Hi! Do you remember blogs? Well, this used to be one. Now it just serves as an archive for my multiple Twitter accounts.

2 December 2002

Absolument fabuleux (le film)

Je vais vomir… Je présenterais bien mes condoléances à Jennifer Saunders, mais à bien y réfléchir elle est la seule vraie responsable de ce carnage. C’est à cause d’elle, au fond, que j’ai passé deux heures à gémir et hurler devant ma télé (ce qui aurait eu plus de classe — ou peut-être pas — si je n’étais pas seul dans ma chambre). Je crois que tout a été déjà dit depuis le temps, alors ce n’est pas la peine de faire tout un roman sur le sujet… je me demande juste comment Aghion a pu réussir le personnage de Fanny Ardant dans Pédale douce, sachant que c’était déjà un plagiat d’Ab Fab, et rater à ce point l’adaptation ciné. Qui était certes une idée irréalisable, mais qu’il était franchement difficile de massacrer à ce point. Balasko est à dix mille kilomètres du personnage (pas la peine de détailler, ça se voyait dès qu’ils ont annoncé le casting), Marie Gillain est l’opposé de Saffron (elle est censée être timide, bon sang !)… seule Nathalie Baye a visiblement potassé la série originale pour coller parfaitement au personnage. Dommage que les scénaristes n’en aient pas fait autant — non seulement ils ne respectent aucun des personnages originaux, mais en plus ils parviennent à écrire dans le même film des scènes incompatibles entre elles au niveau de la, euh… psychologie des personnages ? Enfin, au niveau des archétypes, quoi. C’est normal, tout est bon pour faire un gag pas drôle. Le scénario est bête, les scènes se contredisent, mais comment peut-on tourner une merde pareille ?

Je n’arrive pas à croire que Saunders ait poussé le vice jusqu’à faire une longue apparition dans le film… On cite souvent la Grande-Bretagne comme modèle pour ce qui est de favoriser la libre-entreprise, mais il faut croire que là-bas aussi on est parfois forcé de faire n’importe quoi pour payer ses impôts.

Je veux devenir script doctor… ouais, comme mon modèle, mon idole, Joss. C’est un métier fait pour moi. Est-ce qu’un producteur me lit ? Hein ? Allô ?

Bon, sinon, c’est sexy, un mec en rollers, même quand c’est Vincent Elbaz (désolé si vous lui ressemblez, mais vous n’êtes pas du tout mon style). Je vais rajouter ça à ma wishlist humaine, celle qui n’est pas encore publiée parce qu’il faut que je l’affine. Et aussi parce que ça fait plus pauvresse que je ne crois pouvoir assumer.

Archives

2001 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2002 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2003 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2004 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2005 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2006 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2007 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2008 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2009 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2010 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2011 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2012 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2013 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2014 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2015 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2016 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2017 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2018 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12