se rend pas compte que le site sur lequel il arrive n’est pas paypal.com ; on peut maintenant imaginer que la raison pour laquelle ils ont accepté de retirer leur boycott est qu’Apple leur avait promis que la fonctionnalité arriverait dans les mois qui suivaient. D’ailleurs, ils avaient peut-être bien réitéré la menace il n’y a pas longtemps justement parce qu’ils trouvaient que ça mettait un peu trop de temps à venir.

Le nouveau Safari est disponible dans Software Update, et je ne l’ai pas encore lancé parce que j’ai la flemme de rebooter. (Et j’ai l’air d’être ironique à l’encontre de Paypal, mais il faut admettre qu’ils n’avaient pas totalement tort et qu’il fallait bien trouver une solution au phishing, parce qu’on ne rendra jamais les utilisateurs plus intelligents. C’est juste que j’ai des a priori contre Paypal, même si — ou d’autant plus que — je suis obligé de l’utiliser.)

14 novembre

Gmail voice and video chat

C’est drôle de voir comment Google Talk a complètement été oublié et s’est retrouvé assimilé par Gmail — clairement, Google n’est pas très motivé par l’idée de mettre en avant des applications distinctes de l’interface web Google. Ou de mettre en avant tout produit secondaire, en fait, maintenant que j’y pense.

Unfortunately Gmail voice and video chat is not available for PowerPC Macs.

Ah ouais ? Ben je voulais même pas vraiment installer votre plugin idiot, d’abord, non mais !

 

Mais, sérieusement, un plugin restrictif juste pour être capable de détacher des fenêtres Flash de l’interface principale ? C’est très gravement microsoftien.

Laura. Roslin. In. Grey’s Anatomy. Oh FUCK NO. She’s gonna ruin the mood for the BSG finale before we even get to see it.

15 novembre

Steve Jobs demos the iPhone

Sur les sept derniers jours je suis tombé sur au moins deux mentions de “kremlinologie” se rapportant aux rumeurs Apple ; il s’avère que la comparaison n’est probablement pas abusive.

Lors de sa présentation de l’iPhone en janvier 2007, Jobs a fait une démonstration des favoris de l’application téléphone en ajoutant Phil Schiller à ses favoris et en retirant… Tony Fadell (à 5:50 dans la vidéo). Plus de dix-huit mois avant que le chef de la division iPod quitte Apple dans l’un des changements administratifs les plus commentés de l’année.

Vu que c’était le lancement de l’iPhone, et que tout le monde devait penser sur le moment qu’il sortait de la division iPhone (ce qui n’était pas le cas, parce que Cocoa Touch l’avait emporté sur l’idée d’un autre système d’exploitation plus spécifique*), personne n’y a vu de message. Enfin, personne en-dehors d’Apple — j’imagine que tout le monde a bien compris ce qui se passait, sur le campus, et que Fadell a juste passé tout 2007 à attendre et espérer que l’iPhone se plante.

Google fait de la pub pour Chrome

Avec Google, franchement, c’est difficile de savoir si un projet donné est juste un “hobby,” pour reprendre les termes de Saint-Steve, ou une vraie entreprise qu’ils comptent poursuivre. Probablement parce qu’ils ne le savent pas eux-mêmes et changent d’avis du jour au lendemain.

On va donc éviter les conclusions hâtives et se contenter de remarquer que Google a vraiment sorti de l’argent de sa poche pour faire de la pub à Google sur un site tiers, une grande campagne proéminente en-dehors des blocs AdSense, au lieu de se contenter d’une mention éphémère sur Google ou d’un lien sur YouTube.

Pour un premier essai, LinkedIn est probablement le meilleur endroit où faire de la pub à Chrome : des utilisateurs vaguement compétents en informatique, qui peuvent être tentés d’essayer un meilleur browser (contrairement aux inscrits sur Facebook et YouTube, qui n’en ont rien à battre), mais ne sont pas déjà au courant parce qu’ils ne sont pas des vrais geeks.

 

(Oh, j’imagine qu’on pourrait motiver les utilisateurs de Facebook à switcher avec une vidéo prouvant que Chrome est le seul browser à pouvoir charger la page principale en moins de dix minutes.)

RT @wryredhead: When people don’t understand why I use Twitter, I try to explain that it’s like a writing exercise. It takes mad skillz to stay under 40 cha

Après une bouteille entière de Destop dans l’évier, il pue encore. Help !

16 novembre

Le chat vidéo Gmail sur iChat

Oohh… pas testé personnellement, mais s’ils le disent c’est que ça doit être vrai ; on a enfin quelque chose de viable pour remplacer MSN sur les sites de cul.

il suffit de créer un nouveau compte Jabber dans iChat et de mettre son adresse Gmail dans identifiant Jabber […]

Serveur : talk.google.com

Port : 5223

Cocher :

- Se connecter avec SSL

- Autoriser les certificats auto-signés

 

P.S. Une mise à jour du post semble indiquer qu’il s’agit juste de la vidéo iChat qui tourne par-dessus l’accès Jabber à Google Talk, ce qui n’a rien de nouveau et n’est pas compatible avec le chat vidéo Gmail. Ca m’apprendra à faire confiance à un autre blog et écrire quelque chose sans l’avoir testé (qui est-ce qui m’avait recommandé MacBidouille, déjà ?).

Lancement raté pour la reconnaissance vocale de Google

Vendredi matin, à l’annonce de la nouvelle application pour iPhone de Google, tout le monde exprimait autant de doutes quant aux fonctionnalités (est-ce que c’est vraiment utile d’envoyer un mp3 aux serveurs de Google, et passer à travers les erreurs de leur reconnaissance vocale, plutôt que taper simplement une courte recherche au clavier ? cool, certainement, mais utile ?) que par rapport à la date annoncée — le processus d’approbation de l’App Store étant ce qu’on connaît.

First, let me be clear about one thing: this is a great idea, and one day, far in the future, voice input to various pieces of hardware around us might become a part of our everyday life. But right now, I’ll eat my hat if this thing is reliable enough - and we’re talking street conditions, crowded coffee house conditions; in short, normal situations - to use on an everyday basis. I bet that two times out of three Google’s software will misunderstand you and give you the wrong results. And I bet that in the end, the majority of users who try the feature out will go back to standard (virtual) keyboard input.

Google’s updated iPhone application could arrive as early as today, though we’re all familiar with how consistent Apple’s approval process is. Still, when it does arrive, Google’s Mobile App for iPhone will remain at the wallet-friendly price of free.

 

Deux jours plus tard, c’est l’apocalypse ! Apple a complètement niqué Google, Google est foutu, la Bourse va s’effondrer !

For tech bloggers, this was bigger than Barack Obama.

Sometime Friday they found out Apple wouldn’t be pushing it, despite the fact that Google submitted it for review earlier in the week and got a thumbs up for Friday. One source says they’ve had little direct contact with Apple during the review, instead getting their updates via the standard iPhone developer tool, which has said “in review” for the last few days.

Who knows why Apple delayed the application, or why they tend to treat every application developer equally poorly. But in this case Apple really screwed up in our opinion.

Je hais les blogueurs, et les journalistes.

Est-ce que je viens bien de lire, dans le même article, que Google n’avait aucune réponse définitive de la part d’Apple, mais a décidé d’annoncer à tout le monde que l’application devait certainement sortir vendredi, et c’est la faute d’Apple si l’application est en retard ?

J’ai déjà eu l’occasion de dire à quel point le fonctionnement de l’App Store était foireux, mais pour compter sur une date de sortie raisonnable et prévisible maintenant, avec tout ce qu’on en sait, il faut être deux fois plus stupide qu’Apple.

 

Quoi qu’il en soit… pour ce qui est de commenter l’application elle-même et ses fonctionnalités, je continue d’attendre qu’elle soit installée sur mon iPhone. (Ce qui pourrait prendre encore plus de temps qu’on ne pourrait le croire, parce que ça ne m’étonnerait pas qu’elle soit réservée au territoire américain, comme l’était au début la version 1.0. Il n’y avait pas vraiment de bonne raison à l’époque, mais maintenant il pourrait.)

La socialisation de Windows Live

Puisqu’on parle de lancements ratés, ça fait plusieurs jours que j’ai une demi-douzaine de tabs ouverts dans mon agrégateur, en attendant que le redesign de Live annoncé soit mis en ligne — et j’attends toujours.

Les nouveaux profils ont l’air jolis, et il semble que Microsoft se soit décidé à passer globalement de MySpace-like à Facebook-like, ce qui ne peut être qu’une bonne chose, mais pourquoi annoncer ça avant que ce soit en ligne, et sans même donner la moindre idée de quand ça va se passer ?

Il est nécessaire de prévenir d’un redesign de Hotmail parce que le service a des millions d’utilisateurs qui vont être déstabilisés par la moindre modification (au passage, j’imagine que le récent passage obligatoire à une nouvelle interface était lié au nouveau Live, qui est censé mieux intégrer tous les services ensemble — finalement) ; de même pour Facebook, avec en bonus la possibilité pour les utilisateurs de béta-tester le nouveau layout des mois avant son lancement. Mais les pages d’accueil de Live et Spaces ? Personne ne s’en sert, et Microsoft gaspille sa couverture médiatique sur quelque chose qui n’est pas encore en ligne ni testable — il ne faudrait pas croire que les gens vont aller regarder home.live.com toutes les semaines pour voir ce qui change, ils sont trop occupés à recharger leur page d’accueil Facebook.

A ce propos, vu que j’ai rechargé ma page d’accueil Live tous les jours depuis mercredi, j’ai eu l’occasion de voir que la majeure partie des fonctionnalités qu’on pourra voir sur le nouveau Live est déjà disponibe, mais juste cachée derrière une interface confuse et peu accueillante. Les news feeds façon Facebook sont déjà là, ainsi que les lsites d’amis et les profils, et un début d’intégration de Spaces, Photos et SkyDrive ; juste, personne ne se sert de tout ça, donc il n’y a pas de contenus en ligne.

Pour autant, il ne faudrait pas sous-estimer l’impact qu’une bonne interface et un bon design peuvent avoir sur un service de ce genre, d’autant plus que tout le monde a déjà un compte dessus (ou généralement plusieurs). Et il ne faudrait pas non plus sous-estimer la capacité historique de Microsoft à faire un virage à 180° et lancer suffisamment d’argent et de talents à un marché pour l’emporter.

Windows Live a des avantages sur Google — Microsoft sait parfaitement comment intégrer différents services ensemble, alors que Google commence tout juste à s’apercevoir que ça pourrait être utile — et sur Facebook — Live peut être aussi lié à Windows, et aussi omniprésent, que le voudra Microsoft, et a probablement déjà plus d’utilisateurs grâce à Hotmail. La guerre n’est pas finie, elle n’a même pas encore commencé.

A la défense du jeu vidéo d’occasion

Un game designer de Spore (et Civilization 3 et 4) réagit aux récentes initiatives anti-occasion de plusieurs éditeurs de jeux (on ne peut obtenir les maps multi de Gears of War refaites pour Gears 2, ou la chaîne Wii Speak de Nintendo, qu’en achetant le jeu ou l’appareil respectif neuf) avec plusieurs arguments ésotériques, et termine par le point pragmatique que j’ai toujours envie de hurler à ma radio quand j’entends un développeur se plaindre qu’une vente de jeu d’occasion est une vente perdue pour lui :

Le marché du jeu d’occasion augmente la perception de la valeur des jeux neufs.

De nombreux facteurs entrent en jeu lorsqu’un consommateur doit décider si l’achat d’un jeu donné vaut la somme demandée, et l’un de ces facteurs est la valeur anticipée de sa revente. En d’autres termes, les gens vont payer plus pour un jeu neuf s’ils savent qu’ils peuvent récupérer une partie de a somme en le ramenant dans un magasin. Et cette perception de valeur supplémentaire existe même si le consommateur ne va pas revendre le jeu au final. Wizards of the Coast a admis depuis longtemps que l’existence d’un marché d’occasion pour les cartes Magic a beaucoup aidé le marché du neuf, parce que les acheteurs perçoivent les cartes comme ayant une valeur monétaire.

Il faut reconnaître qu’aux Etats-Unis la chaîne de magasins GameStop a bien cherché ce qui va lui arriver, en dissuadant ouvertement les clients d’acheter les jeux neufs, parce qu’ils font une bien meilleure marge sur les ventes d’occasion ; mais, comme dans l’édition musicale, c’est toujours désespérant d’entendre une voix raisonnable en la personne d’un producteur de contenus, et de savoir que les businessmen qui gouvernent l’industrie sont physiquement incapables de l’entendre.

17 novembre

Finally got started on Half-Life 2 and I’m gonna die of seasickness.

Urgent! Looking for someone to listen to me moan about how much my head hurts.

Hall House

Je ne suis pas sûr qu’on puisse y vivre sans se retrouver dans un remake de The Shining, mais au moins c’est superbe.

18 novembre

On ne peut plus acheter de grec-frites à emporter après minuit et demie ?! Il est vraiment temps de quitter le pays.

Jerry Yang quitte Yahoo

Ben oui, il ne faudrait pas croire que tous les fondateurs de start-ups vont forcément avoir le succès de Steve Jobs en revenant diriger leur entreprise.

i strongly believe that having transformed our platform and better aligned costs and revenues, we have a unique window for the right ceo to take ownership over the next wave of mission-critical decisions facing the company.

En d’autres termes : les actionnaires feront tomber autant de têtes que Ballmer l’exigera avant d’accepter de considérer à nouveau un rachat.

 

Je trouve ça extraordinaire (c’est-à-dire que je vais faire des cauchemars cette nuit à cause de cet e-mail) que le fondateur de Yahoo mette encore en 2008 le point d’exclamation à la fin du nom, mais n’utilise pas la moindre majuscule de toute la lettre. Je ne sais pas exactement de quelle façon, mais c’est totalement logique et ça explique beaucoup de choses.

Premiers détails sur Halo 3 Recon

Ca fait toujours plaisir de voir Bungie profiter de cette opportunité pour faire quelque chose d’un peu différent : Recon, l’expansion pack pour Halo 3 qui sera en fait un jeu complet et se déroule durant l’action de Halo 2, proposera un monde plus ou moins ouvert qui devrait en gros se résumer à un “hub” multi-linéaire avec quelques ennemis, depuis lequel on pourra accéder à quatre missions flashbacks permettant de découvrir ce qui est arrivé aux quatre équipiers du personnage principal.

Rien de révolutionnaire, d’autant que Bungie a déjà fait le coup de changer de personnage en plein milieu du jeu avec Halo 2, mais c’est toujours intéressant. A en juger par les détails qu’on a, ça serait un peu étonnant que le jeu central soit disponible en coop multi, mais les flashbacks pourraient l’être (ainsi que le final, où je suppose que tous les personnages vont se retrouver, ou quelque chose comme ça).

Et, si l’histoire se déroule sur quatre flashbacks de 30 minutes, ça veut dire qu’ils peuvent difficilement essayer de vendre ce jeu au prix normal. Ce qui est une bonne chose, à moins que Microsoft veuille vraiment mettre des bâtons dans les roues de Bungie et décide de sacrifier ce titre.

Google Mobile

Ca y est, la nouvelle version de l’application iPhone de Google est disponible — vous pouvez demander à iTunes ou à l’iPhone de chercher des applications mises à jour, ou l’installer si vous ne l’avez pas déjà. Et elle est assez fidèle à ce qu’on pouvait en attendre.

La reconnaissance vocale fonctionne assez bien, et est étonnamment rapide (quand elle marche ; l’application a tendance à pédaler dans le vide un moment quand les serveurs ne comprennent pas la requête — peut-être qu’alors ils demandent plus de détails à l’iPhone ?), mais ça ne sert pas à grand chose, et c’est tout aussi simple, et généralement plus rapide, de taper une requête au clavier. D’autant que l’application propose des suggestions au fur et à mesure qu’on tape, et que les recherches au clavier retournent aussi des résultats venant de votre carnet d’adresse (l’application Google a de vagues envie d’être aussi un Quicksilver pour iPhone) alors que la reconnaissance vocale ne sait pour l’instant chercher que dans Google — ce qui n’est pas très étonnant, techniquement, mais bien dommage, parce que la numérotation vocale est une des fonctions les plus demandées par les utilisateurs d’iPhone. (Le même jour sort “la seule application de reconnaissance vocale pour l’iPhone supportant (sic) la langue française,” mais sans démo gratuite.)

Il n’empêche que c’est une jolie démo technique ; l’interface est bien fichue, détectant automatiquement que vous avez le téléphone contre votre oreille et émettant un son pour vous prévenir que vous pouvez parler, et les données envoyées aux serveurs de Google sont magiquement légères (quelques centaines d’octets [via] — oui, d’octets — la reconnaissance des phonèmes étant visiblement gérée par l’application elle-même — donc il ne devrait pas y avoir de raison qu’ils ne puissent pas ajouter la numérotation vocale d’ici peu). A noter que le système fait la différence entre des homophones d’après le contexte (“bear market” contre “bare ass” dans l’exemple élégant de Gizmodo), ce qui indiquerait que Google ne cherche pas tant à reconnaître les mots qu’à comparer votre voix à une base de données de toutes les requêtes qui ont été tapées plus d’une fois dans le moteur de recherche, et leur prononciation. Pour être vraiment utile, il faudra un jour qu’ils modifient leurs algorithmes de recherche pour prendre en compte la voix.

Dans tout ça, la fonctionnalité la plus utile de Google Mobile reste la géolocalisation (je ne sais pas si c’est nouveau dans cette version, ou juste un ajout récent) : en tapant (ou disant) “pizza” ou “sushi” on obtient les résultats classiques plus une liste de restaurants proches de la position courante. Sauf que les résultats sont moins bons (la distance est moins bien prise en compte) qu’en tapant simplement la même recherche dans l’application Maps d’Apple — et la reconnaissance vocale ne comprend pas “Starbucks.”

Ce qui veut dire que, si vous savez parler anglais avec un accent vaguement américain, vous vous devez d’installer Google Mobile, à ranger avec les autres applications que vous gardez sur votre téléphone juste pour épater vos amis.

 

Au passage, cette fonctionnalité de reconnaissance vocale aurait beaucoup plus d’intérêt sur le téléphone Google/T-Mobile G1, qui n’a pas de clavier virtuel et nécessite de faire coulisser l’écran et passer en mode paysage à chaque fois qu’on veut taper quoi que ce soit. Et, sur le G1, la reconnaissance vocale pourrait être disponible en permanence depuis l’écran d’accueil, et pas restreinte à une application tierce et modale.

Est-ce qu’ils ont pensé à inclure un capteur de proximité du visage accessible par l’API dans les spécifications d’Android ?

Numberkey Transforms iPhone Into Sweet Wireless Numberpad

C’est débile et inutilisable, mais tellement mignon !

MacBook Owners Enraged As Apple Blocks Some Displays

On savait déjà que l’autre “avantage” de passer au DisplayPort était que ce standard gère le HDCP (en gros, les DRM appliqués aux câbles de votre télé), donc les possesseurs de nouveaux MacBook ne devraient pas s’étonner que leur portable l’utilise ; la surprise, en revanche, vient du nombre de vidéos de l’iTunes Store qui utilisent HDCP — et du fait qu’on puisse les afficher depuis un autre Mac sur n’importe quel écran, mais avec un des nouveaux MacBook on peut seulement les faire passer sur l’écran interne ou le nouveau Cinema Display 24 pouces avec DisplayPort.

People are reporting this on non-HD movies though. That seems likely to be a bug. No studio should be enabling HDCP on SD movies. I doubt that it is intentional.

Vu qu’iTunes ignore joyeusement le HDCP sur les ordinateurs qui ne le gèrent pas — et que le seul moniteur HDCP d’Apple commence seulement maintenant à sortir des usines — il est difficile d’imaginer que ce ne soit pas un bug qui sera corrigé bientôt.

Mais, dans le monde des DRM, il faut s’attendre à tout.

Dexter 3.08

I never thought the show would manage to recapture the creepiness and strength of the beginning — I’m not even sure it ever was that creepy to begin with — but I still can’t believe how great an addition Jimmy Smits has been.

19 novembre

Alan Moore / Dave Gibbons, Watchmen

Wow.

I feel like I just attended a master class in storytelling and screenwriting… and most of it was way over my head.

 

I’m not going to say anything more about it other than it is just an unqualified masterpiece, and of course you absolutely need to have read this before the movie comes out. Nevermind that the story is so dark and gritty and at times bone-chilling that I can’t imagine a Hollywood flick living up to it; Watchmen is the first comic or graphic novel where I didn’t flip the pages quickly, at reading pace, as if it were a storyboard, and I think Moore is spot on when he rejects the very idea of an adaptation (well, now that I’ve read him, I realize he’s evidently smart enough to know what he’s talking about):

Moore told Graydon about his response [to Terry Gilliam], “I had to tell him that, frankly, I didn’t think it was filmable. I didn’t design it to show off the similarities between cinema and comics, which are there, but in my opinion are fairly unremarkable. It was designed to show off the things that comics could do that cinema and literature couldn’t.”

Moore also told Entertainment Weekly in December 2001, “With a comic, you can take as much time as you want in absorbing that background detail, noticing little things that we might have planted there. You can also flip back a few pages relatively easily to see where a certain image connects with a line of dialogue from a few pages ago. But in a film, by the nature of the medium, you’re being dragged through it at 24 frames per second.”

“Why the Drudge Report is one of the best designed sites on the web”

Many news sites have lost their balls. They’re afraid to really call out one big story. They may have a leading headline, but it’s not all that obvious or different from the others. It may be a font size or two bigger, but it’s not confident. They hedge. Drudge, on the other hand, says “this is the story of the moment” with a huge headline.

The site feels like a chaotic newsroom with the cutting room floor exposed. I think that’s part of the excitement — and good design.

Sometimes he will post an email or a memo on his site, but it’s 99% links out to other news sources. […] This is one of the secrets to building traffic: The more you send people away the more they’ll come back.

 

Of course, it’s a post on 37 Signals, who have a thing for minimal design.

Google Mobile utilise des fonctions non documentées

Si vous vous demandiez pourquoi il n’y a pas plus d’applications iPhone qui utilisent le capteur de proximité pour savoir quand vous voulez leur parler, il s’avère que les fonctions correspondantes de l’API ne sont pas accessibles au public.

C’est-à-dire que vous n’êtes pas censés savoir qu’elles existent, vous n’êtes pas censés les utiliser, et Apple n’est pas censé accepter sur l’App Store une application qui les utilise.

Pas que je trouve ça très grave (le SDK de l’iPhone est relativement jeune et instable, ce qui est la principale raison pour laquelle certaines fonctionnalités peuvent être réservées, et je ne trouve pas ça vraiment scandaleux que Google, qui fournit par ailleurs des services essentiels à l’iPhone, bénéficie d’un léger favoritisme), mais c’est une information intéressante. Et peut-être que je serais vraiment choqué personnellement si j’avais sorti les 100$ pour entrer dans le club des développeurs iPhone.

 

Et puis, après ça, ils ne vont pas pouvoir empêcher les développeurs tiers d’utiliser cette API dans leurs futures applications, si ? Haha, la bonne blague, comme s’ils allaient se gêner.

New Xbox Experience

La nouvelle interface de la Xbox 360 est enfin disponible… dans l’horreur et la douleur. Pas pour l’installation — qui était étonnamment simple et rapide (j’hésitais, au départ, à me jeter sur la mise à jour dès sa mise en ligne, mais il y a tellement de gens qui ont été invités à la preview, avec peu ou pas de plaintes, que je me suis dit qu’on pouvait se lancer) — mais l’interface elle-même.

Je ne sais pas si c’est mon cerveau, ou mon écran (un moniteur 17 pouces 1280x1024), ou mon overdose constante de caféine, mais ma console me veut du mal en ce moment : Half-Life 2 m’envoyait déjà sous les couvertures avec un mal de tête à me planter un pic à glace dans le crâne (c’est une fonctionnalité reconnue, dûe apparemment à un angle de vision plus restreint que les autres FPS), voilà maintenant que l’interface elle-même de la 360 me fait hurler à la lune.

Encore une fois : littéralement.

Impossible de décrire ce qui se passe exactement, mais quand je scrolle horizontalement d’un panneau à un autre, mon cerveau perçoit quelque chose dans l’animation qui n’est pas comme il devrait — ce n’est pas tant du mal de mer, comme dans Half-Life 2, que ce qu’on ressent devant l’ouverture d’une faille dans le continuum espace-temps. Simplement, quelque chose qui fait imploser mon cerveau et mes yeux. C’est particulièrement le cas quand je scrolle entre des grands panneaux (par exemple, les pages de détails d’un jeu du marketplace), et je n’ai trouvé aucune autre plainte pour l’instant sur les blogs et les forums… donc je vais passer au reste de mes critiques.

Avant d’en arriver à hurler et devoir regarder ailleurs à chaque fois que je voulais me déplacer dans l’interface, la première chose qui est arrivée (sans compter la jolie vidéo d’introduction que le menu propose gentiment de rejouer à tout moment) est la personnalisation de l’avatar. Et c’est aussi une déception — ou, plutôt, un retour à mes toutes premières impressions.

D’abord, la musique : vu comme tout le monde s’est moqué de Microsoft pour avoir copié les mii de Nintendo, on s’attendrait à ce qu’ils fassent tout pour se différencier ; au lieu de ça, la musique accompagnant la personnalisation donne à 100% l’impression qu’il s’agit d’une chaîne Wii. Je ne peux pas imaginer comment qui que ce soit a pu penser que ce serait une bonne idée.

Ensuite, la personnalisation : bien plus limitée que je ne pensais. Aussi peu puissant que soit le système des mii, il y a pour ainsi dire une infinité de possibilités dans la création de leurs visages, parce qu’on peut déplacer, redimensionner et orienter chaque élément ; rien de tel sur la 360. C’est compréhensible pour le nez et les yeux, qui sont des modèles 3D plus complexes à intégrer, mais on ne peut pas changer le placement de la bouche ou des yeux, et on ne peut pas jouer avec les textures. Même les couleurs de cheveux sont limitées aux teintes naturelles (ce qui sera probablement “corrigé” par des téléchargements payants) et, si l’on peut changer la taille et le poids de l’avatar, on ne peut pas le rendre plus ou moins musclé — enfin, plus musclé, parce qu’il pourrait difficilement l’être moins. Parce que, oui, c’est bien voulu, mais c’est aussi leur plus grand défaut : les avatars n’ont décidément rien à voir avec le style général de la Xbox.

C’est que l’actualité du moment, sur cette console, c’est Gears of War 2, quand même.

Tout ça ne veut pas dire que je n’aime pas la nouvelle interface : j’ai toujours trouvé que ce design était réussi, et je continue de le penser (en espérant que mon cerveau et mes yeux s’y habitueront) ; elle est beaucoup plus attirante, moins intimidante, même si elle n’est en fait pas tellement mieux organisée qu’avant (mais beaucoup plus rapide, et on voit mieux les options disponibles d’un coup d’oeil).

Je ne peux pas juger du système de groupes, parce que je ne joue pas tellement en ligne ; l’installation des jeux sur le disque dur améliore beaucoup moins les temps de chargement qu’on ne pouvait l’espérer, mais je le savais déjà après avoir vu les benchmarks d’Eurogamer (et comme ça je n’ai pas à me plaindre de mon petit 20 Go) ; la prévisualisation des thèmes à vendre est toujours incroyablement insuffisante (la partie la plus intéressante, les mini-fonds de la liste d’amis déroulante, n’est pas visible) ; et on peut désormais planifier les téléchargements depuis le web, mais ça ne marche pas à l’heure actuelle (et du coup je ne sais pas si Silverlight est obligatoire ou s’il s’agit juste d’une animation d’intro).

En conclusion, le nouveau dashboard risque d’apporter plus de déception que de satisfaction aux utilisateurs existants, mais il rend la Xbox plus approchable au grand public, en lui enlevant beaucoup de son air d’ordinateur (il ne reste plus qu’à proposer un patch téléchargeable pour changer la coque, aussi). Une bonne chose.

Qui veut une Xbox 60 Go pour 180 euros ? (Un mois d’âge, peu servi, pas la mienne.) Pour les beaux jeux HD et me tenir compagnie en ligne.

Let Me Google That For You

Heh.

 

After all, give a man an answer, and he’ll come back tomorrow asking for more. Teach a man to search Google, and you’ll have to offer tech support when he ends up downloading malware while cruising shadier purveyors of adult entertainment and file sharing software.

20 novembre

Thèmes de personnalisation Gmail

Evidemment (parce que les nouveautés de Google sont toujours lancée en plusieurs jours), les thèmes ne sont pas encore disponibles sur mon comptes, mais certaines des captures d’écran sont jolies et/ou marrantes.

Je voudrais vraiment ne pas geindre, là, tout de suite, à propos d’un truc comme ça, mais… allez, Google ! Un peu de cohérence ? S’il vous plaît ? De nombreux utilisateurs de Gmail sont aussi sur Google Reader et, bien sûr, Google ; est-ce que vous ne croyez pas un peu que ça pourrait vaguement avoir du sens que vos différents services aient vaguement la même tête ?

Désolé pour l’abus d’italique, mais c’est censé faire passer la supplication que vous ne pouvez pas entendre dans la petite voix qui résonne dans ma tête. C’est juste épuisant à voir, la façon dont Google tourne comme un conglomérat de start-ups distinctes et très vaguement liées entre elles.

Mirror’s Edge PC

La version PC de Mirror’s Edge sera optimisée pour utiliser la technologie PhysX rachetée par NVidia ; les améliorations visuelles, à base de particules, fumées et rideaux de plastique, sont de l’ordre du gadget, mais tout de même très mignon — et ça donne à l’univers du jeu un peu de l’épaisseur et l’authenticité qui ont tendance à lui manquer.

Je ne suis pas bien sûr si les améliorations seront accessibles à tous les possesseurs de carte NVidia, ou seulement ceux qui ont une deuxième carte NVidia dédiée (ou une carte PhysX), mais je pencherais a priori pour la seconde option. Et quelque chose me dit qu’il devait facilement rester un ou deux coeurs inutilisés dans le processeur de la PS3 à qui ils auraient pu faire faire la même chose. C’est ce pour quoi le processeur Cell est censé être bon, après tout.

Listening to the NPR piece about Tesla, I wonder: are there electric car prototypes in Apple’s labs?

Réalitée augmentée en Flash

Je n’allais pas tester personnellement, parce qu’il faut imprimer un symbole spécial et ma webcam est pourrie et j’ai tendance à fuir les applications intensives en Flash sur mon iMac G5, mais je n’ai pas pu fermer la page, parce que je n’arrivais pas à croire que ça fonctionne et il fallait que j’essaye.

Et ça marche, et vous devez absolument tester vous-mêmes.

Donc, on imprime un symbole (un gros carré noir avec “Hiro” — allez savoir pourquoi — écrit sur un côté pour indiquer l’orientation), on autorise l’application Flash à accéder à la webcam, on présente le symbole devant la caméra et… bam ! un monstre animé en 3D.

Il n’y a rien d’extraordinaire dans la technologie utilisée (ça fait vingt ans qu’elle est présentée dans tous les salons d’image numérique, et Sony l’utilise dans le jeu Eye of Judgment sur PS3), mais ce qui est incroyable est que ça fonctionne dans une application Flash, sans installer quoi que ce soit à côté.

Bien sûr, sur mon iMac je me retrouve avec 5 ou 10 images par seconde et 100% d’utilisation du processeur, mais ce n’est pas très différent de ce que j’ai simplement en affichant ma webcam dans Flash. Et plus personne n’utilise un iMac G5. (Hint, hint, Nowêêêl, Nowêêêl.)

Des informations sur le DLC GTA IV

Allez savoir pourquoi, les informations tant attendues sont sorties via USA Today — et il n’y a pas grand chose à savoir. (Ah, si, je sais pourquoi : parce que Rockstar peut avoir un article dans USA Today, alors pourquoi ils se priveraient ?)

D’abord, une date : le 17 février. Qui est assez proche pour espérer que le développement soit bien avancé et qu’ils n’aient pas plus d’un mois de retard sur cette date.

Ensuite, un prix : haha, non, bien sûr que non, on ne connaît pas encore le prix.

Enfin, le contenu : en gros, rien de plus que la confirmation de la rumeur qui courait depuis un moment (maintenant que j’y pense, je ne suis plus bien sûr ; c’était une rumeur ou une annonce officielle ?) et les premiers screenthots. Le DLC abandonne donc Niko pour s’intéresser à un membre du gang de bikers “The Lost” (qu’on rencontrait au cours de l’histoire de GTA IV) et… bah, c’est à peu près tout ce qu’on sait. Mais il y a des images et, au moins, ce n’est pas un cliché de biker barbu. Plus un cliché de clone de Niko dans un blouson en cuir.

Oh, et il y aura de nouveaux modes multi, non, sans blague, qui l’eût cru. En espérant qu’on puisse enfin exclure du matchmaking les parties avec aim-assist activé.

Google Kills Lively

I’d like to say that it’s slightly suicidal to launch a product like Lively today with no Mac version — many early adopters, bloggers and buzz makers are using MacBooks now, and won’t open a Windows session just to chat in an even less functional clone of Second Life.

But, really, it’s not like it ever made sense for Google.

 

Lively didn’t offer Google any relevant data. And that, ultimately, is what killed Lively.

The world of Google — everything on which Google focuses its time and effort — is built on relevant data. A portion of that world involves making that data searchable. But the far more lucrative portion of that world involves analyzing how users are accessing that data and finding ways to monetize those behaviors.

 

 

21 novembre

Pushing Daisies R.I.P.

Fucking philistines.

[ABC president] Steve McPherson called me, and said ’We gave it the best shot we could.’ […] We are talking to DC Comics about doing comic books that will wrap up our storylines, and I already have a pitch for a movie ready to go.

Oh, yeah, because, obviously:

Production wrapped this week on the show’s thirteenth episode, which will end with a cliffhanger.

Goddamnit.

Apple réinvente les années 90

Il y a une chose qui me manque toujours de mon Nokia 6110 de 1998, et ce n’est pas la peinture métallisée violette/verte : on pouvait regarder l’écran à tout moment et savoir quelle heure il était et si on avait de nouveaux messages. Ca fait des années que je bloque sur l’idée que ces beaux téléphones modernes avec des écrans couleur super évolués représentent un tel retour en arrière ergonomique, et que tout le monde s’en fiche (une poignée de téléphones à clapet ajoutant un petit écran externe pour régler ce problème).

Visiblement, il y a aussi des ingénieurs de chez Apple que ça ennuie, et ils ont breveté l’idée de faire des trous à l’emporte-pièce dans le rétro-éclairage de l’écran, pour mettre derrière des LED qui pourraient s’allumer ou clignoter quand l’éclairage est éteint et que vous avez de nouvelles notifications.

J’allais écrire que ce serait l’une des nouvelles fonctionnalités qui vous donneraient envie d’acheter le modèle 2009 de l’iPhone, mais à bien y réfléchir je ne suis pas sûr qu’ils aient vraiment l’intention d’exploiter le brevet : il me semble que faire des trous dans le rétro-éclairage va poser de gros problèmes techniques pour ce qui est de conserver un éclairage homogène sur tout l’écran (en regardant mon iPhone la nuit dernière, j’ai réalisé que ça doit déjà être une prouesse technique d’avoir une intensité si homogène sur un écran si grand sur un téléphone si fin), alors que ça serait tellement plus simple de mettre une ou deux diodes au-dessus ou au-dessous de l’écran, à côté de l’écouteur ou du bouton Home — du moins, tant que l’iPhone est plus grand que l’écran lui-même.

Et, du coup, on se demande : pourquoi diable il n’y a pas déjà des diodes pour prévenir qu’on a reçu un nouveau message ? (Réponse : parce qu’il y a des ingénieurs de chez Apple que ça intéresse, mais Steve, lui, s’en fiche.)

iPhone 2.2

Disponible aujourd’hui, et nécessite probablement de mettre d’abord à jour iTunes.

  • Street View fonctionne bien, mais je ne suis pas trop sûr que ce soit vraiment utile, ou utilisable : ok, vous pouvez voir à quoi votre destination est censée ressembler, mais c’est tellement lent et frustrant de se déplacer le long d’une rue mètre par mètre que je doute que vous vous en serviez souvent (j’imagine que ça devient vraiment intéressant si vous êtes quelque part où les rues ou routes ne sont pas indiquées).

  • Le guidage dans les transports en commun ne fonctionne pas à Paris (sans surprise) ; le guidage piéton marche, bien sûr, mais ne semble pas avoir la moindre connexion avec Street View, ce qui est très dommage.

  • La nouvelle barre d’adresse de Safari fait bizarre, juste parce qu’elle est différente ; et les recherches Google ne renvoient toujours pas vers la page optimisée pour iPhone.

  • Le téléchargement de podcasts sur l’iPhone est excellent ; encore mieux (et qu’on ne pouvait pas savoir avant qu’iTunes soit mis à jour, j’imagine), quand on synchronise ensuite l’iPhone, les podcasts ajoutés apparaissent dans iTunes avec un bouton pour s’abonner.

  • Et on peut finalement désactiver l’auto-correction du clavier. Il faudra que je teste à plus long terme, mais à vue de nez ça a l’air de valoir le coup de devoir taper un peu plus lentement pour échapper enfin aux insupportables fausses corrections (qui m’ont toujours semblé être plus fréquentes en français qu’en anglais). Et enlever l’auto-correction semble bien désactiver aussi la fonctionnalité magique du “J’ai réduit la taille de cette touche sans te le dire parce que j’ai décidé que tu ne voulais pas appuyer dessus, Dave,” alors qu’Apple aurait bien été capable d’oublier.

  • Je crois que les blagues sur HAL passent moins bien en français.

 

Street View et les autres nouvelles fonctionnalités de l’application Maps ne sont pas incluses dans la mise à jour de l’iPod touch, et ça ne m’étonne pas du tout : c’est parfaitement cohérent avec l’idée qu’Apple ne veut pas ajouter de fonctionnalités à un iPod touch déjà vendu, pour raisons comptables. Je ne comprendrai juste jamais comment quelqu’un a pu trouver logique de ne pas utiliser les mêmes règles comptables pour l’iPod touch que pour l’iPhone et l’Apple TV.

Google SearchWiki est activé

…et je ne suis pas le seul à ne pas voir l’intérêt.

 

Donc, on peut publier des commentaires à propos des sites. Woohoo. (Au passage, ils sont censés être publics, mais je n’ai pas trouvé où il fallait aller pour voir les commentaires des gens.)

Et on peut classer les résultats… mais le classement affecte seulement vos futures recherches (pour l’instant du moins ; mais ça sera tellement facile à truquer que je ne vois pas quelles informations pertinentes Google pourrait en tirer). Les gens qui se servent de Google à la place des favoris de leur browser peuvent peut-être en tirer un vague intérêt, mais d’un autre côté le bouton “I’m feeling lucky” ne prend même pas en compte le classement personnel (pour l’instant du moins — bis).

Reste la possibilité de cliquer sur “x” pour supprimer un résultat, et il y a toujours une petite satisfaction à effacer sauvagement un site qui ne répondait pas à votre recherche, mais…

Ah, voilà, c’est un placebo, en fait ?

22 novembre

Someone just rewrote the entire internet this afternoon to say that the “h” in “hour” is 100% silent.

Ow ow ow ow. So that’s why I had stopped wearing those shoes. Shit.

Sony Vaio LV

Je me fiche du clone d’iMac de Sony comme de l’an quarante, mais je voulais juste noter qu’il y a un trackpad sur le clavier — mon rêve. Apple, vous suivez ?

Bon, évidemment qu’ils ne suivent pas — mais ils sont tellement amoureux de leur technologie multi-touch en ce moment qu’il est tout à fait de l’ordre du possible qu’ils y viennent aussi. Il faudrait juste que Steve Jobs ait une machine autre qu’un MacBook soit sur son bureau, soit dans son salon.

Un MacBook sans batterie tourne à 60% de sa puissance

Je n’arrivais pas à le croire, mais la page du support Apple existe réellement : si vous enlevez la batterie d’un MacBook ou MacBook Pro (je ne sais pas si ça concerne strictement tous les modèles, et la page est datée d’août 2008), la vitesse du processeur sera réduite.

This prevents the computer from shutting down if it demands more power than the A/C adaptor alone can provide.

J’imagine que ça peut ne pas être totalement dénué de tout fondement technique, mais à moins que vous utilisiez un MacBook Pro sur un adaptateur secteur de MacBook (auquel cas, si je me souviens bien, on savait déjà que ça prenait des mois pour recharger la batterie) il me semble que le problème devrait être assez rare ; sinon, on aurait déjà vu pleuvoir les plaintes d’utilisateurs ayant vidé leur batterie en regardant des vidéos HD sur leur MacBook branché sur secteur.

Et il me semble qu’il pourrait y avoir des solutions plus élégantes à un problème tellement hypothétique que de diminuer la puissance de l’ordinateur de 40%, sans prévenir et sans laisser de choix, alors que l’utilisateur pensait juste améliorer la longévité de sa batterie, et éviter qu’elle explose sur son bureau en plein milieu de la nuit. (Enfin, je crois qu’une batterie a tout autant de chances d’exploser même si elle est sortie de l’ordinateur. C’est beau, le progrès.)

C’est tout de même assez contestable qu’on puisse faire tourner le processeur à pleine puissance alors que le portable est sur batterie, mais qu’il ralentisse sans prévenir s’il n’a “que” le 220V pour se sustenter. Ou peut-être que le système réduit aussi la puissance quand on est sur batterie, quels que soient les réglages qu’on a cru mettre dans les préférences système ? Après tout, Mac fait toujours pour le mieux, Mac a toujours raison.

Des couleurs supplémentaires pour votre avatar Xbox

Si vous restez sur la page de modification de l’avatar assez longtemps sans rien faire, l’icône des cheveux va tourner sur elle-même ; sélectionnez-la immédiatement et vous entendrez un son particulier qui indique que vous avez accès a une dizaine de couleurs de cheveux supplémentaires.

Huh ?

Bon, ça m’a pris un peu de temps, mais j’ai compris ce qui se passait : Microsoft pense que les avatars, c’est cool (la majorité des utilisateurs n’est pas de cet avis). Et qu’avoir accès à des couleurs de cheveux supplémentaires, c’est super cool (alors que ce serait bien plus intéressant d’avoir plus d’options de personnalisation du visage, ou ne serait-ce que des vêtements plus originaux). Et que devoir rester une minute sans rien faire sur l’écran de modification de l’avatar, à écouter la terrible musique façon Wii, prêt à sauter sur le bouton “A” quand l’icône tournera, ça fait cool plus super cool égale un fantastique Easter egg.

J’avancerai que non.

Et que les couleurs colorées sont trop pastel.

 

Au passage, Microsoft a confirmé que les mises à jour promises, qui vont proposer de nouveaux vêtements pour les avatars tous les quinze jours jusqu’à la mise en ligne de l’Avatar Store au printemps prochain, seront gratuites. Comme on avait pu le supposer en apprenant qu’il y aurait de nouveaux vêtements, mais pas encore d’Avatar Store. D’où le “confirmé.”

RT @texburgher: FINALLY iPhone 2.2 lets me tirm off spellchrckrr, its abput fucking tome.

I think I’ve screwed up my haircut.

Louis vs. Rick

The saga of a man who taught his cat how to use instant messaging.

 

23 novembre

Of approving applications

Two concurrent stories that should surprise nobody who’s ever really thought about what it means to have a service going through all submissions to decide what’s acceptable for publication — no matter what the criteria are.

[BdEmailer] is the “the first wide email iPhone app that supports client SMTP.” That means, in essence, that it duplicates an exact function of Apple’s Mail application on the iPhone and touch. That’s kind of a huge deal, because up until this point we’ve been led to believe that this duplication of functionality is one of the company’s red flags when it comes to approval. […]

Apple… what the hell is going on? You refused MailWrangler and Podcaster for similar reasons, yet BdEmailer passes through your review process, SMTP functionality intact?

I have this friend who submitted an application to Apple for review. After a few weeks, it came back with one of those embarrassingly stupid rejection letters that said more about the person reviewing the application than it did about the application itself. In a nutshell, the application violated one of those user interaction rules that seem to exist in certain pompous minds rather than in the actual Apple Human Interface Guidelines. […]

After a day or so of calming down, this person decided to go ahead and resubmit the application. And did so without making a single change to the application. […] If you think for just a second, you’ll figure out the punch line, and you’ll be right: that application was accepted into the store, exactly as is, without any changes whatsoever.

Eva Funderburgh

Eva Funderburgh is a ceramic artist located in Seattle, Washington. Coming from an education in chemistry and sculpture, she has focused herself on making strange whimiscal clay creatures. She works on exploring the colors natural to the clay and the finishing process of woodfire, and strives to present creatures that equally mix whimsy, mischief, and threat.

RT @texburgher: Has it occurred to anyone else that a great start to NaNoWriMo would be to stop abbreviating the damned thing??

RT @jkottke: If I live 170 years, I still won’t understand how to fold a fitted bed sheet. It’s like you need an extra dimension.

Laundry day

By the way, all my stalkerish fans will be glad to learn that I’m gonna be seen at the local laundromat sometime during next week. Prepare yourselves!

The Mist

That’s funny: I was perfectly sure it was an awful movie, mostly because I completely confused it with the remake of “The Fog”, and whenever I didn’t confuse it (by virtue of it not showing Ashton Kutcher Tom Welling on the trailers and posters) I reverted to my general prejudice against stories adapted from Stephen King.

But it’s not a horror story — well, it is a horror story, but about people, not monsters. So how could I not approve of such a formidably misanthropic movie?

The director revised the ending of the film to be darker than the novella’s ending, a change to which Stephen King was amicable.

Yeah, I’ll bet it’s darker than what King wrote. (Although I was surprised to find out that the preacher woman’s fate is the same in the book.)

Even if I need to sleep with the lights on for all of next week (I said it’s not about monsters, not that it doesn’t have those specific monsters and the accompanying scenes I don’t ever ever ever want to see — I’m gonna have to torch my hard drive to make sure they don’t come out of the deleted AVI file), and even though the… uh, twist ending is a bit too much, really (and that entire part is much better written than directed anyway), it’s all worth it.

Does “Add This Tweet to Favorites” work in Twitterific for anyone?

24 novembre

Has the night always fallen so early? 5:30 is a little… caricatural.

L’iPod touch 25% plus rapide que l’iPhone ?

The most clear difference is that fact that the iPod Touch’s processor was quietly boosted to 532MHz (up from 412MHz) with the 2nd generation model introduced in September. Meanwhile, the iPhone 3G, Original iPhone and 1st Generation iPod Touch continue to run at the original 412MHz.

Hmm.

On pourrait trouver une logique à limiter la fréquence du processeur de l’iPhone pour améliorer l’autonomie, mais je ne comprends pas bien pourquoi Apple ne limiterait pas de la même façon le Touch, ne serait-ce que pour préserver l’homogénéité de la plateforme.

Est-ce qu’ils cherchent sérieusement à faire de l’iPod touch une console de jeux portable ? Ou ils l’utilisent juste pour béta-tester le processeur à 532 MHz ?

It seems that there are additional factors, however, as there are performance differences even found between the models that run at the same speed. […] Due to the heavy 3D nature of his game, Fessler speculates the GPU speeds could have been tweaked as well, but there is no hard evidence of this at this time.

Quoi qu’il en soit, ça change un peu ma perspective sur les intenses spéculations quant au fait qu’Apple compterait concevoir des processeurs maison pour les futures révisions de l’iPhone : je pensais qu’ils éviterait de segmenter la plateforme plus que strictement indispensable, mais il se pourrait en fait qu’ils s’en fichent totalement.

How podcasts work with iPhone 2.2 and iTunes

Selecting “get more episodes” launches mobile iTunes and usually brings up the podcast in question. This doesn’t always work if the naming of the podcast in the iTunes subscription differs from that on cloud iTunes (the Store), or if the podcast is one of the three or four that isn’t listed in the cloud iTunes podcast directory.

Je n’avais pas réalisé (parce que je n’avais pas testé le bouton “Get more episodes…” mais seulement l’abonnement à un nouveau podcast depuis l’iTunes Store) que l’iPhone 2.2 ne connaissait pas l’URL des feeds de vos podcasts, et vous renvoyait simplement sur une recherche par titre dans le Store.

Et je ne suis pas d’accord avec l’opinion de l’auteur que ça n’affecte que “les trois ou quatre” qui ne sont pas listés dans l’iTunes Store. L’intérêt des podcasts, et du RSS, c’est que ce sont des formats ouverts et libres ; jusqu’ici, iTunes était un agrégateur RSS décent, qui vous permettait de vous abonner à n’importe quel feed… mais voilà qu’Apple relègue les podcasts non listés dans le Store à l’état de citoyens de seconde zone, punissant leurs abonnés qui utilisent un iPhone ou iPod touch.

Quelqu’un peut avoir une bonne raison de ne pas lister son podcast dans l’iTunes Store (tout le monde n’essaie pas forcément d’avoir des milliers d’auditeurs) ; et certains podcasts peuvent être rejetés si leur contenu est jugé trop osé. Je ne vois aucune bonne raison que ces podcasts se retrouvent exclus du téléchargement mobile alors qu’iTunes aurait tout simplement pu donner l’URL du feed à votre iPhone.

C’est de l’abus de position dominante de la pire espèce, qui ne donne aucun avantage à Apple mais est simplement né de la paresse des développeurs.

 

Oh, et l’article d’Ars mentionne aussi une fonctionnalité manquante de l’application iPod, qui trouve sa source dans le même choix de conception : l’application affiche uniquement les podcasts pour lesquels vous avez déjà des épisodes chargés dans votre iPhone. Si, comme moi, vous effacez les épisodes immédiatement après les avoir écoutés, le podcast n’apparaîtra pas, et vous n’aurez donc pas le bouton “Get more episodes…” ; si vous n’êtes pas devant votre ordinateur, votre seule option sera de vous souvenir du titre du podcast pour faire une recherche dans le Store.

Obamafy

Je n’ai jamais réussi à faire marcher un plugin .qtz dans Photo Booth ou iChat (probablement parce que je n’ai pas d’iSight), mais ça a l’air cool.

Et il doit y avoir moyen de le modifier dans Quartz Composer pour faire des variations intéressantes.

TaskPaper 2.0

Aussi intelligent et pratique qu’il soit (voir le screencast), TaskPaper reste un simple gestionnaire de tâches en mode texte, et 30$ est un peu cher pour ça.

J’attends toujours mon gestionnaire de tâches idéal qui me laisse attacher des notes de tous types et formats à mes tâches, et y accéder ensuite facilement, dans une interface simple et ergonomique.

Fuck winter. I wanna move to Fort Lauderdale too.

True Blood 1.12

Well, that was that, then. I don’t know whether Alan Ball is bogged down by the weight of the original story (which, judging by Wikipedia’s short summary of the books, isn’t getting any better down the line, and is uncannily reminiscent of what I’ve read all this week about the Twilight series — i.e., supernatural Mary-Sue fanfics) or he’s just out of his depth, and nobody will ever know if another actress could have saved Sookie or she’s just written that way (still judging from the summary, it definitely looks like she was), but the upshot of it is that it doesn’t work, it’s not interesting, and I’m not particularly happy that I watched this show. Except for the naughty bits, obviously. And discovering Michael Raymond-James, my future husband.

It doesn’t look like there’s much of a chance of next season being cancelled and Ball getting back to doing what he knows best. Damnit.

Une faille de sécurité dans Gmail ?

Le nombre d’articles qui racontent n’importe quoi au sujet de cette news est en train de tuer mes neurones un par un. Donc, trois ou quatre personnes se sont vu voler leur nom de domaine, et demander une rançon (ça a l’air d’être en vogue, je devrais sans doute éviter de tenter le diable), parce que le voleur avait réussi à installer un filtre sur leur compte Gmail qui forwardait et supprimait les e-mails de leur registrar — oui, c’est facile de voler un nom de domaine, il suffit d’intercepter les rappels de mot de passe et les demandes de confirmation, et hop (enfin, ça dépend peut-être de la sécurité du registrar, mais ils n’y peuvent pas grand chose… les rappels de mot de passe sont une invention démoniaque, mais les utilisateurs y sont habitués).

L’article le plus linké est un blogueur qui imagine comment ça a dû se passer, et je n’arrive pas à me faire à l’idée que tant de journalistes le citent sans se poser de question. Passons sur le fait que son procédé nécessite de savoir l’identificateur numérique d’un compte Google (je veux bien imaginer qu’il y ait un moyen de le connaître, mais ça implique que le hack cible une personne en particulier, ce qui n’est pas très efficace) ; l’auteur a aussi besoin de l’identificateur de session pour former son URL :

Obtaining the at variable on the other hand can be done by tricking a user into visiting a page that contains malicious code that subsequently steals a cookie from the user called GMAIL AT which is the same as the at variable, just named differently. Once the cookie is stolen the malicious code creates a hidden iframe with a url containing the variables that authorize Gmail to create a filter for your account.

C’est tout simple. Sauf que non. Il y a juste une vague petite sécurité, dans les browsers modernes, qui empêche les pages web d’accéder aux cookies d’un autre site. Je suis sûr qu’il y a des Explorer 6 qui traînent sur le réseau et qui ont des failles permettant de voler les cookies, mais ils doivent être assez rares, et les utilisateurs concernés méritent de se faire voler leur nom de domaine. (Et puis ils utilisent Hotmail, pas Gmail.)

Mais on ne crée pas simplement “une page qui vole les cookies de l’utilisateur” : quand ce genre de chose arrive, ça s’appelle une faille du browser, pas un bug de Gmail. Si on veut voler les cookies de quelqu’un, ce qu’on fait, c’est intercepter ses communications wi-fi. (Ce qui n’est pas non plus la méthode employée dans le cas présent, qui sera détaillé plus loin.)

Que ce soit clair : je me fiche qu’un blogueur ne connaisse pas le cross-site scripting et écrive comme s’il était un expert de la sécurité sur le web ; ce qui me fait faire des crises de tachycardie, c’est que tous les blogs et sites de news technologiques le citent sans se poser la moindre question.

 

Ce qui nous amène au post original, du pauvre hère qui s’est fait voler son nom de domaine. Je veux bien accepter que le voleur n’ait pas juste récupéré son mot de passe, même si les meilleurs hacks sont souvent ceux qui reposent sur le social engineering ; mais je trouve intéressante cet extrait de son post, dans lequel il cite un article de 2007 évoquant une faille de Gmail relative aux filtres :

This filter will automatically transfer all emails matching the rule. Keep in mind that future emails will be forwarded as well. The attack will remain present for as long as the victim has the filter within their filter list, even if the initial vulnerability, which was the cause of the injection, is fixed by Google.

Now, the interesting part is that update on the above GNU Citizen link states that vulnerability was fixed before 28 September 2007. But in David’s case, the incident took place in December, 2-3 months later. So, was the exploit really fixed back then? Or was it a new exploit in David’s case? And most importantly is there a similar security flaw in Gmail NOW?

Je ne vais pas insulter votre intelligence, ni votre niveau de compréhension de l’anglais écrit, et cette histoire m’ennuie déjà assez, donc je vais vous laisser trouver par vous-mêmes la faille logique qui se trouve entre ces deux paragraphs, sans pointer directement le doigt dessus.

Je citerai juste comme circonstance aggravante le fait que le premier conseil de l’auteur à ses pairs possesseurs de noms de domaine et utilisateurs de Gmail inclut la phrase : “Also make sure to disable IMAP if you don’t use it.” Parce que, oui, ça va clairement vous protéger des attaques à base de Javascript. (Et, bien sûr, la moitié des posts à ce sujet copient-collent ce conseil sans ciller. Bon sang.)

 

Et je ne dis pas qu’il est impossible qu’une faille de cross-site scripting soit réapparue sur Gmail ; c’est juste que je ne vois jusqu’ici pas de raison particulière de penser qu’il y en ait une, et j’aurais tendance à penser que les mesures anti-XSS que Google a implémentées ne devraient pas avoir soudain disparu — même si la régression, ça arrive à tout le monde. Ce à quoi je réagis, ce n’est pas l’accusation contre Google, mais la façon dont elle est partout reprise comme un fait accompli. Je sais, je devrais avoir l’habitude, mais je ne peux pas me retenir.

 

La morale de l’histoire, cependant, outre “ces foutus journalistes technologiques sont incapables de vérifier le moindre fait qu’ils relatent,” est que vous ne devriez pas utiliser des comptes mail accessibles depuis le web pour quoi que ce soit d’important (noms de domaine, compte bancaire ou Paypal, etc.) — enfin, vous ne devriez pas du tout utiliser d’e-mails non cryptés, mais on n’a pas vraiment le choix. Il y aura toujours des failles de sécurité, et rajouter une interface web ne fait qu’accroître les risques.

Et vous devriez vous déconnecter de Gmail à chaque fois que vous avez fini de lire votre courrier. Grave. Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

25 novembre

Dead Space (démo 360)

Euh… ouais. Ca n’a pas trop l’air d’être un niveau tiré du début du jeu ; je me fais gentiment massacrer, et les armes me frustrent d’une façon qui serait peut-être évitée si la difficulté évoluait progressivement et me laissait le temps de m’y habituer.

Donc, pas de note ; je dirais que c’est une mauvaise démo qui ne donne pas permet pas de juger le jeu, mais en même temps je n’ai jamais vraiment eu envie de jouer à Dead Space, donc je n’en sais rien.

Damnit, it’s happened again. I turned around for a minute, and now it’s night time.

Student Writes to Steve Jobs, Gets Free Final Cut Studio 2

Il faut croire que Jobs s’ennuie gravement en ce moment.

I don’t wanna work / do the laundry / do the dishes / work out / stay home alone / go out / meet people / be in France / move / live / die.

“Dumbing Down the Cloud”

Just to grab me, you have to:

  • Make it look and feel like magic.

  • Work flawlessly in the first 10 minutes. If you can’t survive 10 minutes of critical analysis, I’m gone.

  • Provide additional, unexpected awesomeness.

A nicely argumented writeup of Dropbox, the excellent (and excellently free) file sync / web access solution that will very unfortunately and undeservedly get slaughtered by Microsoft Live Mesh and whatever half-baked solution Google will launch at some point. (Notice how I didn’t include Mobile Me in the list?)

In the mean time, do install it, and welcome to the future. That way at least you’ll know what you’re losing in a year or two, when you’re dragged to another, more famous service by your clueless social circle. (Or when Google buys out Dropbox and proceeds to sink it.)

Il reste des avantages à jouer sur PC

Premièrement, Bethesda annonce la disponibilité prochaine d’un “Garden of Eden Creation Kit” gratuit (et je sais, pour m’être renseigné sur l’histoire des jeux Fallout, que c’est un nom assez malin) permettant aux possesseurs de Fallout 3 sur PC de “construire des paysages, des villes, des lieux et écrire leurs dialogues, créer leurs personnages, leurs armes, créatures, et plus encore.” Pas que le concept soit nouveau (vous savez mieux que moi à quel point la communauté PC aime modder les jeux… et il n’y avait pas déjà un éditeur pour Oblivion ?) mais de quoi faire regretter à certains l’achat de la version console (auquel cas ils auraient probablement dû s’y attendre dès le départ).

 

Deuxièmement, une vidéo de démonstration de l’éditeur vidéo dans GTA IV PC, qui semble tout à fait fonctionnel, avec une interface assez bien fichue à vue de nez (le seul inconvénient étant que, pour autant que je sache, on ne peut pas enregistrer plus de 30 ou 40 secondes de gameplay à la fois ; il ne semble pas possible de simplement dire “ça tourne,” mais seulement d’enregistrer un buffer, ce qui se prête plus à un débriefing dans un FPS qu’à un moteur de création de machinima).

Il va y avoir beaucoup de “home movies” tournés dans Liberty City l’année prochaine, et je regrette très très fort de ne pas avoir un PC. Un bon PC. (Quoique j’ai été déçu de voir les quelques vidéos présentées en exemple par Rockstar la semaine dernière : les graphismes n’ont pas du tout l’air d’être améliorés par rapport à la version console.)

Si tous les blogueurs socialistes convainquent Royal qu’elle doit monter son propre parti, le PS peut encore avoir un vague futur.

26 novembre

Set Mail’s sending account via keyboard shortcut

I’m never going to bother (I always forget to set the right e-mail account when I send a new mail anyway, adding a keyboard shortcut won’t change that), but you can magically set shortcuts for your e-mail accounts in System Preferences, as if the account drop box was just a menu.

I wonder if that could work in other places where you wouldn’t expect. Can’t think of one where it would be useful, off the top of my head.

Google rassure les utilisateurs de Gmail

With help from affected users, we determined that the cause was a phishing scheme, a common method used by malicious actors to trick people into sharing their sensitive information. Attackers sent customized e-mails encouraging web domain owners to visit fraudulent websites such as “google-hosts.com” that they set up purely to harvest usernames and passwords. […]

Several news stories referenced a domain theft from December 2007 that was incorrectly linked to a Gmail CSRF vulnerability. We did have a Gmail CSRF bug reported to us in September 2007 that we fixed worldwide within 24 hours of private disclosure of the bug details. Neither this bug nor any other Gmail bug was involved in the December 2007 domain theft.

Et je ne vois aucune raison d’en douter. Comme je l’avais dit dans mes commentaires relatifs à la couverture médiatique de la supposée faille, la façon la plus simple et la plus efficace de hacker quoi que ce soit a toujours reposé sur le social engineering ; il est bien plus rentable de récolter en masse logins et mots de passe pour regarder ensuite qui possède un nom de domaine, plutôt que de créer des filtres cachés sur tous les comptes Gmail possibles et demander des rappels de mot de passe au hasard sur GoDaddy en espérant tomber sur une adresse qu’on a hackée. Ou, encore moins efficace, cibler un individu en particulier.

Les filtres cachés n’étaient pas le mécanisme essentiel de l’attaque, mais simplement un dispositif facilitant légèrement le travail du hacker, lui permettant de minimiser le temps passé connecté sur le compte de la victime, et s’assurant qu’elle ne recevrait pas le mail de confirmation du transfert de nom de domaine via POP ou IMAP, ou en ouvrant sa page Gmail pile au bon moment.

 

Au passage, Gmail favorise tout de même ce genre d’attaque par sa réticence à effacer quoi que ce soit : un hacker ayant accès à votre compte trouvera très facilement des messages dans l’archive si vous possédez un nom de domaine. Voire un message de rappel de mot de passe qu’il n’aura même pas à demander lui-même. Enfin, à supposer bien entendu que l’accès à votre nom de domaine soit protégé par un autre mot de passe que votre compte Google.

Et Google contribue aussi au phishing de comptes Gmail en utilisant les mêmes logins et mots de passe sur tous leurs sites. Passons sur les outils sociaux à la noix qui vous demandent votre mot de passe Google ou Hotmail pour copier votre carnet d’adresses ; plus il y a de services officiels et légitimes qui demandent votre mot de passe Google (incluant les sites App Engine), plus les utilisateurs vont le donner à quiconque le demande.

 

Sinon… est-ce que je devrais stresser que l’exemple “google-hosts.com” donné par le blog officiel me rappelle quelque chose ? Ou il y a un site réel dont l’adresse ressemble à ça ?

Je ne tape généralement pas mon mot de passe quand j’ai le moindre doute quant à qui pose la question (j’ai même changé mon mot de passe Twitter après avoir découvert qu’une application iPhone l’enregistrer sans prévenir sur les serveurs du développeur), mais personne n’est à l’abri d’une erreur, dans ce domaine.

Et, bien sûr et très évidemment, je change mon mot de passe Gmail toutes les semaines. Non, tous les jours, même. Enfin, tout ça pour dire que j’ai toujours eu une alerte iCal me rappelant de le changer toutes les six heures (ainsi que les mots de passe de mes noms de domaine et de mes serveurs, et le numéro de ma carte bleue).

 

Au fait, vous savez que tous les mots de passe de l’univers ne servent à rien si vous avez répondu la vérité à la “question secrète” de rappel du mot de passe, hein ?

 

P.S. La cross-promotion de Blogspot, c’est bien joli, mais quand j’arrive sur googleonlinesecurity.blogspot.com depuis TechMeme, comment je suis censé être sûr que c’est un vrai blog officiel de Google ?

Tilt-Shift Monster Trucks

Awe. Some.

I’m not quite sure whether it’s fake or real tilt-shift; if you want to do the same, adding a blurred layer in After Effects would work just fine for a subject like this, but the key is to drop frames so it looks like animation.

QuickTime 7.5.7 élimine (à moitié) le HDCP

Apple propose aujourd’hui une mise à jour de QuickTime spécifique aux nouveaux MacBook/Pro/Air, les portables avec DisplayPort gérant le HDCP qui empêche d’afficher sur un écran externe plein de vidéos de l’iTunes Store.

Ce qui est curieux, c’est qu’ils semblent avoir enlevé le HDCP des vidéos basse-définition (ce qui était un bug évident, vu que le “HD” dans HDCP veut dire haute-défi… ah, non, en fait, mais il pourrait aussi bien s’ils n’avaient pas cherché à compliquer l’acronyme), confirmant par là-même que la protection est bien censée être active pour les vidéos HD — punissant donc les acheteurs des tout nouveaux MacBook.

J’imagine qu’on ne pouvait pas y échapper, qu’Apple était bien obligé de passer à HDCP pour satisfaire les partenaires de l’iTunes Store, mais est-ce que ça n’aurait pas été plus sûr d’attendre que toute la gamme Mac soit passée au DisplayPort depuis un ou deux avant d’activer la protection ? Je sais que je ne devrais pas me plaindre qu’ils ne soient pas plus machiavéliques, mais c’est juste étrange : est-ce que les studios ont une telle emprise sur Apple qu’ils ne pouvaient plus attendre ?

Can we please all agree that the “Yes we/you can” meme is already tired?

27 novembre

Ars gets a 24-inch Cinema Display

The real nicety of the display is that Mac OS X knows when you have attached the display to use its integrated devices. That is, when you’ve hooked it all up, it will use the iSight in the display instead of the notebook’s, and it will use the USB audio on the display and disable the output on the notebook. That is, until you plug a set of headphones into the port on the notebook, at which time the display’s speakers will disable and route the audio directly to your ears automatically.

Nice touches.

Première béta de µTorrent Mac

L’interface est plutôt bonne (Transmission est plus simple et élégant, mais µTorrent est étonnamment bien léopardisé — c’est rafraîchissant après avoir essayé d’utiliser Azureus/Vuze pendant plusieurs mois), les fonctionnalités essentielles sont là, et il prend 120% du processeur de mon Mini sans aucun transfert en cours — je ne suis pas le seul, donc ça sera corrigé.

Si vous avez un Mac Intel avec Leopard (la version PowerPC sera disponible quand ils auront corrigé certains bugs) et que vous avez besoin de télécharger des ISO Linux, vous pouvez tester par vous-mêmes. Je crois comprendre que c’est censé être plus rapide que Transmission.

Mac Mini Apple Pie

Featuring a laser-cut logo because why not?

Finally done the laundry. I think that was enough good will to earn myself two weeks of reading under the covers.

28 novembre

L’amendement anti-ripose graduée saute

Le Conseil européen des ministres Télécoms a décidé de supprimer l’amendement 138 du Paquet Télécoms. Cet amendement avait par ailleurs été adopté par les députés du Parlement européen le 24 septembre dernier.

Ah bon, c’est possible, ça ?

Déposé par les euro-députés Guy Bono, Daniel Cohn-Bendit et Zazana Roithova, l’amendement 138, qualifié d’anti-riposte graduée, garantissait qu’aucune “restriction aux droits et libertés des utilisateurs finaux ne doit être prise sans décision préalable de l’autorité judiciaire”. Il allait à l’encontre du système de la riposte graduée contre le téléchargement illégal voulu par Christine Albanel dans le projet de loi Création & Internet.

This T-shirt makes me look fat. So does that one. And the other one. Must be a curse or something.

29 novembre

Fizz Saver

Kinda makes sense.

Do I even know anyone who’s happy?

Wanted

I’m not sure why I expected nothing of it, really.

30 novembre

O’Reilly: “Why I Love Twitter”

Several good points about Twitter’s success that all web service developers should pay attention to. Especially this one, which is applicable to any web 2.0 site:

Twitter even lets competitors (like FriendFeed or Facebook) slurp its content into their services. But instead of strengthening them, it seems to strengthen Twitter. It’s the new version of embrace and extend: inject and take over. […]

There’s a real lesson to Facebook here about giving other services (like Twitter) access to their social graph. They have the best one going, but because they try to keep users coming back to their interface, and even the applications built on their service have to live in Facebook, they end up as a ghetto rather than a true internet service. It’s the data, not the interface! Let other people use your data, build on it, and it will still belong to you. Hold it too tight, and they will compete with it.

With just a little catch — Twitter has no business model whereas Facebook is kinda sorta not very far from being profitable if they wanted to, if I remember correctly.

I used to care. I’m pretty sure I must have. At some point. There must have been something I vaguely cared about.

Archives

2001 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2002 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2003 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2004 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2005 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2006 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2007 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2008 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2009 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2010 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2011 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2012 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2013 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2014 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12