Bienvenue ! Vous vous rappelez les blogs ? A une époque, ce site en était un. Maintenant, c’est surtout une archive de mes multiples comptes Twitter.

4 mars 2003

7 instants

1. Comment pourriez-vous réagir si on vous apportait la preuve que, sur un point précis, vous vous comportez en violation d’un principe que vous ne cessez de clamer ?

Commence par apporter la preuve, et on en reparlera. Parce que ça ne peut pas m’arriver. Ca ne m’est jamais arrivé. Ca ne m’arrivera jamais. Axiome numéro un, à placarder au-dessus de son lit pour ne pas l’oublier : Garoo a toujours raison. Non, l’axiome numéro deux n’est pas Même quand il a tort il a raison, puisque je vous dis qu’il a toujours raison.

Et donc, il suit et applique toujours ses principes. D’ailleurs, j’en ai peu, de principes. Et mes principes incluent généralement des clauses d’exclusions en prévision des cas où il pourrait y avoir un problème. Par exemple, Ne pas faire du mal à autrui volontairement : ça laisse plein de marge pour faire du mal aux gens. Mais pas volontairement. Et ça, je m’y tiens. Voilà.

Ce n’est pourtant pas difficile, de ne pas se décevoir soi-même : il suffit de ne pas trop s’en demander.


2. Quelle idée vous faites-vous du travail d’un syndicaliste ?

Euh. J’ai envie de répondre Not applicable, je peux ? Le travail d’un syndicaliste, ça ne me concerne pas. D’ailleurs, vu que je ne suis pas salarié, je me retrouve avec le point de vue extérieur, qui est qu’un syndicaliste bloque les usines et les routes et prend les gens en otage et est quelqu’un de globalement très désagréable. Mais ce n’est pas l’idée que je me fais de l’utilité des syndicats. Parce que je suis de gauche.


3. Trouvez-vous nécessaire d’écouter l’antithèse d’un argument qui emporte immédiatement votre adhésion ?

Euh… Pas obligatoirement, non. Mais ça peut être bien. Disons que je ne trouve pas ça nécessaire, mais que je n’y suis pas réfractaire. Parce que ça ne sert à rien d’avoir des convictions si on ne les confronte pas aux arguments opposés. Et il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis.


4. Quel le plus cruel sentiment que puisse éprouver un parent vis-à-vis de son enfant ?

Euh… l’indifférence, je suppose, non ?


5. Quel est le moyen d’expression le plus adapté à l’expression d’un sentiment de rage ?

C’est joyeux, cette semaine… C’est difficile à dire, parce que je n’exprime que très rarement ce genre de sentiment. Voire jamais. J’ai tendance à tout garder pour moi, jusqu’au jour où j’en ai trop accumulé, où il faut que ça sorte, et où je… ne fais rien non plus. Je suis comme ça.

Sinon, je suppose que le cri primal est une solution assez élégante. Il y a aussi l’idée de perforer le mur avec son poing, mais ça ne marche pas à tous les coups. Surtout ici, les murs sont bien épais et solides.


6. Comment définiriez-vous “la société” ?

C’est l’agrégation de millions d’égoïsmes individuels qui, par un miracle que je ne saurais pas trop expliquer, ne mène tout de même pas immédiatement et totalement à l’auto-destruction.

Enfin, pas immédiatement… A l’échelle de la planète, quelques millénaires, ce n’est pas grand chose.


7. Relisez-vous les anciens posts que vous avez rédigé ?

Rarement. Jamais, même, puisque j’ai une très forte tendance à oublier totalement ce que j’ai pu poster ne serait-ce que deux jours plus tôt. Je ne fais de toute façon pas partie de ceux qui bloguent pour pouvoir se relire plus tard et se remémorer ce qu’ils ont pensé : j’écris pour les lecteurs, pas pour moi. Et comme mes lecteurs ne méritent pas que je passe ma vie à relire les anciens posts pour corriger les fautes et retravailler les phrases, je ne vais pas m’embêter.

Non, en fait, c’est plus un parti-pris de respecter l’essence du blog. Une fois qu’un post est publié, il n’a plus à être modifié. Corriger les fautes de frappe, ajouter des post-scriptums, d’accord ; mais ça n’aurait pas de sens que je passe mon temps à modifier des détails, changer des formulations, dans les posts d’il y a deux mois. Or, si je les relisais, je serais frustré de voir toutes les lourdeurs que je ne peux plus corriger. Quant on a des penchants perfectionnistes comme moi, il faut une discipline de fer pour ne pas se laisser bouffer et devenir un obsessionnel-compulsif de la relecture.

Archives

2001 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2002 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2003 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2004 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2005 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2006 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2007 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2008 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2009 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2010 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2011 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2012 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2013 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2014 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2015 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2016 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2017 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2018 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12

2019 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12