20 mai

Entre le masque et rentrer mon ventre de confinement, il ne reste plus beaucoup de place pour l’oxygène.